Accueil
Bourges hausse le ton contre les dépôts sauvages de déchets
Partager

Bourges hausse le ton contre les dépôts sauvages de déchets

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 6 janvier 2022  -  Modifié le 8 janvier 2024
Emissions spéciales Bourges s'attaque aux déchets sauvages

Machine à laver cassée, vieux canapé, gravats, poubelles déposées n'importe où... La ville de Bourges dit "stop" ! La municipalité durcit ses actions contre les dépôts sauvages de déchets sur la voie publique, notamment devant les conteneurs et les colonnes enterrées.
 

Bourges serre la vis sur la propreté © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Bourges serre la vis sur la propreté © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Les déchets dans la bonne poubelle, et les encombrants à la déchetterie ! C'est le message que veut faire passer la Ville de Bourges : « La situation ne se dégrade pas, elle était déjà dégradée quand nous sommes arrivés en 2020 », assure le maire de Bourges. Yann Galut se dit lassé par ces incivilités : « Tous les jours, je suis destinataire d'un rapport où l'on voit tout ce que l'on trouve sur les  points d'apport volontaire (conteneurs spécifiques, pour les déchets ménagers, le verre, le carton...). Il y en a une trentaine qui posent problème. Il faut être très clair : ça coûte de l'argent ! ».

 

La brigade d'intervention rapide est en place depuis décembre 2021 © Ville de Bourges.

Une brigade d'intervention rapide


Pour rendre les rues plus propres, la municipalité a notamment mis en place au mois de décembre une brigade d'intervention rapide de propreté. Un véhicule léger, jaune flashy - vous ne pouvez pas le rater - équipé d'une petite benne et de gyrophares. Il se déplace après l'appel de riverains ou d'agents municipaux : « Un véhicule et une équipe dédiée, qui peut intervenir de manière extrêmement rapide », explique le maire, « il faut compter entre 1 à 3 heures, dès qu'on a l'appel, cette brigade intervient quasiment immédiatement pour enlever les déchets. »

 

Nous avons accrédité des agents qui ont la possibilité juridique d'ouvrir les poubelles qui sont abandonnées, de chercher les personnes qui ont fait ça.


Faire disparaître les déchets, c'est une chose, mais la mairie veut aller à la source du problème : trouver les contrevenants et les punir. « Ces incivilités ça suffit ! Quand on voit des canapés, des vieilles cuisinières, des gravats qui sont déposés devant les points d'apport volontaire, ce n'est plus acceptable. Nous avons accrédité des agents qui ont la possibilité juridique d'ouvrir les poubelles qui sont abandonnées, de chercher les personnes qui ont fait ça et bien-sûr de leur donner des amendes, qui seront augmentées, » détaille Yann Galut. La Mairie va aussi installer des poubelles plus grandes en centre-ville.

 

Le véhicule est très... reconnaissable © Ville de Bourges.

La chasse aux contrevenants


Pour repérer ces berruyers peu scrupuleux, la ville s'appuie sur la vidéoprotection. Des caméras nomades sont déjà utilisées et déplacées sur les zones qui posent problème. Dernièrement, un artisan qui avait déposé ses déchets devant le cimetière d'Asnières a ainsi été identifié, retrouvé et sanctionné. L'amende est actuellement fixée à 135 euros mais pourrait augmenter : « Ça peut aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros », assure le maire. Une mesure qui devra toutefois d'abord passer par une délibération en Conseil municipal.

Et ce n'est pas tout, prochainement des caméras d'un nouveau genre vont être installées. Elles vont simplifier les choses, grâce à l'intelligence artificielle et à l'utilisation d'algorithmes : « Ils arrivent à distinguer la personne qui fait un simple dépôt de la personne qui fait une incivilité »,explique Mustapha Mousalli, maire adjoint, délégué à la sécurité. Il précise : « À chaque fois que quelqu'un viendra déposer un déchet qui ne doit pas être mis à cet endroit-là, la police municipale sera tout de suite avertie, ça nous fait gagner un temps fou ! ».

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don