Accueil
Les aidants ont besoin d’aide !
Partager

Les aidants ont besoin d’aide !

Un article rédigé par Laetitia Forgeot d'Arc - RCF, le 7 octobre 2023  -  Modifié le 16 novembre 2023

Ce 6 octobre, s'ouvrent les semaines d’information sur la santé mentale ! Et ce jour correspond également avec la Journée nationale des aidants.

Hans Lucas / Odile Gine Hans Lucas / Odile Gine

 

Lorsqu’on parle "d’aidant", on parle déjà de 9,3 millions de personnes en France. Une étude récente de l’Insee estime qu’un adulte sur six "apporte une aide régulière à un proche en situation de handicap ou de perte d’autonomie". Voilà, c’est cela la définition d’un aidant !

 

Et ils sont absolument indispensables dans le tissu médico-social de notre système de santé. On pense bien sûr en tout premier lieu à tous ceux et celles qui accompagnent le grand âge de leurs parents, et les pathologies qui s’y rattachent. Mais puisque notre chronique parle de santé mentale, il faut bien comprendre cela : les personnes en fragilité psychique ont besoin de soin et de soutien au quotidien pour se rétablir ! Pas seulement en période de crise ou de complication spécifique… c’est par l’accompagnement au long court que la personne va reprendre foi en ses capacités et va se tourner vers l’autonomie.

Cela nécessite, du temps bien sûr, mais aussi des ressources diverses : des compétences qui permettent de mieux communiquer avec son proche, de l’accompagner vers telle proposition de soin ou telle ouverture à d’autres… Bref, cela nécessite de se former ! Plusieurs associations proposent des formations, que l’on appelle "psycho-éducatives" pour les aidants (Cf les ressources en bas de page).

 

Le lourd travail des aidants

 

Se former, être disponible et à l’écoute… Etre aidant, ça peut être lourd. Et aujourd’hui, ce n’est plus un tabou de le dire ! Ces dernières années ont vu fleurir des "cafés des aidants" pour permettre de prendre le temps de parler et d’échanger. Car en effet, le risque pour l’aidant, c’est l’isolement ! Happé par le quotidien, il risque aussi de ne pas voir venir un certain épuisement ; mais lentement, l’idée émerge qu’il faut "aider les aidants".

Entre 2020 et 2022, un plan d'action gouvernemental a porté l’élargissement du “congé proche aidants” et la création de l’allocation journalière du proche aidant. 
Un guide à l’attention des entreprises sur les actions en faveur des aidants salariés a également été publié. Être aidant d’un proche, demande de la disponibilité et impacte la vie au travail. Il est donc essentiel d’informer sur ce qui peut être proposé aux salariés concernés.

 

Le temps pour respirer

 

L’association Unafam qui accompagne les familles de personnes souffrant de maladie ou handicap psychique propose chaque année un “baromètre des aidants”. Les résultats de l’an dernier sont édifiants ! 60% des personnes interrogées aimeraient avoir un relai quotidien pour pouvoir souffler et avoir un peu de répit ! Alors, depuis plusieurs années, il existe des lieux de répit !

La fondation Falret fait partie de ceux qui organisent des séjours dans des lieux de vacances, de vraies vacances, pour permettre aux aidants de souffler. Ils ou elles peuvent venir, avec ou sans leur proche, selon la formule choisie, pour changer d’air, mieux s’armer face au trouble psychique et s’autoriser à prendre soin d’eux ! Une nécessité absolue pour continuer à être "aidant" sans épuisement !

On le disait au début de votre chronique, cette journée des aidants ouvre les Semaines d’information sur la santé mentale ! Jusqu'au 22 octobre, leur thématique sera "À tous les âges de la vie, ma santé mentale est un droit.

 


Ressources :

- Le réseau de formations animées par l’Unafam
- Guide du proche aidant
- Baromètre des aidants, Unafam
- Des lieux de répit avec la fondation Falret

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don