Accueil
Toutankhamon, du roi insignifiant à la lumière
Partager

Toutankhamon, du roi insignifiant à la lumière

Un article rédigé par Yves THIBAUT - 1RCF Belgique, le 25 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Toutankhamon, du roi insignifiant à la lumière

Si la découverte de son tombeau il y a presque 100 ans, le 4 novembre 1922, est une découverte exceptionnelle, la figure de ce roi de son vivant n’était pas au beau fixe. Avec l'égyptologue, intéressons-nous aux réformes et au développement religieux qu'il a mené durant son règne de 10 ans. 

©Pixabay ©Pixabay

Si l’Egypte “ancienne” nous fascine tant, c’est que la découverte du tombeau du pharaon Toutânkhamon, né vers 1332 avant Jésus-Christ a joué un rôle fondamental. L’étendue des trésors sortis de ce petit complexe funéraire de la vallée des rois à Louxor n’a eu de cesse de nous renseigner sur cette exceptionnelle civilisation d’Afrique du Nord, qui dura près de 3000 ans, jusqu’à l’annexion de son territoire par l’Empire romain.

 

Intéressons-nous principalement au développement spirituel de celle-ci. Aussi court que fut son règne (à peine 10 ans), ce roi le marqua par une profonde rupture religieuse qui mit fin au polythéisme de l’époque. Une longévité qui n’est pas pour autant constante. Cette civilisation n’a pas été exempte de troubles religieux ou politiques. On peut considérer trois périodes : Ancien, Moyen et Nouvel Empire (500 ans). Le roi est alors à la tête de la religion égyptienne. Mais en quoi consiste-t-elle ? Le roi n’est pas considéré pour autant comme un dieu. 

 

Pour les égyptiens, la mort constituait déjà un passage vers une vie nouvelle dans l’éternité. En témoignent tous les objets de la vie quotidienne entassés dans la chambre funéraire afin de permettre au pharaon de poursuivre sa vie dans l’au-delà. Mais il n’y a pas seulement l’aspect de la vie éternelle. La question du jugement est centrale ! On le voit dans des fresques : une balance présente le cœur du défunt d’un côté ; une plume légère de l’autre. Pour bien vivre après la mort, mieux vaut être parti le cœur léger… 

 

Ces quelques exemples permettent de nous éclairer sur le développement de la vie spirituelle et religieuse de cette civilisation que vous pourrez découvrir davantage dans l’émission ! 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don