Accueil
RCF Reprendre souffle pour changer l’air du temps, par Aymeric Christensen
Partager

Reprendre souffle pour changer l’air du temps, par Aymeric Christensen

Un article rédigé par Aymeric Christensen - RCF, le 16 mai 2024  -  Modifié le 16 mai 2024
Le point de vue de 7h55 Reprendre souffle pour changer l’air du temps, par Aymeric Christensen

Pour ne pas perdre pied dans l’actualité et les tensions de l’époque, et si on prenait juste le temps de respirer ? C’est en tout cas à cela que nous invite un essai paru récemment : Respire, de Marielle Macé.

Aymeric Christensen ©Profil facebook Aymeric Christensen ©Profil facebook

Vous avez profité de l’Ascension pour souffler un peu ? Vous prenez l’air à la Pentecôte ? Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le joli mois de mai voit particulièrement fleurir ce vocabulaire de la respiration. On aspire à souffler, prendre l’air, respirer, s’oxygéner, changer d’air… Bref : on vit les ponts à pleins poumons, et ça nous fait du bien, parce que l’actualité nous étouffe, l’époque est parfois asphyxiante, l’atmosphère est de plus en plus irrespirable.

Cette envie de légèreté, ce besoin d’insouciance, il s’exprime particulièrement en ce moment, à vos yeux ?

Mais oui ! De grâce, un peu de grâce ! Ce désir-là, on ne le voit pas seulement dans l’envie irrépressible de profiter du soleil, d’aller pic-niquer en forêt ou de flemmarder avec un bouquin. Ça se manifeste aussi dans cette passion soudaine d’une partie du pays le week-end dernier pour les  aurores boréales, véritables cadeaux du ciel venus ranimer notre émerveillement ! Ou encore – dans une autre registre, mais dans la même logique – avec le succès populaire spontané  du film Un p’tit truc en plus, de l’humoriste Artus, comédie mettant en scène avec une audacieuse tendresse des personnes porteuses de handicap mental. Rire à gorge déployée, c’est encore une façon de respirer, de partager une émotion, de décaler notre regard sur le monde.
Vous allez me dire que tout cela est assez futile. Mais non : c’est essentiel, c’est même spirituel. Au fond, à quoi ça sert de se changer les idées ? Eh bien, précisément : ça sert… à se changer les idées !

Un besoin vital, qui nous régénère… comme la respiration, en somme.

Voilà, on y revient. Et j’en profite pour vous conseiller un petit essai paru fin 2023 : Respire, de Marielle Macé, aux éditions Verdier. Parce que ce texte tombe particulièrement juste : « Tout le monde le sait, le sent : on manque d’oxygène, de santé, de paix, on manque de liens vrais, de justice et de joie. »
Au fond, respirer, c’est quoi ? C’est laisser passer à l’intérieur de nous-même quelque chose qui vient du dehors. C’est s’en nourrir. Et c’est ensuite faire rejaillir cet air pour qu’il aille traverser d’autres êtres vivants. Cette réalité biologique, c’est aussi une réalité sociale : l’atmosphère ambiante (les paroles, les idées, les émotions…) passe en nous, nous transforme, et nous avons une responsabilité sur ce que nous rejetons dans notre environnement. Nos paroles, nos idées, nos émotions peuvent être aussi bien de l’oxygène ou du poison pour notre entourage.

Voyage Intérieur Pour une bonne santé, pensez à respirer !

Le remède à ces poisons de l’actualité que sont les tensions, les angoisses et le pessimisme, ce serait un peu comme des exercices de respiration ?

Accepter nos aspirations à plus de légèreté, à des joies simples et éphémères, ce n’est pas faire l’autruche face aux problèmes du monde. C’est aussi une écologie intérieure, qui nous rappelle notre soif de vie et notre fragilité commune. « La respiration, écrit encore Marielle Macé, est aussi une expérience de la vulnérabilité. » Pourquoi ? Parce qu’elle prend sa source dans un essoufflement. La plus simple expression de la vie, c’est ce besoin de retrouver de l’air.
Dimanche 10 mai, nous fêterons la Pentecôte. Ce moment où l’Esprit, le souffle de Dieu (« pneuma », en grec) vient inspirer les apôtres pour aller répandre l’Évangile. Littéralement : changer le monde ! Alors, ce que je vous propose, c’est d’en profiter pour reprendre souffle, comme on reprend courage, et prendre conscience de la façon dont, à notre échelle, nous pouvons renouveler l’air du temps.

Voyage Intérieur Respirez ! Pour plus de souffle dans votre vie...
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Le point de vue de 7h55

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don