Accueil
Les habits traditionnels sont-ils le reflet d’une rigueur de pratique et de conviction religieuse ?

Les habits traditionnels sont-ils le reflet d’une rigueur de pratique et de conviction religieuse ?

Un article rédigé par Anne Plouy - RCF, le 6 septembre 2023  -  Modifié le 6 septembre 2023
Démêlez avant de juger ! En finir avec le préjugé : "Les habits traditionnels sont le reflet d'une pratique religieuse rigoriste"

Chaque lundi, on vous invite à explorer un préjugé lié à une conviction religieuse ou spirituelle et à démêler le faux du vrai. Pour commencer l’année, voici le premier préjugé : Les habits traditionnels sont-ils le reflet d’une rigueur de pratique et de conviction religieuse ?

Anne Plouy ©DR Anne Plouy ©DR

 C’est vrai que l’on juge souvent les gens sur leurs vêtements. Oui ! Et d'ailleurs de quels vêtements parle-t-on ? Je suis sûre que vous avez tous et toutes dans vos têtes des images différentes qui sont le reflet de vos stéréotypes et clichés. Est-ce que je parle de la soutane, d'une jupe longue, d'une chemise qui couvre jusqu'à mi-cuisse, d'un foulard qui couvre les cheveux ? Si vous écoutez cet édito à plusieurs, vous pouvez voir que l’image que vous avez créé dans votre tête n’est pas la même d’une personne à l’autre.

 

 

 

 


Alors oui, effectivement, dans les religions ou ailleurs, l’habit peut être associé à l’appartenance à un groupe. Ce n’est pas pour rien qu’existe l’expression “prendre l’habit” pour dire entrer dans les ordres chez les catholiques. Cependant, qu’est-ce qu’un habit religieux ?



Par exemple, en France, si l’on se replonge dans les années 50, on peut observer deux choses : les hommes portent communément le costume pour aller au travail ou à la messe et la société est majoritairement catholique. Cela fait-il du costume un signe religieux catholique ? Nous devons donc faire attention aux liens que nous établissons entre les choses et nous intéresser à chaque personne et à ses raisons propres de s’habiller d’une façon ou d’une autre.

 

 

Finalement, si on observe un peu mieux autour de nous, on tombe vite sur des contre-exemples : est-ce que tous les prêtres, portant les mêmes habits, pratiquent leur foi de la même manière ? Est-ce que vous n’avez pas autour de vous des personnes habillées sans références religieuses mais qui pratiquent très rigoureusement ? Est-ce qu’il n’existe pas une expression disant que l’habit ne fait pas le moine ?

 

Quand on catégorise une personne à partir de son vêtement, il faut se rappeler quand on voit une personne avec un vêtement que l’on catégorise, que l’intention que la personne met derrière un vêtement n’est pas forcément l’intention qu’on lui porte. J'aimerais insister sur cela pour éviter les pratiques discriminatoires parce qu’on a vite fait de changer notre comportement lorsqu’on l’on préjuge du comportement de quelqu’un en fonction de sa tenue. Vous voyez où je veux en venir ?


Pour illustrer, en 2015 à Toulouse un rabbin a été interdit de voter car il portait une kippa. C’est une méconnaissance sévère de la liberté de conscience et liberté d’aller et venir. Nous avons le droit de porter des signes religieux dans l'espace public et donc d'aller voter avec un signe religieux !


Donc à chacun et chacune d’entre nous de faire attention : l’être humain n’est-il pas plus grand quand il honore la diversité ?

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don