Un couple au service des plus pauvres

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 10 mai 2023  -  Modifié le 10 mai 2023
16/17 Un couple au service des plus pauvres

Avec plus de 45 ans de service bénévole auprès des pauvres à travers l'association ATD Quart-Monde, Jean et Monique Tonglet aiment témoigner de leurs multiples rencontres. Et si les personnes les plus précaires pouvaient devenir "nos maîtres"?

©Tous droits réservés ©Tous droits réservés

Il y en a pour qui la solidarité n'est pas un vain mot ! Plus de 45 ans au service des plus démunis, c'est un témoignage édifiant. 

 

 

Le mariage et le service, deux vocations liées

 

 

Leur rencontre se déroule à Marseille lors d'une activité organisée par ATD Quart-Monde et son fondateur, le père Joseph Wresinsky. Cet événement sera fondateur pour leur cheminement vers le mariage, complété par leur engagement commun au service des pauvres.  Ce désir du don de soi et cette sensibilité pour les personnes démunies est né pour chacun d'eux durant l'enfance. Une chance pour ce couple qui vit cette mission commune comme un fait évident ! 

 

 

Joseph Wresinsky, une rencontre déterminante

 

 

D'origine polonaise, ce prêtre avait vécu dans la misère tout au long de sa jeunesse. Dans les années 1950, il se consacre aux populations défavorisées dans les bidonvilles de la région parisienne à Noisy-le-Grand.

 

 

Il savait que la dignité est la seule chose qui compte vraiment pour l'être humain. 

 

 

Son intuition était de rendre le savoir accessible à tous ceux qui en avaient été privés. Lorsque Jean et Monique rencontrent ce prêtre, celui-ci leur confie en toute confiance des missions au sein d'ATD Quart-Monde (association qui est devenue "ATD Quart-Monde - Agir tous pour la dignité").  Ils sont conquis par sa façon de "révolutionner" la conception de la charité et de la dignité.

 

 

Un choix de vie simple 

 

Travaillant tous les deux dans l'association depuis plusieurs dizaines d'années, Jean et Monique se sont conformés aux exigences de vie qu'impliquent les missions. Les salaires proposés sont faibles et impliquent donc un mode de vie "simple" et sobre, dans une ambiance de partage. 

 

 

De la formation à la sensibilisation sur les contextes de précarité, en passant par les rencontres solidaires avec les plus souffrants,  autant de tâches qu'ils se sont efforcés de remplir avant de prendre leur retraite. Pas certain pour autant que cette nouvelle période de vie ne les freinent dans l'élan de charité qu'est le leur. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le 16/17 © tous droits réservés
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
16/17

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don