Accueil
Édito de Blanche Streb - Une écologie de l’attention

Édito de Blanche Streb - Une écologie de l’attention

Un article rédigé par Blanche Streb - RCF, le 15 septembre 2023  -  Modifié le 15 septembre 2023
Le point de vue de 7h55 Édito de Blanche Streb - Une écologie de l’attention

Peut-être que les moins jeunes d’entre nous se souviennent d’une publicité IKEA, où l'on voyait un poisson rouge tourner dans son bocal, et s’exclamer sans fin : « Ouh un nouveau range CD, ouh une nouvelle lampe, ouh un nouveau canapé euh »…. Un petit blanc et hop ça repart : « Ouh un nouveau range CD, ouh une nouvelle lampe »...
 

Blanche Streb ©Paul-Augustin Frécon Blanche Streb ©Paul-Augustin Frécon

Cette pub a 15 ans. J’avoue, ça me faisait rire, avant. Un peu moins maintenant que ça m’arrive parfois de ressembler à ça… surtout devant mes enfants. 


Il s’agit là en réalité d’un phénomène très répandu. J’imagine que cela arrive à nombre d’entre nous de trouver que mémoire rime avec passoire et qu’il nous faut batailler avec notre capacité d’attention, surtout dans une période où on rentre de congés. 

 

 

La civilisation du poisson rouge

 

Un phénomène si répandu, au point que certains parlent même de « la civilisation du poisson rouge ». C’est d’ailleurs le titre d’un petit traité sur le marché de l’attention écrit par Bruno Patino (j’ai oublié quand). Il explique que le poisson rouge qui tourne dans son bocal serait incapable de fixer son attention au-delà de 8 secondes. Et que pour les millénnials, ceux qui ont grandi avec les écrans connectés, la capacité d’attention serait désormais de 9 secondes… 

 

On voit là à quel point c’est vraiment un sujet très important. Mais il se trouve qu’on en parle pas assez. C’est pourtant une question de santé publique, de santé mentale, c’est un fléau du 21eme siècle qui favorise la mésestime de soi et la dépression. 

 

 

Que faire pour retrouver notre concentration ? 

 

Bonne nouvelle. Il existe des solutions ! J’ai au moins déjà une pépite à vous proposer : un livre de chez Lattès que je suis en train de dévorer. Il s’appelle « à la reconquête de l’attention », écrit par Anne de Pomereu. Elle donne plusieurs conseils. Déjà celui de ne pas culpabiliser. Nous sommes victimes d’un piratage organisé qui conduit à cette sensation d’extrême dispersion. Ensuite, se rappeler que la capacité d’attention c’est une disposition naturelle, bien sûr, mais qu’elle se travaille ! Il faut comprendre comment elle fonctionne, prendre conscience de sa fragilité, des forces qui la bousculent, mais aussi des moyens de la booster. 

 

L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité

 

Elle parle d’une écologie de l’attention, des habitudes qui peuvent aider, et des conseils pour les ados et les enfants. Franchement ça vaut le coup de se battre pour reconquérir ce bien immatériel si précieux, et pour cela, d’« apprendre à naviguer sur les flots tumultueux de la distraction ». 
Comme l’a écrit la grande philosophe Simone Weil : « L'attention est la forme la plus rare et la plus pure de la générosité. Il est donné à très peu d'esprits de découvrir que les êtres et les choses existent ». 
Je vous laisse méditer avec ça ! Euh…. Sur quoi déjà ? 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don