Accueil
L’éco-anxiété, une angoisse de notre temps
Partager

L’éco-anxiété, une angoisse de notre temps

Un article rédigé par Anne-Gaël Guiol, Melchior Gormand - RCF, le 17 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale L’éco-anxiété, une angoisse de notre temps

Les Semaines d’Information sur la Santé Mentale continuent ! Deux semaines d'événements pour déstigmatiser les troubles psychiques et sensibiliser l'opinion publique. Et l’on s’intéresse cette année aux liens entre environnement et santé mentale. Retrouvons Anne-Gaël Guiol, psychologue et directrice à l'Œuvre Falret pour cette chronique "Folie ordinaire - Agir pour notre santé mentale".

© Pexels de Pixabay © Pexels de Pixabay

L’éco-anxiété, qu'est-ce que c'est ?


L’éco-anxiété, c’est un mal-être intimement lié aux bouleversements environnementaux. C’est le fait de se sentir fortement préoccupé, et même angoissé, par les crises et menaces qui pèsent sur l’environnement, en particulier le dérèglement climatique. Et c’est vrai que de plus en plus de personnes disent avoir des difficultés à se projeter dans l’avenir. Cela concerne tout le monde mais aussi et surtout les plus jeunes. Ils se perçoivent vulnérables et se sentent directement menacés dans leur existence. Beaucoup remettent en question leur mode de vie, leur façon de consommer, leur rapport au travail, et le fait même d’avoir des enfants. 


Peut-on parler de trouble psychique ? 


L’éco-anxiété n’est pas une pathologie en soi mais elle peut générer des symptômes qui sont ceux des troubles anxieux comme des émotions négatives, des problèmes de sommeil, ou bien des attaques de panique. Ces expressions de stress et d’angoisse, sont à prendre au sérieux et doivent pouvoir être accompagnée par des spécialistes de la santé. L’entourage veillera à respecter ses craintes et ses émotions, sans les minimiser. Car se sentir isolé, incompris dans ses inquiétudes, amène à chercher une écoute chez d’autres, avec le risque que cela soit exploité à des fins commerciales, idéologiques, voire sectaires.

 

Comment améliorer son quotidien quand on souffre d’éco-anxiété ?

 

Evidemment, quand on porte un regard lucide sur la réalité environnementale, les enjeux actuels donnent franchement le vertige ! Mais on peut protéger sa santé mentale en ne laissant pas les flux d’informations et d’alertes nous submerger. Cela peut se faire en diminuant les temps de connexion et en profitant de ces espaces libérés pour se réancrer dans le réel de la vie et de la nature.


Ces émotions peuvent-elles devenir créatrices du changement ? 


On peut considérer que l’éco-anxiété est une réaction humaine et sensée face à une situation critique. Elle provient aussi du fait que l’on se sent en colère devant l’indifférence générale et le manque d’actions correctives. Cette révolte préfigure le changement. L’angoisse est nourrie par la sensation d’impuissance. Or entrer dans l’action diminue ce sentiment d’inutilité ; cela nous aide à ne pas se résigner, désespérer, abandonner. Chacun peut faire des choses fondamentales à son échelle.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don