Accueil
Faire resonner la Major
Partager

Faire resonner la Major

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 29 juin 2022  -  Modifié le 29 juin 2022

La cathédrale de la Major, siège de l’archevêque, est un édifice emblématique de Marseille. Son architecture, mélange d’orient et d’occident, en fait un monument touristique majeur.
Comment accueillir les milliers de visiteurs et croisiéristes qui foulent son sol chaque jour? Comment articuler visite patrimoniale et découverte spirituelle?
C’est ce que nous avons demandé à notre invité, Pierre Brunet, vicaire général du diocèse de Marseille.
 

©Robert Poulain ©Robert Poulain

La Major tient son nom de “Sainte Marie Majeur” et n’est pas un bâtiment ordinaire puisque c’est le siège de l’archevêque de Marseille et le lieu de tous les événements incontournables de la vie du diocèse comme la messe chrismale, la messe de rentrée, la confirmation des adultes….

 
La cathédrale est classée monument historique depuis 1906. Les premiers bâtiments, baptisés “ancienne Major” datent du Vè siècle, mais le monument, tel qu’on le connaît actuellement a été édifié au XIX è siècle. Il s’agit du plus grand édifice religieux bâti en France au XIXè siècle, ses dimensions sont d’ailleurs comparables à Saint Pierre de Rome.

 

Mettre en valeur un édifice cher aux Marseillais et qui attire les foules 

 

L’édifice a été mis de côté durant ces vingt dernières années à cause des travaux et de nouvelles voies de circulation, l’enjeu est donc de reconquérir le cœur des marseillais mais pas seulement. Avec son esplanade largement ouverte sur la mer et les îles du Frioul, sa proximité avec le MUCEM et le port maritime, ce sont des milliers de touristes qui visitent la Major chaque jour. Le lieu est riche que ce soit sur le plan architectural, culturel, artistique ou encore spirituel. “C’est un lieu de prière, cette cathédrale est construite pour le Christ”, souligne le Père Pierre Brunet. Sa priorité est l’accueil de tous ces visiteurs pour qu’à travers une visite, une rencontre, un dialogue et une écoute s’instaurent.

 

Afin de favoriser cet accueil, la cathédrale a lancé un appel à souscription pour améliorer la sonorisation. Il y a actuellement 14 secondes de décalage entre le cœur et l’entrée. Des travaux doivent être réalisés d’ici l’automne et le devis s’élève à 100 000 euros. “Peu importe ce que l’on donne, précise Pierre Brunet, les petits ruisseaux font les grandes rivières, l’enjeu est surtout que chacun puisse entendre la parole de Dieu”.

 

En parallèle des travaux de sonorisation, il y a un autre appel à souscription pour une statue de Sainte Marie-Majeur, qui a été mise en valeur par une grande toile peinte de 3,6 mètres représentant un ciel de gloire pour donner à voir du mystère de l’Assomption. “Marie qui monte au ciel, qui est la première en chemin et nous aide à nous préparer à la rencontre avec Dieu”, explique Pierre Brunet.

 

Une bonne occasion de découvrir ou redécouvrir la Major, qui dans la lignée de la ville de Marseille, est un peu comme un pont entre Orient et Occident.

 

Renseignements ici.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don