Accueil
Du Talent et du Coeur
Du Talent et du Cœur

Du Talent et du Coeur

Emission présentée par Jean-Paul Peridon

A la lumière de Laudato Si, l'invité de Jean-Paul Peridon nous livre avec passion son engagement professionnel ou associatif, ainsi que de son épanouissement personnel.

Partager
S'abonner

Episodes

  • Isabelle RONZIER

    25- La confiance reçue dans mon enfance m'autorisait à faire des choix

    19 mars 2022

    Isabelle RONZIER à 57 ans.
    Elle est médiatrice culturelle installée à Avignon.
    Passionnée de musique depuis l'adolescence, elle apprécie particulièrement créer des spectacles avec des enfants.
    "Je n'ai jamais imaginé construire une carrière. Je crois par contre à la nécessité de suivre ses passions".

  • Francis et Lucienne CHAUVET

    120- St Roch a choisi de vivre en pélerin auprès des pauvres et des pestiférés

    21 juillet 2024
    Francis et Lucienne CHAUVET ont été prieurs il y a 50 ans de la fête dédiée à St ROCH à ROGNONAS. Ils n'ont jamais quitté depuis la Confrérie St ROCH , et ils participent cette année encore à l'organisation de la fête en L'honneur de ce saint vénéré dans l'Europe entière.
    Le clou de la fête aura lieu cette année le dimanche 18 août 2024 : depuis la messe en plein air au mas des prieurs dès 7H00 du matin jusqu'au défilé de la charrette attelée à 50 chevaux de trait et drappée d'une robe multicolore faite des plus beaux fruits et légumes du terroir.
    "St Roch est vénéré parcequ'il est un modèle de charité et qu'il a lutté jusqu'à en être atteint lui même contre la peste noire qui sévissait au XIVème siècle."
  • Denis BLIN

    119- "Il est fondamental de promouvoir la diversité auprès des jeunes"

    14 juillet 2024
    Denis BLIN a 76 ans et il a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à la communauté de l'Arche.
    Il a été le premier directeur du Moulin de l'Auro à sa création à Gordes en 1977, avant son déménagement à l'Isle sur la Sorgue.
    Il a quitté son poste de directeur du Moulin de l'Auro en 1994 pour consacrer les 15 dernères années de son parcours professionnel à l'accompagnement de personnes en fin de vie en tant que psychologue.

    "Comment être pleinement présent dans la dissymérie d'une relation entre quelqu'un qui fait son travail au contact d'une personne dans le dénuement le plus complert à la fois physique, moral et mental ?"
  • Denis BLIN

    118- "C'est une exigence constante de vivre le présent de façon exceptionnelle"

    7 juillet 2024
    Denis BLIN a 76 ans et il a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à la communauté de l'Arche.
    Il a été le premier directeur du Moulin de l'Auro pour sa création à Gordes en 1977, avant qu'il ne soit déménagé à l'Isle sur la Sorgue. L'échange et le partage dans la diversité ont été le fil conducteur de sa vie ancrée dans la foi.
    "Lorsque la communauté de l'Arche a été créée, la situation des handicapés était un désastre. Beaucoup étaient en maison de retraite à 20 ans, ou bien en hôpital psychiatrique."
  • Denis BLIN

    117- "Si on ne se parle pas avec nos différences, on ne peut que s'opposer"

    29 juin 2024
    Denis BLIN a 76 ans et il a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle à la communauté de l'Arche.
    Il a été le premier directeur du Moulin de l'Auro pour sa création à Gordes en 1977, avant d'être déménagé à l'Isle sur la Sorgue. L'échange et le partage dans la diversité ont été le fil conducteur d'une vie ancrée dans la foi.
    "Gandhi disait : je ne sais pas si on doit dire, Dieu est la Vérité ou bien la Vérité est Dieu".
    " La vie est un chemin qui se déroule devant nous et on vit sa vie telle qu'elle se présente".
  • Denis BLIN

    116- "On ne peut pas vivre seul mais il faut vivre avec sa solitude intérieure"

    22 juin 2024
    Denis BLIN a 76 ans et il a consacré l'essentiel de sa vie professionnelle puis associative à la communauté de l'Arche.
    Il a notamment été le premier directeur du Moulin de l'Auro lorsqu'il a été créé à Gordes en 1977, avant d'être déménagé à l'Isle sur la Sorgue. L'échange et le partage dans la diversité ont été le fil conducteur de sa vie ancrée dans la foi.
    "Bien qu'ayant grandi dans une famille bourgeoise, j'ai vécu ma pratique religieuse d'enfant dans une paroisse ouvrière de Marseille ; pratique religieuse très portée sur l'humain et le chrétien".
  • Guy FABREGUETTES

    R24 - "Faire correspondre mes actes professionnels à mon adhésion de foi"

