Accueil
" Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer... " (Mc 4, 35-41)
Partager

" Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer... " (Mc 4, 35-41)

Un article rédigé par Père Michel Quesnel (50936) - RCF, le 27 janvier 2024  -  Modifié le 27 janvier 2024
Prière du matin " Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer... " (Mc 4, 35-41)

" Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? "

 

Méditation de l'évangile (Mc 4, 35-41) par le Père Michel Quesnel

 

Chant final : "Venez, ayez foi en lui" par la Communauté de l'Emmanuel

andrew-pons-UNSPLASH andrew-pons-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples :
« Passons sur l’autre rive. »
    Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était,
dans la barque,
et d’autres barques l’accompagnaient.
    Survient une violente tempête.
Les vagues se jetaient sur la barque,
si bien que déjà elle se remplissait.
    Lui dormait sur le coussin à l’arrière.
Les disciples le réveillent et lui disent :
« Maître, nous sommes perdus ;
cela ne te fait rien ? »
    Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer :
« Silence, tais-toi ! »
Le vent tomba,
et il se fit un grand calme.
    Jésus leur dit :
« Pourquoi êtes-vous si craintifs ?
N’avez-vous pas encore la foi ? »
    Saisis d’une grande crainte,
ils se disaient entre eux :
« Qui est-il donc, celui-ci,
pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »

Source : AELF

Méditation  Père Michel Quesnel

Dans l’évangile de Marc, Jésus vient de terminer son discours en paraboles. Il avait dit à ses disciples : « C’est à vous qu’est donné le mystère du Royaume de Dieu. » Ils ont été favorisés par rapport aux foules. Maintenant, ils vont au contraire être mis à l’épreuve. Le soir est tombé lorsque Jésus leur demande de passer sur l’autre rive. Naviguer dans l’obscurité, c’est imprudent. Et la nature en rajoute : une tempête se lève pendant que la barque essaie, tant bien que mal, d’atteindre la rive opposée du lac de Tibériade. Et, malgré la proximité d’autres barques, celle dans laquelle se trouvent les disciples est en danger.

Le contraste est grand entre Jésus qui dort paisiblement à l’arrière de l’embarcation, sur un coussin, précise même l’évangéliste, et les disciples qui paniquent, s’estimant même perdus.

Réveillé, Jésus intervient : il menace la mer et le vent, comme, précédemment, il avait menacé des démons. Le calme qui en résulte est tout à fait inattendu, car, dans la tradition juive, Dieu seul est maître de la mer et des flots. D’où la question des disciples : « Qui donc est-il ? » Jésus aurait-il donc les mêmes pouvoirs que Dieu ?

Dans le Discours en paraboles, la semence figurait la Parole de Dieu. Dans la scène de la Tempête apaisée, la barque figure l’Eglise, et les disciples sont les chrétiens. La barque est en danger. Marc rédige son évangile à Rome, peu après la persécution de Néron. Mais le danger est permanent. L’Eglise subit les assauts de ses dérèglements internes. Elle est aussi assaillie de l’extérieur par des gens qui ne supportent pas le message d’amour dont l’Evangile est porteur.

Alors, n’arrêtons pas de nous poser la question : qui est Jésus pour moi ?

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don