Accueil
Le présent, lieu de rencontre avec soi-même, les autres et Dieu
Partager

Le présent, lieu de rencontre avec soi-même, les autres et Dieu

Un article rédigé par Véronique Alzieu - RCF,  -  Modifié le 18 février 2022
Halte spirituelle, l'intégrale Le présent, lieu de rencontre avec soi-même, les autres et Dieu

Observer, écouter son souffle, sentir... et surtout ne rien faire. La méditation de pleine conscience remporte un franc succès dans de nombreux domaines, de la psychiatrie au développement personnel. Même les chrétiens s'en emparent, puisque que le coach Éric Julien la propose au sein de sa formation "Apaiser le stress, Vivre en confiance", à partir duquel il publie "Devenir Dieu ? Guide pratique pour vivre (et prier) en pleine conscience" (éd. Cerf, 2017).

©Unsplash ©Unsplash

Qu'est-ce que la méditation de pleine conscience ?

 

Version laïque d'un héritage bouddhiste, la méditation de pleine conscience nous apprend à être, comme son nom l'indique, pleinement conscient de ce qui nous arrive. "Au lieu d'être à côté de sa vie", complète Éric Julien, on prend conscience que l'on marche, que l'on conduit, que l'autre nous parle. C'est utile dans les instants du quotidien, mais aussi dans les moments importants, "qu'ils soient agréables ou non" : pour ne pas vivre un événement positif en consommateur ou une épreuve en victime.

 

Développement personnel et foi chrétienne

 

"Tu le sais, ô mon Dieu, pour t’aimer sur la terre je n’ai rien qu’aujourd’hui !", dit une prière de sainte Thérèse de Lisieux. La tradition chrétienne encourage l'écoute et la qualité de présence à soi et à Dieu. Si la méditation de pleine conscience est une version laïque d'un héritage bouddhiste, on peut trouver dans la pratique de l'oraison une forme de sagesse qui n'en est pas éloignée. Ainsi, Thérèse d'Avila, Madame Guyon, Jeanne d'Arc ou Thomas Merton nous ont-ils transmis un trésor méconnu.

 

Accueillir ses émotions, apprivoiser des idées

 

Pour nous aider à structurer pensées et émotions, Éric Julien compare notre corps à une maison dont la cave serait le lieu où se trouvent les émotions et le grenier celui où s'entassent les idées. C'est au niveau du rez-de-chaussée que l'on prend conscience des unes et des autres et qu'on tente de les identifier. Ruminations, fantasmes, idées qui paralysent ou émotions qui tyrannisent : si on n'y prend pas garde ce sont eux qui nous dirigent.

 

Les idées que rumine notre ego, le Dr Serge Marquis les compare à un hamster, qu'il appelle "Pensouillard le hamster" dans "On est foutu, on pense trop" (éd. La Martinière, 2015). Tout comme les émotions, il s'agit pour Éric Julien de prendre conscience de ces idées et de les observer. Mais tout cela procède d'un "entraînement" et aussi d'un "apprivoisement de nous-mêmes". Mettre de l'espace entre soi et ce qui nous arrive suppose de la persévérance et de la patience. "Heureux les doux" (Mt 5,5) a dit Jésus.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don