Accueil
Monastères, abbayes : où se ressourcer pendant les vacances ? 
Partager

Monastères, abbayes : où se ressourcer pendant les vacances ? 

Un article rédigé par Melchior Gormand, Clarence-Marie Ponsi - RCF, le 28 juin 2022  -  Modifié le 28 juin 2022
Je pense donc j'agis Monastères, abbayes : où se ressourcer pendant les vacances ?

À l’approche des vacances, le besoin de spiritualité peut se faire ressentir. Dans ce contexte, Sœur Sarah, moniale bénédictine au Monastère Sainte Françoise Romaine au Bec Hellouin et Frère Gilles, maitre des novices à l’Abbaye de Lérins, nous présentent l’accueil spirituel proposé. 

Photo by Xavier Foucrier on Unsplash Photo by Xavier Foucrier on Unsplash

L’accueil des abbayes et monastères de nos jours 


De nos jours, l’accueil dans les monastères et abbayes a changé. En effet, si autrefois les hôtes étaient récurrents et connus des monastères et abbayes, l’arrivée des mails et sites Internet a changé la population qui fréquente ces lieux. Sœur Sarah, tout comme Frère Gilles, témoignent d’une ouverture de l’accueil, d’un « accueil plus large ». 


Désormais, les personnes séjournant en abbaye ou monastère viennent car ils se sentent en marge de l’Eglise, ou car ils désirent faire le point et discuter. Il est en effet possible de solliciter un entretien avec une sœur ou un frère afin de parler, en toute bienveillance. En effet, « on se découvre soi-même donc on a besoin de pouvoir échanger », explique Frère Gilles. 


Qui peut se rendre en monastère ou abbaye ? 


Ces lieux accueillent « des personnes qui viennent pour réfléchir sur elles-mêmes », qui peuvent être de toute religion. Ainsi, il arrive que des personnes peu pratiquantes, protestantes ou encore musulmanes s’y rendent afin de se ressourcer. De même, de nombreux couples et familles y séjournent.
Denise, une auditrice, témoigne : « En repartant au bout de ce week-end, je me suis dit : je reviendrai », dit-elle, « et j’y suis d’autant plus revenue que je suis devenue oblat ».
Les oblats, ces laïcs rattachés à un monastère, composent une partie de la population accueillie par les abbayes et monastères. 

 

Séjourner en monastère ou abbaye, une grâce ? 


Les témoignages des hôtes de ces lieux reprennent souvent les mêmes qualificatifs, comme en témoigne Pierre-Antoine, un auditeur : « Ça a été une grâce tout à fait extraordinaire »
D’après Sœur Sarah, les séjours en abbaye et monastère permettent aux hôtes de trouver « des clés pour travailler leur propre vie », des pistes afin de travailler aux problèmes qu’ils rencontrent. Sans les résoudre immédiatement, ils offrent une nouvelle vision des problèmes rencontrés. 


Dans cette optique, les abbayes et monastères sont des lieux à considérer si le besoin de spiritualité se fait ressentir en cette période estivale !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don