Accueil
Bientôt installées à l'abbaye Notre-Dame des Neiges, les moniales de Boulaur vont faire rayonner la figure de Charles de Foucauld
Partager

Bientôt installées à l'abbaye Notre-Dame des Neiges, les moniales de Boulaur vont faire rayonner la figure de Charles de Foucauld

RCF, le 4 mai 2022  -  Modifié le 1 décembre 2022
L'actu chrétienne L'abbaye Notre-Dame-des-Neiges va accueillir des religieuses cisterciennes de Boulaur

Une page se tourne à Notre-Dame des Neiges, ce haut lieu spirituel où a vécu Charles de Foucauld. Les sept moines trappistes vont quitter les lieux après 172 ans de présence. Ils vont laisser la place aux moniales cisterciennes de l'abbaye de Boulaur, dans le Gers. Des moniales qui ont l'intention de faire rayonner la figure du bienheureux bientôt canonisé par le pape François.

Huit des moniales de l'abbaye cistercienne Saint-Marie de Boulaur (Gers) vont s'installer à l'abbaye Notre-Dame des Neiges (Ardèche) ©Henri GAUD/CIRIC Huit des moniales de l'abbaye cistercienne Saint-Marie de Boulaur (Gers) vont s'installer à l'abbaye Notre-Dame des Neiges (Ardèche) ©Henri GAUD/CIRIC

Après 172 ans, une page se tourne à l’abbaye Notre-Dame des Neiges

 

Ils l’ont annoncé fin avril 2022, les sept moines de l’abbaye Notre-Dame des Neiges, sur la commune de Saint-Laurent-les-Bains, en Ardèche, vont quitter les lieux dans six mois. Ils avaient fait savoir leur volonté de partir en décembre dernier, les charges étant devenues trop lourdes pour cette petite communauté. L’annonce de leur départ avait suscité un certain émoi parmi les personnes attachées aux lieux. Les cisterciens, appelés aussi "trappistes", étaient présents à Notre-Dame des Neiges depuis 1850. Une page se tourne après 172 ans. 

 

Située à 1.100 mètres d'altitude, dans un véritable écrin de verdure, l’abbaye est un haut lieu spirituel, fréquenté par de nombreuses personnalités comme l’écrivain écossais Robert Louis Stevenson ou le fondateur de l’Europe Robert Schuman. Frère Luc, l’un des sept moines de Tibhirine, assassinés en Algérie en 1996, avait passé deux ans à l’abbaye. 

 

Notre-Dame des Neiges, c’est aussi là qu’a vécu le bienheureux Charles de Foucauld, canonisé le 15 mai 2022. Sous le nom de Frère Albéric, il mena la vie des moines trappistes durant sept années, avant de partir vivre en ermite dans le désert algérien.

 

Les religieuses de Boulaur, des moniales s’installent à Notre-Dame des Neiges

 

"C’est un lieu magnifique et qui en plus, bien sûr, est tout à fait habité par la figure de Charles de Foucauld et puis par toute la prière des moines qui se sont succédés ici depuis 172 ans." Sœur Anne appartient à la communauté des cisterciennes de Boulaur, celle à qui les sept moines trappistes ont décidé de céder l’abbaye Notre-Dame des Neiges. 

 

Le 1er décembre 2022, jour de la fête de Charles de Foucauld, huit d’entre elles vont s’installer officiellement à Notre-Dame des Neiges. Cela faisait deux ans que les religieuses cisterciennes de Boulaur, installées dans le Gers, cherchaient un nouveau lieu. Leur communauté suscite en effet de plus en plus de vocations.

 

"Toutes les sœurs de la communauté sont allées visiter l’abbaye Notre-Dame des Neiges, en petits groupes", raconte Sœur Anne, chargée de la communication de la communauté. Touchées par l’accueil des moines et leur "immense charité fraternelle", elles ont aussi été marquées par la beauté du lieu. 

 

Faire rayonner la figure de Charles de Foucauld

 

"On va faire vivre le lieu avec notre identité notre style, notre charisme propre mais on vient vraiment pour essayer de prolonger d’abord la vie de prière et de vie fraternelle que les frères mènent en ce lieu", annonce Sœur Anne. Les moniales vont aussi poursuivre la tradition d’accueil, importante à l'abbaye.

 

À Notre-Dame des Neiges, les moniales vont aussi "favoriser le rayonnement de Charles de Foucauld". Au dire de Sœur Anne, le futur saint a intercédé pour leur installation en Ardèche. "On peut imaginer que nous sommes un peu confiées à saint Charles de Foucauld, parce que je pense qu’il n’est pas pour rien dans la manière dont les choses se sont passées pour cette reprise."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don