    15 juin 2024
    Guy FABREGUETTES a consacré toute sa vie professionnelle aux personnes en grande difficulté et aux problèmes d'accès au travail des jeunes issus des quartiers difficiles. Il a notamment été le Directeur de la Mission locale Jeunes d'Avignon de 1982 à 2002.
    Âgé, aujourd'hui, de 80 ans, il essaye de faire connaître l'Islam aux Chrétiens. Il pense que les cicatrices de l'histoire sont encore trop présentes dans les esprits, y compris chez les jeunes.
    Selon lui, l'Occident et l'Orient ont beaucoup de belles choses à partager.
    "Il faut apprendre à nous connaître au lieu de stigmatiser nos différences jusqu'à parfois la radicalisation".
  • Guy FABREGUETTES

    R23 - Dès qu'ils le peuvent, les jeunes veulent quitter leur banlieue difficile

    8 juin 2024
    Guy FABREGUETTES a mis en place et dirigé la Mission Locale Jeunes d'Avignon de 1982 à 2002.
    Il nous explique que résoudre le problème d'accès à l'emploi des jeunes dans les quartiers difficiles nécessite une "démarche globale".
    Car au delà de leurs problèmes de formation professionnelle ces jeunes connaissent des difficultés d'illétrisme, de moyens de locomotion, de santé, voire de drogue et de délinquance...
    Pour autant le travail de la Mission Locale débouche parfois sur de belles réussites qui justifient et valorisent le travail des acteurs sociaux de l'insertion professionnelle des jeunes.
  • Guy FABREGUETTES

    R22 - Respect de la nature et souci des plus pauvres sont intimement liés

    1 juin 2024
    Guy Fabreguettes a exercé une longue carrière dans le social. Il a notamment mis en place la Mission Locale Jeunes à Avignon dont il a été le directeur de 1982 à 2000, date à la quelle il a pris sa retraite.
    Dans ses differentes fonctions il a souvent été confronté à des situations très lourdes et notamment des tentatives de suicide de personnes en totale détresse. Pourtant il nous explique qu'on ne connait jamais un être humain en profondeur et qu'il est donc indispensable quelles que soit ses difficultés qu'on lui donne sa chance et qu'on l'aide à se construire.
  • Guy FABREGUETTES

    R21- le souci des plus pauvres a guidé mes choix professionnels

    25 mai 2024
    Guy FABREGUETTES a exercé ses 25 ans dernières années de carrière dans le social. Il a notamment fondé la mission locale d'Avignon en 1982 et il l'a dirigée jusqu'en l'an 2000.
    Il nous explique qu'il a baigné durant toute sa jeunesse dans un environnement où la solidarité à l'égard de la souffrance et de la pauvreté faisait partie du quotidien; à l'exemple notamment de l'implication active de ses parents dans le mouvement "Chrétiens en monde rural".
  • Jean-Luc PONS

    115- "Pauvreté et précarité semblent en croissance forte en Vaucluse"

    18 mai 2024
    Jean-Luc PONS a 57 ans.
    Il a pris sa retraite de chef d'entreprise il y a 2 ans et il s'investit désormais en tant que bénévole dans la prévention incendie sur les collines de la Montagnette à Barbentane ; dans la collecte de denrées alimentaires au sein de la Banque Alimentaire de Vaucluse ; et dans du soutien scolaire à l'école communale du village en compagnie de son épouse.
    " L'avantage de la retraite c'est d'avoir du temps. Et plutôt que regarder mes haricots ou mes carottes pousser, j'ai préféré m'orienter vers des activités bénévoles qui soient utiles à d'autres"
  • Jean-Luc PONS

    114- "Devenir patron n'avait jamais été pour moi un objectif très important"

    11 mai 2024
    Jean-Luc PONS a 67 ans. Il est chef d'entreprise en retraite depuis 2 ans.
    Après avoir été salarié pendant presque 20 ans dans diverses activités commerciales, il s'était associé en 1998 avec un ami dirigeant d'entreprise pour créer la société TECH PLUS spécialisée dans la vente de portails automatisés.
    " Avant de devenir chef d'entreprise, j'avais toujours eu la chance de travailler dans des très petites structures qui me permettaient d'être en lien direct avec le patron... de plus dans toutes mes activités j'avais toujours été complètement autonome."
  • Jean-Luc PONS

    113- "En tant que chef d'entreprise il est difficile de ne pas être stressé"

    4 mai 2024
    Jean-Luc PONS a 67 ans. Après diverses activités professionnelles qui l'ont conduit à devenir chef d'entreprise durant 25 ans jusqu'à la vente de son entreprise ; il a pris sa retraite il y a 2 ans.
    Il consacre désormais une partie de sa vie à des engagements associatifs : la prévention incendie dans les collines de la Montagnette à Barbentane, ou la collecte de denrées alimentaires en Vaucluse pour le compte de la Banque Alimentaire.
    "J'ai souvent changé de métier, mais j'ai toujours rebondi d'un poste à l'autre sans trop me poser de questions... En suivant mon instinct".
  • Jean-Luc PONS

    112-"J'ai trop vu mon père travailler trop tôt et rentrer trop tard à la maison

    27 avril 2024
    Jean-Luc PONS a 67 ans. Il a pris sa retraite de chef d'entreprise il y a 2 ans.
    Il s'investit désormais en tant que bénévole dans la prévention des incendies de forêt à Barbentane, ainsi qu'à la Banque Alimentaire du Vaucluse dans la collecte de denrées alimentaires destinées à des personnes en détresse.
    "Nous avons conservé la maison de famille à Barnas en Ardèche dans laquelle mon père et mon grand-père sont nés. Il est important d'avoir des racines, et cette maison est le pilier de notre famille."
  • Philippe DARCAS

    111- La stratégie de mon entreprise c'est : "bio, bon, au juste prix !"

