Accueil
Des diacres pour remplacer les prêtres ?

Des diacres pour remplacer les prêtres ?

RCF, le 19 septembre 2022  -  Modifié le 20 septembre 2022
Je pense donc j'agis Le diaconat en France aujourd'hui

Il y a 60 ans s'ouvrait le concile Vatican II. Concile qui a rétabli le diaconat dans l'Église catholique romaine. Aujourd'hui, on compte environ 3.000 diacres en France. Pour la plupart des hommes d’âge mûr que l'on dit destinés à remplacer les prêtres là où on en manque. Mais quelle est la vocation spécifique du diacre ? 

Un diacre se prépare dans la sacristie avant la messe, le 05/05/2019 à Palaiseau ©Corinne Simon / Hans Lucas Un diacre se prépare dans la sacristie avant la messe, le 05/05/2019 à Palaiseau ©Corinne Simon / Hans Lucas

Qu’est-ce qu’un diacre ?

 

Il n’est pas facile d’expliquer simplement ce qu’est un diacre. Il y a les diacres ordonnés en vue du sacerdoce, il restent diacre durant environ une année avant d’être prêtre. Il y a aussi les diacres permanents : ce sont eux qui nous intéressent ici. 

 

Quelle différence entre le diacre permanent et le prêtre ? Comme le prêtre, le diacre fait partie du clergé. Comme le prêtre, il porte une chasuble et une étole lors des services liturgiques, mais il porte son étole en diagonale, posée sur l’épaule gauche en référence à la croix qu’a portée le Christ. Comme le prêtre, le diacre peut prêcher et administrer les sacrements, excepté celui de la réconciliation et celui de l’eucharistie. Et contrairement aux prêtres, le diacre permanent peut être marié à condition qu’il le soit déjà lors de son ordination. 

 

À quoi sert le diacre ?

 

La réponse tient en un mot : service. "Vous êtes les gardiens du service dans l’Église", a dit le pape François lors d’une rencontre en 2017 à Milan. Le service, cela se décline de manières très diverses selon les lieux, les besoins et les circonstances, mais qui est au cœur de la vocation du diacre. "Pour parler des diacres, il faut vraiment se plonger dans la réalité de l’Église", selon François Fayol, coordinateur du Comité national du diaconat (CND). Ordonné en 2010 pour le diocèse d’Angers, André Courtas vit son ministère auprès des détenus ou des gens du voyage auprès de qui il a été envoyé. Mais il voit aussi sa mission comme "un service au quotidien, une attitude, une manière d’être..."

 

On peut servir l’Église et son prochain sans être diacre, mais "ce n’est pas tout à fait pareil d’être au service en tant que baptisé ou parce qu’on un grand cœur, et puis le faire en étant diacre", estime Véronique Courtas. Elle témoigne de la puissance de l’ordination, même si elle n’a pas été ordonnée elle-même : c’est bien son mari qui est diacre. Il est vrai que dans l’Église, la femme du diacre n’a pas de statut. D’ailleurs Véronique Courtas n’apprécie pas qu’on la présente comme "femme de diacre". "On a besoin de garder notre identité propre de baptisé, explique-t-elle, avec notre propre mission à nous aussi, on n’est pas juste l’épouse d’un diacre."

 

Le diaconat, pour faire face au manque de prêtres

 

Le diaconat existe depuis les premiers temps du christianisme. On trouve dans les Actes des apôtres, "ce qui caractérise le diaconat : la diaconie de la parole, de la liturgie et de la charité", résume François Fayol. Saint Étienne, le tout premier diacre, est mort martyr vers l'an 34. Dans l'Église d'Occident, les diacres sont entrés en concurrence avec les prêtres et petit à petit le diaconat a disparu en Europe.

 

C’est le concile Vatican II qui a rétablit le diaconat dans l’Église catholique romaine. Concile dont on célèbre le 60e anniversaire de son ouverture, le 11 octobre 1962. Les Pères conciliaires avaient répondu très favorablement à la question portant sur "l’opportunité d’instaurer le diaconat comme degré distinct et permanent du saint ministère". Il s’agissait notamment d’apporter une solution à des situations complexes, où le manque de prêtres réduisait l’influence de l’Église.

 

60 ans plus tard, les questions posées par la chute des vocations et le manque de prêtres ne concernent plus que les contrées lointaines. Elles sont ici, en Occident et l’on peut se demander si le diaconat sera amené à évoluer pour assumer plus de responsabilités... Quant à l'idée d'ordonner un jour des femmes diacres, une commission d'étude avait été créée en 2016 mais cela n'avait pas permis de trancher la question. À la suite du synode sur l'Amazonie, le pape a annoncé en avril 2020 une nouvelle commission d'étude sur le diaconat féminin, dont on attend les conclusions.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don