Accueil
Saint Joseph
Partager

Saint Joseph

Un article rédigé par Jean-Luc Moens - 1RCF Belgique, le 28 mars 2022  -  Modifié le 28 mars 2022

L’Église universelle fête saint Joseph le 19 mars. Joseph est un très grand saint dont on ne sait que ce que les Évangiles nous disent de lui. Ils en parlent plusieurs fois, mais jamais ne donnent une parole prononcée par Joseph. Joseph est silencieux dans les Évangiles.

St Joseph St Joseph

Joseph a été choisi pour être le père de Jésus

 

Il ne faut pas croire que Dieu a seulement choisi Marie pour être la mère de son Fils unique. Évidemment qu’il a aussi choisi celui qui serait le père adoptif, l’éducateur de son fils. Ce choix de Joseph doit nous faire comprendre que c’était un homme exceptionnel, avec une vocation exceptionnelle : participer au processus de rédemption de toute l’humanité en devenant le père nourricier du Sauveur. Pour cette mission, il fallait un homme exceptionnel. Matthieu résume cela en disant que Joseph était « un homme juste ». Une manière de comprendre cette expression, est de dire que Joseph était un homme ajusté à Dieu, un homme qui faisait sa volonté, qui voulait suivre au plus près le chemin que Dieu traçait pour lui. On voit dans la suite des Évangiles qu’il a été obéissant à chaque moment clé de l’histoire de Jésus, comme nous le verrons plus tard.


Donc, Joseph est un homme juste, choisi par Dieu pour prendre soin de son Fils unique. C’est une vocation absolument unique qui doit nous indiquer la valeur de cet homme : il n’y a pas deux hommes comme saint Joseph dans l’histoire du monde, de même qu’il n’y a pas deux femmes comme Marie. Tout ceci pour souligner que Joseph est un très grand saint, mais un saint humble qui se cache dans le silence des Évangiles.
 

Passons aux récits des Évangiles qui nous parle de ce grand saint. Joseph est présenté comme l’homme des songes. Matthieu en raconte 4.


Le premier se passe immédiatement après l’Annonciation. Il faut se mettre dans la peau de Joseph qui est fiancé à Marie et qui découvre qu’elle est enceinte. Ici, il y a toute une littérature mystique qui affirme que Marie n’a rien raconté à Joseph parce qu’elle gardait le secret de Dieu. C’est possible. C’est pourquoi on interprète alors le premier songe de Joseph comme l’Annonciation à Joseph pour annoncer la naissance d’un enfant engendré en elle par l’Esprit Saint. Mais on peut aussi très bien imaginer que Marie ait parlé à Joseph comme on se parle dans un couple qui s’aime. Entre parenthèses : Marie et Joseph se sont aimés ; ils avaient un grand amour l’un pour l’autre. Ce n’est pas possible que Dieu ait envoyé son fils chez un couple qui ne s’aimait pas ! Je suis convaincu qu’il y avait une grande connivence entre Marie et Joseph qui apparaît en filigrane dans les paroles de Marie lorsqu’ils retrouvent Jésus au temple :

 

Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés

(Lc 2, 48).

 

Le premier songe

 

Voici ce que dit saint Matthieu :


« Joseph, son mari, qui était un homme juste et ne voulait pas la dénoncer publiquement, résolut de la répudier sans bruit. Alors qu’il avait formé ce dessein, voici que l’Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit:

Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ta femme : car ce qui a été engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; elle enfantera un fils, et tu l’appelleras du nom de Jésus : car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.

Or tout ceci advint pour que s’accomplît cet oracle prophétique du Seigneur : Voici que la vierge concevra et enfantera un fils, et on l’appellera du nom d’Emmanuel, ce qui se traduit : "Dieu avec nous." Une fois réveillé, Joseph fit comme l’Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui sa femme ; et il ne la connut pas jusqu’au jour où elle enfanta un fils, et il l’appela du nom de Jésus. »

 

Vous savez que la loi de Moïse permettait la répudiation. On peut se demander pourquoi Joseph veut-il répudier Marie. Je crois que c’est parce qu’il a compris que Marie a une vocation unique et qu’il ne veut pas interférer dans cette vocation. Il faut que Dieu lui dise par un ange : « Ne crains pas de prendre chez toi Marie » pour qu’il comprenne qu’il fait partie du plan de Dieu : Dieu veut que Marie et lui deviennent une famille, la sainte famille.

 

A partir de ce moment-là, on voit Joseph qui prend pleinement son rôle de père. Il conduit Marie à Bethléem pour le recensement. Il cherche un lieu de logement, etc. Il devient un jeune père de famille qui accueille les bergers, puis les mages.


Vient alors le deuxième songe


« Après leur départ, voici que l’Ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit :

 

Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte ; et restes-y jusqu’à ce que je te dise. Car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr.

 

Il se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte. » (Mt 2, 13-14).
Immédiatement, Joseph obéit. Il part et devient un migrant avec toute sa famille en pays inconnu. À un moment où les migrants font la une des médias, il n’est pas inutile de se souvenir que la sainte famille a été une famille de migrants.

 

Ensuite vient le troisième songe

 

C’est le rappel en terre d’Israël :

 

Lève-toi, prends avec toi l’enfant et sa mère, et mets-toi en route pour la terre d’Israël ; car ils sont morts, ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant.

 

Il se leva, prit avec lui l’enfant et sa mère, et rentra dans la terre d’Israël. » (Mt 2, 19-21) Mais il ne peut pas s’installer à Bethléem.

 

Un quatrième songe le prévient 

 

Mais, apprenant qu’Archélaüs régnait sur la Judée à la place d’Hérode son père, il craignit de s’y rendre ; averti en songe, il se retira dans la région de Galilée

(Mt 2, 22).

À nouveau, Joseph obéit et va s’installer à Nazareth. Comme l’explique le pape François dans sa lettre apostolique sur saint Joseph : « Revenu dans sa patrie, il vécut en cachette dans le petit village inconnu de Nazareth en Galilée – d’où, il était dit, "qu’il ne surgit aucun prophète" et "qu’il ne peut jamais en sortir rien de bon" (cf. Jn 7, 52 ; 1, 46) –, loin de Bethléem, sa ville natale, et de Jérusalem où se dressait le Temple. » C’est là qu’il va exercer son métier de charpentier et l’apprendre à Jésus.


Après le recouvrement au temple, les Évangiles ne parlent plus de Joseph

 

On en a déduit qu’il était mort avant l’entrée de Jésus dans sa vie publique. C’est la raison pour laquelle il est invoqué comme patron de la bonne mort : en effet, on imagine qu’il a eu la grâce de mourir accompagné par son fils Jésus, ce qui est une grâce unique !


Très discret pendant sa vie, saint Joseph a occupé une grande place dans la vie des chrétiens et de l’Église. Il a été proclamé « Patron de l’Église Catholique » par le pape Pie IX, « Patron des travailleurs » par le pape Pie XII et « Gardien du Rédempteur » par le pape Jean-Paul II. Le pape François l’a ajouté dans les prières eucharistiques à côté de Marie.


En Italie, la fête des pères se célèbre le 19 mars. J’aime beaucoup de cette coïncidence de date qui nous montre que Joseph est aussi le modèle des pères, et nous pouvons recourir à lui pour implorer son aide dans l’exercice de notre paternité.


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
A l'école des Saints

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don