    20 avril 2024
    Philippe DARCAS a 55 ans. Il dirige avec son épouse à Carpentras la société "Les ateliers de Provence" qui produit des pâtes fraiches fabriquées exclusivement avec des ingrédients issus de l'agriculture buiologique.
    "Les jeunes ont malheureusement une façon d'aborder le travail qui a beaucoup évolué. Plus personne ne rentre dans l'entreprise en se disant qu'il va y passer sa carrière. Les jeunes restent 1 an ou 2 ans, et très souvent lorsqu'ils sont formés ils s'en vont pour faire autre chose".
  • Philippe DARCAS

    110-"L'objectif de notre entreprise est de développer l'agriculture biologique"

    13 avril 2024
    Philippe DARCAS a 55 ans. Il dirige avec son épouse à CARPENTRAS une entreprise agroalimentaire : LES ATELIERS BIO DE PROVENCE qui produisent des pâtes fraiches bio telles que spaghettis, lasagnes ou raviolis, à la marque COQUELICOT PROVENCE.
    "Les produits bio coutent forcément plus chers à la production et donc à la vente... mais consommer ça n'est pas neutre : chaque consommateur peut devenir "consomm'acteur" en choisissant son mode de consommation."
  • Philippe DARCAS

    109-"Ne pas prendre des risques c'est risquer de s'ennuyer et de s'aigrir"

    6 avril 2024
    Philippe DARCAS a 55 ans. Installé à CARPENTRAS, il est le patron de l'entreprise "ATELIERS BIO DE PROVENCE" qui produit des pâtes bio telles que spaghettis, lasagnes ou raviolis, à la marque COQUELICOT PROVENCE.
    "La famille est très équilibrante en période de stress professionnel... mais il faut essayer de ne pas trop ramener ce stress à la maison"
  • Philippe DARCAS

    108- "Quand on est petit on croit que tout le monde a la même enfance que soi"

    30 mars 2024
    Philippe DARCAS a 55 ans. Il dirige avec son épouse Béatrice la société ATELIERS BIO DE PROVENCE installée à Carpentras qui fabrique des pâtes alimentaires biologiques sous la marque COQUELICOT PROVENCE.
    Il a fait le choix il y a 20 ans de contribuer par son activité à la fabrication de produits alimentaires sains.
    "Sur la question de l'écologie de la planète terre, je me présente comme un pessimiste actif en ce sens que je ne suis pas le ravi de la crèche, mais ça n'est pas une raison pour ne rien faire"
  • Philippe DIJOL

    REDIFF :Le pèlerin enfile chaussures et sac à dos pour renouer avec l'essentiel

    23 mars 2024
    Philippe DIJOL a 61 ans. En 2021 alors qu'il venait de prendre sa retraite, il est parti à pied avec son épouse pour 70 jours de pèlerinage entre le Puy en Velay et St Jacques de Compostelle.
    "Je prenais le chemin de Compostelle avec un ardent désir de faire le point sur ma vie, notamment sur le plan spirituel. Mais à ma grande surprise j'y ai découvert en plus un univers de fraternité incroyable !"
  • Fleur MASSON

    107- "Avoir une passion, une mission : c'est ce qui nous permet de vivre"

    16 mars 2024
    Fleur MASSON a 39 ans et elle est mère de 2 enfants.
    Elle a créé en 2022 une entreprise d'insertion au Thor qu'elle a baptisée "Le Beau Geste". Son objectif premier est de permettre à des personnes très éloignées de l'emploi de s'insérer durablement dans le monde du travail.
    Le Beau Geste fabrique et vend des biscuits salés ou sucrés qui sont à la fois bio, diétetiques, et fabriqués avec des farines de légumineuses.
    "J'ai besoin de me faire accompagner par des réseaux d'entrepreneurs pour limiter la prise de risques et pour me rassurer"
  • Fleur MASSON

    106 - "Comprendre qu'on n'est pas le centre du monde, ça prend du temps !"

    9 mars 2024
    Fleur MASSON a 39 ans et elle est mère de 2 enfants.
    Elle a créé en 2022 une entreprise au Thor qu'elle a baptisée "Le Beau Geste" notamment parce que son premier objectif est social : permettre à des personnes sans aucune qualification de s'insérer dans le monde du travail.
    Le Beau Geste fabrique et vend des biscuits salés ou sucrés à la fois délicieux ,bio, et diétetiques parce qu'ils sont fabriqués avec des farines de légumineuses qui sont à la fois bonnes pour la santé des hommes et celle de la planète.
    " Je montre à mes filles que le travail c'est extraordinaire : grâce à lui on se réalise, et il nous éloigne des envies et de la consommation".

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 214

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don