Accueil
Enfants à la messe : comment les occuper ?

Enfants à la messe : comment les occuper ?

Un article rédigé par Anthony Bordes - RCF, le 19 février 2024  -  Modifié le 19 février 2024
Je pense donc j'agis Enfants à la messe : comment les occuper ?

Pendant la messe, les enfants ne semblent pas tous trouver leur place. Certains perturbent la prière, courent bruyamment autour l’autel, bavardent, rient et crient, tout ceci sous le regard silencieux de l’assistance et des parents eux-mêmes. Une présence qui peut froisser celles et ceux qui souhaitent se recueillir. Faut-il les laisser faire ? Comment occuper les enfants à la messe ? Une émission Je pense donc j'agis présentée par Melchior Gormand.

Photo d’illustration © Nicolas Guyonnet / Hans Lucas Photo d’illustration © Nicolas Guyonnet / Hans Lucas

25 janvier 2024. L'équipe de l'émission Je pense donc j'agis reçoit ce mail d'un auditeur, Pierre :

Toute la durée de la messe, hormis les cris et pleurs parfois incessants des petits, certains enfants courent incessamment dans la nef et les latérales. Quand certains s’amusent dans le chœur, d'autres agissent bruyamment devant le pied de l’autel. Tout ceci sous le regard silencieux et complice des officiants, des parents eux-mêmes et de l’assistance. 

Les enfants ont-ils leur place à la messe ? 

C'est un éternel débat. Père Philippe Basquin, curé de la paroisse Saint-Vincent de Paul du diocèse d'Albi, n’est pas de l'avis de Pierre : “S’il y a des enfants, cela veut dire qu’il y a des jeunes familles et je m’en réjouis." Clarisse Diaz, animatrice en pastorale dans un collège à Lyon et secrétaire de l’association Godly Play France, partage cette opinion en ajoutant qu’il "faut que les enfants soient présents". Pourtant, il est difficile de juger les personnes dérangées tout comme les parents, qui peuvent être débordés par la situation. Selon le prêtre, il est parfois compliqué pour eux de faire régner le silence, "surtout lorsqu’ils sont au fond à la messe". Lorsqu’ils sont devant, les enfants seraient plus enclins à suivre et à être "partie prenante" de la prière. 

Les avis sont mitigés sur la présence des enfants à la messe. Pour Jacqueline, auditrice fidèle de RCF, "il faut accepter les enfants comme ils sont". Colline, une autre auditrice, ajoute que "les plus calmes sont ceux qui ont été préparés". D’autres ne supportent pas le bruit engendré et veulent que des actions soient mises en place pour mieux les intégrer. Les enfants sont capables de se recueillir, comme à l'école et ont parfois leur propre espace biblique au fond de la messe.

 

Les enfants les plus calmes sont ceux qui ont été préparés. 

 

Je pense donc j'agis Enfants à la messe : comment les occuper ?

Les occuper à la messe ? Un jeu d'enfant !

Un enjeu se pose : il faut donner aux enfants le goût de rentrer dans la liturgie. Pour Clarisse Diaz, nourrir leur spiritualité peut leur permettre de trouver le temps moins long pendant la messe et "d’ouvrir leur cœur avec la parole de Dieu". Pour cela, les espaces bibliques ne suffisent plus, tout comme forcer les enfants à venir. Le Père Philippe Basquin et Clarisse Diaz tentent tous deux de faire appel à des méthodes innovantes pour donner aux enfants un éveil à la foi. 

 

Nourrir la spiritualité des enfants leur permet d'ouvrir leur cœur avec la parole de Dieu. 

 

Clarisse Diaz fait partie de Godly Play France, qu’elle définit comme "une aventure chrétienne qui passionne petits et grands". Cette association qui soutient la spiritualité des enfants adopte tout un processus. Une séance à Godly Play dure une heure et quart, ce qui dépasse le temps de messe. Les enfants sont accueillis un par un par une portière qui les fait entrer dans une salle et les installe. Une narratrice leur raconte ensuite une histoire chrétienne.

L’objectif ? "Ils vont s’interroger sur l’histoire et répondre à des questions que pose la narratrice. Ils vont ensuite s’approprier l’histoire, la retravailler. C’est comme ça qu’ils pourront se rapprocher de Dieu", explique l'animatrice en pastorale à Lyon. C’est une approche créative et inventive pour former les plus jeunes à la spiritualité. Les enfants découvrent ainsi les valeurs chrétiennes avec amusement. Pour pouvoir animer un espace Godly Play, trois jours de formation sont nécessaires. "C’est accessible à tout le monde à condition d’être formé et accompagné", selon Clarisse Diaz. 

Existe-t-il d’autres manières d’innover et de transmettre l’amour de Dieu aux enfants ? Jean-Pierre, auditeur de RCF, témoigne : "Notre prêtre les fait venir autour de l’autel pour qu’ils se tiennent la main. C’est un beau moment de partage, ils étaient acteurs de la messe." Pour s’intégrer, les plus jeunes peuvent être amenés à participer pendant la consécration. Selon Sonia, une autre auditrice, il existe des messes préparées spécialement pour les enfants. À vous de jouer !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don