Accueil
La solidarité dans les cités de Grenoble avec l’association le Rocher
Partager

La solidarité dans les cités de Grenoble avec l’association le Rocher

Un article rédigé par Véronique Alzieu - RCF, le 19 décembre 2023  -  Modifié le 11 janvier 2024
Contre courant La solidarité dans les cités de Grenoble avec l’association le Rocher

Dans les quartiers populaires Mistral et Lys Rouge à Grenoble, l’association le Rocher offre aux habitants un espace chaleureux, fraternel et solidaire. Un café de rue ou un repas partagé apportent de la convivialité dans des quartiers gangrénés par le trafic de drogue.

Activité pour les enfants du quartier Mistral à Grenoble organisé par le Rocher ©Le Rocher Activité pour les enfants du quartier Mistral à Grenoble organisé par le Rocher ©Le Rocher

Au pied des tours de la cité Mistral de Grenoble, un groupe papote autour d’une table, de quelques bouteilles isothermes et de papillotes. Un fanion aux couleurs du Rocher signale un café de rue organisé chaque semaine. En cette froide matinée de décembre, des habitués discutent avec les membres de l’association, tandis que des passants se laissent tenter par un thé ou un café. Depuis plus de 20 ans salariés, bénévoles, stagiaires et jeunes en service civique rejoignent le Rocher dans des cités ou des quartiers prioritaires pour accompagner tous les habitants. La raison d’être de cette association loi 1901, construire une société plus fraternelle et plus solidaire. 

Association Le Rocher à Grenoble, café de rue dans le quartier Mistral

« Le Rocher a changé ma vie »


« J’habite dans ce quartier depuis 41 ans et je connais le Rocher depuis 11 ans raconte Annick. Ils ont changé ma vie à différents niveaux, ils m’ont fait revivre ». Fidèle parmi les fidèles, elle participe à de nombreuses activités proposées et elle ne tarit pas d’éloges au sujet de l’association. « Ce sont toutes des filles extraordinaires ! » ajoute-t-elle. « Les filles », ce sont Astrid, Lauriane, Maylis ou Blanche. Qu’elles soient salariées, en service civique, ou bénévoles elles ne ménagent pas leur peine, dans la joie et la bonne humeur. « Je suis au Rocher à Grenoble depuis septembre raconte Astrid, chargée de mission. Dès le début avec Annick, nous avons eu de belles discussions et de beaux échanges et en plus on rigole bien ! J’aime bien aller la voir. »

 

 

Une présence solidaire et fraternelle pour tous


A Mistral où les commerces se comptent sur les doigts d’une main, le trafic de drogue régit en grande partie la vie du quartier. « Ça crée un climat de tension, d’insécurité et les parents ont peur raconte l’équipe du Rocher. Les enfants ne descendent pas pour jouer en bas des immeubles ». A 5 mn de Mistral, le Lys Rouge. C’est dans cet ensemble qui a mal vieillit que se trouve le local du Rocher. Pile en face de l’entrée du local, les premiers voisins sont de jeunes dealers - également choufs (vielleurs) prêts à alerter en cas de descente de police – qui se réchauffent à un brasero de fortune. Ils connaissent le Rocher et de temps en temps, ils participent même à des activités. Car si le mot d’ordre au Rocher est de construire une société plus fraternelle et plus solidaire, sa présence est bien pour tous. 

AVEC LE ROCHER, OUVRIR UN AVENIR AUX ENFANTS DES CITÉS DE GRENOBLE

Un article rédigé par Véronique Alzieu - RCF, le 19 décembre 2023  -  Modifié le 20 décembre 2023

À Grenoble, l’association le Rocher offre un espace de convivialité et de solidarité aux habitants des quartiers prioritaires. L’attention se porte notamment sur les enfants. Objectif : élargir leur horizon et les aider à croire en eux. Deuxième

©Le Rocher ©Le Rocher

17h au local du Rocher à Grenoble, quartier du Lys Rouge. Une quinzaine de jeunes vient de passer la porte dans la joie et la bonne humeur. Des filles et des garçons, tous étudiants en école de commerce à l’Ecole de Management de Grenoble. Une fois par semaine, dans le cadre d’un projet solidaire, ils assurent deux heures de soutien scolaire auprès des collégiens de ce quartier réputé « sensible ». Dès que les plus jeunes arrivent, des duos s’installent un peu partout dans les locaux du Rocher et se mettent au travail. 

Pour aller plus loin  La solidarité dans les cités de Grenoble avec l’association le Rocher 

Travail et complicité dans le soutien scolaire

"Ça fait déjà plusieurs semaines que je retrouve Chaïma explique Camillia. Elle est très attachante et ça crée beaucoup de liens ». A chaque séance, l’étudiant(e) retrouve son jeune élève ce qui permet un suivi, noue une complicité et une relation de confiance. "Ce soir on va faire les devoirs pour demain et s’il nous reste du temps on commencera ceux de la semaine prochaine explique Chaïma».

Sirine est en 4e et elle vient tous les jeudis "Aujourd’hui dit-elle, j’ai révisé l’espagnol et après on a beaucoup parlé de l’avenir et des différents Bac. Plus tard, je voudrais être comptable parce que je suis forte en maths !"

 

"J’avais envie d’aider comme on m’a aidé"

Parmi les étudiants engagé dans cette action solidaire, il y a Mohamed. "Je suis moi-même issu des quartiers populaires de Marseille raconte-t-il, et quand j’ai eu connaissance de ce projet, j’ai pensé que c’était pour moi. A mon tour, j’avais envie d’aider comme on m’a aidé. J’essaie de dire au plus jeunes qu’avec du travail et de la volonté, on peut réussir ». Mohamed, dont les parents n’ont pas fait d’études, se souvient à quel point le soutien et les encouragements dont il a bénéficié ont été déterminants pour lui. "Dans les quartiers populaires, beaucoup d’enfants sont en difficulté ajoute-t-il. Il faut les aider à saisir leur chance et si je peux y contribuer, je le fais avec grand plaisir".

 

Une activité organisé pour les enfants par le Rocher à Grenoble ©Le Rocher

Après le travail, place à la détente et à la créativité ! Sur les deux heures que dure la séance, une heure est consacrée à une activité éducative qui aide les jeunes à se positionner dans un groupe et à interagir avec les autres. Ce soir au programme, confection d’étoiles pour Noël. Deux groupes sont formés pour deux ateliers et les étudiants aussi sont mis à contribution pour découper, coller et faire en sorte que les décorations soient une réussite.

pour aller plus loin Avec le Rocher, ouvrir un avenir aux enfants des cités de Grenoble 

Cet article vous a plu ?

PARTAGER LE LIEN ...

 
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don