Accueil
Stress… jusqu’où ça peut aller

Stress… jusqu’où ça peut aller

Un article rédigé par Sandrine Broutin - RCF, le 15 décembre 2023  -  Modifié le 15 décembre 2023

C'est un sujet à la fois très banal et finalement assez mal connu. La période de fin d’année, avec l’approche des fêtes, les échéances à boucler, les obligations familiales et sociales, est source de stress chez beaucoup d’entre nous… Alors, le stress c’est quoi ?

Crédits : Photo de engin akyurt sur Unsplash Crédits : Photo de engin akyurt sur Unsplash

Le stress est d’abord une réponse millénaire inscrite dans notre corps lorsqu’un événement identifié comme un danger se présente ! C’est une zone de notre cerveau, l'hypothalamus, qui déclenche la libération de l'hormone dite "du stress", le cortisol. 

Deux types de stress

Face à un "déclencheur de stress", le cortisol est produit en quantité pour permettre à l’organisme de faire face à une situation nouvelle ou menaçante. Le Centre Canadien d’étude sur le stress humain, distingue deux sortes de "stresseurs" : les "absolus" face auxquels nous sommes tous égaux ! Ce sont les dangers objectifs et universels comme les catastrophes naturelles, les guerres… Et les "relatifs", qui dépendent des aléas de nos vies, comme un examen à passer, une situation financière délicate, un travail prenant… Et là, nous réagissons différemment. 

Les jeunes, particulièrement exposés au stress

En particulier à cause des modifications hormonales liées à la puberté. Puis, un peu plus tard, l’époque des examens, des premières recherches de travail, des émois amoureux, sont des moments de grande densité de stress. Il faut bien comprendre que le stress altère la santé mentale et peut même être déclencheur de maladies psychiques. Ce n’est pas un hasard si ces maladies se déclarent majoritairement entre 18 et 25 ans. A ce sujet je renvoie les auditeurs aux nombreuses études publiées sur le stress des étudiants au cours de la période COVID.

Ça se soigne, docteur ?!

En premier lieu, il faut surtout chercher à atténuer ou à supprimer les éléments facteurs de stress, au risque d’engendrer un stress chronique ; bien sur ne pas rester seul, en parler ! avec des proches, mais je renvoie également aux lignes d’écoute dédiées, en fonction de l’âge et de la situation… 

Lorsque le stress devient pathologique, il est indispensable de prendre un avis médical

Ensuite, Il est possible d’avoir recours à des méthodes de relaxation ou encore d’améliorer son hygiène de vie. Mais lorsque le stress devient pathologique, lorsqu’il prend des dimensions disproportionnées soit en intensité soit en durée et qu’il se traduit par des perturbations physiques ou psychiques, il est indispensable de prendre un avis médical. Selon les situations, une médication adaptée pourra être prescrite ou une psychothérapie sera proposée.

Mais attention, car si le recours aux médicaments peut sembler plus immédiat, en témoigne l’explosion de la consommation des anxiolytiques, antidépresseurs et hypnotiques, Il n’est pas sans risque et de nombreuses études démontrent aujourd’hui les limites et les risques addictifs des médicaments… On ne saurait donc trop conseiller de commencer par d’autres formes de traitements et surtout, d'être absolument suivi par un professionnel !

 



Psycom : Synthèse des études publiés sur le stress et les étudiants durant la "période Covid"
Etude du Haut Conseil à la famille, l’enfance et l’âge sur l’augmentation du stress chez les jeunes et sur leur traitement.
Annuaires des lignes d’écoute
Centre d’étude sur le stress humain

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don