Accueil
Coronavirus : pourquoi les symptômes persistent chez certains malades
Partager

Coronavirus : pourquoi les symptômes persistent chez certains malades

Un article rédigé par Labeur - RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
Le dossier de la rédaction Coronavirus : pourquoi les symptômes persistent chez certains malades
En France, des malades atteints de formes légères à modérées du Covid-19 se plaignent de la persistance ou de la résurgence de symptômes plusieurs mois après leur contamination.
podcast image par défaut

Des symptômes longue durée

Depuis maintenant un certain temps sur les réseaux sociaux, fleurissent des centaines de témoignages de personnes qui continuent des mois après leur contamination à connaître différents symptômes, comme un essouflement quotidien.

Les symptômes dans ces formes persistantes de la maladie sont variés sur le plan cardio-vasculaires avec des sensations d’oppression ou neurologiques, comme des fourmillements ou des maux de tête. On peut y ajouter généralement une "grande fatigue".
 

Des non-réponses qui fatiguent les patients

Pour le moment le corps médical est dans l’expectative. La multiplication des consultations “post-Covid” dans le pays va apporter un certain nombres d’éléments. Faute de certitudes, des pistes sont sur la table. Peut-être une réponse immunitaire parfois disproportionnée, qui provoquerait de nouvelles inflammations. Le Covid-19 pourrait éventuellement révéler des pathologies sous-jacentes. Certains praticiens rappellent que ce genre de pathologie peut avoir des conséquences sur le long terme, ou que la désaptation à l'effort, due au Covid-19, pourrait provoquer de tels symptômes. Quant à la piste psychosomatique, elle est parfois évoquée par des médecins, comme une forme de stress post-traumatique, mais à ce stade il n'existe encore aucune preuve.

En attendant, les patients souffrent aussi de ces non-réponses sur le plan psychologique. Un avis partagé par la députée Les Républicain des Alpes Maritimes. Laurence Trastour-Isnart. Contaminée il y plus de 80 jours, elle subit les mêmes retour de symptomes. Elle a décidé de travailler sur une proposition de loi pour assurer une meilleure protection pour les patients dans cette situation.

Si les patients passés par la réanimation ont une prise en charge réducationnelle importante, la prise en charge de ces patients moins sévérement touché mais toujours souffrants reste à inventer. Une étude, intitulée "Cocorec", devrait aussi bientôt se pencher en France sur les cas de résurgence de symptômes qui avaient un temps disparu.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le dossier de la rédaction © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le dossier de la rédaction

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don