Accueil
Jeux d'argent et jeux vidéo: accompagner un proche dans son addiction
Partager

Jeux d'argent et jeux vidéo: accompagner un proche dans son addiction

RCF,  -  Modifié le 29 octobre 2020
Je pense donc j'agis Jeux d'argent et jeux vidéo: accompagner un proche dans son addiction
L’addiction aux jeux touche des milliers de personnes en France et peut nuire de différentes façons à la vie du joueur ainsi qu’à son entourage. Décryptage.
Kelly Sikkema / Unsplash Kelly Sikkema / Unsplash

Des signes d’alerte 

Souvent dans le déni, le joueur excessif peut avoir du mal à reconnaître son incapacité à lutter contre son envie de jouer, cette envie devenant au fil du temps une obsession. Armelle Achour, fondatrice de l’association SOS Joueurs et psychologue de formation, explique ainsi que la maladie n’est pas forcément aisée à déceler pour les proches du joueur et parle de signaux d’alarme comme "une disparition d’argent sans explication, une perte de lien social, des crises de colère, des absences, un état dépressif, une impossibilité de résister à l’idée de jouer au détriment d’autres activités, des mensonges récurrents". Le joueur se sent perdu face à ses comportements et sa dépendance, il n’est plus maître de la situation et ne se rend pas forcément compte qu’il en est devenu prisonnier.
 

Un accompagnement essentiel

Face aux difficultés financières, sociales, familiales et parfois juridiques, le joueur peut se sentir acculé et d’autant plus se renfermer dans le jeu. Ce cercle vicieux est une spirale infernale où le joueur joue par nécessité et non par plaisir. Sa propre culpabilité peut également le pousser à se renfermer d’autant plus, il existe donc des groupes de paroles ou des permanences téléphoniques où le joueur, ou un de ses proches, peut être écouté, conseillé et recevoir le soutien dont il a besoin. L'Institut du Jeu Excessif, spécialisé dans les jeux d’argent et fondé par Pierre Perret, un ancien joueur excessif, propose de l’aide aux joueurs par le biais d’une écoute indéfectible : "notre expérience du jeu devient profitable aux autres, et peut leur permettre de trouver le déclic pour peut-être, tourner la page". Pierre Perret explique ainsi : "avant de rebondir, il y a tout un long processus complexe, s’accompagnant souvent de rechutes, être soutenu devient alors essentiel".
 

Sensibiliser et prévenir

C’est notamment une des missions principales de l’association A2G Grans Gaming, spécialisée dans le jeu vidéo, comme l’explique Wanig Gicquel : "nous essayons de sensibiliser les jeunes à cette notion d’addiction en leur proposant des ateliers de groupe, pour les réinsérer dans le social et les sortir du virtuel". Les notions de prévention et de sensibilisation sont de plus en plus encadrées et prises en compte par les structures, il existe notamment désormais l’autorité nationale de jeu, et les jeux de grattage ont également été interdits à la vente pour les mineurs. Armelle Achour rappelle ainsi "plus un joueur a commencé à jouer tôt, plus il risque de tomber plus tard dans l’addiction".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don