Accueil
Les rogations, une tradition liée à l'Ascension en train de renaître
Partager

Les rogations, une tradition liée à l'Ascension en train de renaître

RCF, le 16 mai 2023  -  Modifié le 17 mai 2023
L'actu chrétienne Les rogations, les trois jours avant l'Ascension

C'est une tradition en train de renaître dans les territoires ruraux. Durant les trois jours qui précèdent la fête de l’Ascension, on célèbre les rogations. Processions, prières, bénédictions de la terre et des champs... À l'heure de la crise écologique et des difficultés dans le monde agricole, les rogations prennent un nouveau sens.

Procession à l'occasion du pardon de Sainte-Anne, le 26/07/2022 ©Herve Chatel / Hans Lucas Procession à l'occasion du pardon de Sainte-Anne, le 26/07/2022 ©Herve Chatel / Hans Lucas

C’est une tradition qui remonte au Vème siècle. À une époque troublée, saint Mamert, évêque de Vienne en Gaule méridionale, voulait redonner du courage à ses fidèles. Il décréta trois jours de prières, juste avant l’Ascension. Trois jours de procession dans la campagne en chantant des psaumes. Ces prières de rogations (littéralement, "des demandes") ont ensuite gagné toute la Gaule et sont devenues universelles. Chaque année, les villageois traversaient les champs en procession, bannière en tête, en chantant des cantiques pour demander à Dieu de protéger les semences, les récoltes, de bénir les travaux des hommes par la pluie et le soleil.

 

 

Plus de cinq ans après Laudato Si’, les rogations s’imposent !

 

 

Les rogations, une tradition en train de renaître

 

Avec la mécanisation de l’agriculture et l’exode rural, qui a largement appauvri les paroisses de campagne, la prière des rogations a peu à peu disparu. On a même fini par considérer cette pratique comme relevant de la superstition. Depuis quelques années, un peu partout en France, en Bretagne, en Bourgogne, en Languedoc, en Alsace, la tradition des rogations refait surface. Dans un monde rural en difficulté, les prières de bénédictions de la terre, des moissons, des vignes sont vues comme une manière pastorale d’accompagner les agriculteurs.

 

"À l’heure écologique et aussi à l’heure de l’Église verte, bénir la terre et ses fruits, c’est penser la Création et la vie spirituelle ensemble, très concrètement, Selon Frère Dominique-Marie Dauzet, chanoine prémontré, historien des religions et membre du Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle de l'Église en France. Plus de cinq ans après Laudato Si’, les rogations s’imposent !"

 

 

→ À LIRE : Mouvement Laudato Si' : "L'atteinte à la création est une atteinte à l'humanité"

 

 

Des prières particulières pour les rogations

 

Le missel romain propose des formulaires de messe pour le temps des semailles ou des récoltes. Une prière dit : "Seigneur permets que cette terre, enrichie par ta largesse et cultivée par le travail des hommes, produise du fruit en abondance pour que ton peuple se réjouisse des biens que tu lui accordes, et qu’il te rende grâce ici et dans l’éternité."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don