Accueil
Mon carburant, c’est le non-marchand, Prof. Jacques Defourny
Partager

Mon carburant, c’est le non-marchand, Prof. Jacques Defourny

Un article rédigé par Jacques Galloy 1RCF Belgique - 1RCF Belgique, le 11 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
God's talents Prof. Jacques Defourny. Mon carburant, c'est le non-marchand.

Sa nouvelle vie débute à 67 ans. Pionnier international de l'Economie Sociale, le professeur d’économie à HEC-ULiège, fondateur-directeur du Centre d’Economie Sociale et co-fondateur du réseau international de recherche EMES, Jacques Defourny prend sa "retraite". Bravo et merci professeur !

Jacques Galloy Jacques Galloy

Né dans une boulangerie

 

Pionnier et expert international du non-marchand, il a passé sa vie et sa carrière à susciter et développer des réponses aux besoins non satisfaits ni par l’état, ni par le marché. 

"L'économie sociale met en avant l'individu et la communauté et non pas la capacité à dégager du profit. C'est le monde de toutes les organisations qui cherchent des alternatives au monde capitaliste.  La création de richesse d'un pays ne provient pas uniquement du monde marchand. Cela représente environ 15% de l'ensemble de l'emploi salarié en Belgique, sans compter les enseignants du réseau libre qui sont plutôt issus du monde associatif même si ce réseau est devenu très fortement régulé", dit le professeur Jacques Defourny.

Fils de boulanger originaire du village de Charneux dans le pays de Herve, il est même né dans la boulangerie familiale dans le quartier de sainte Walburge sur les hauteurs de Liège. "Je ne serais pas devenu qui je suis sans avoir été scout et chef de troupe. Le scoutisme est une pédagogie exceptionnelle: la vie de groupe, le respect de la nature, la pédagogie du projet. Mon totem était faon, doux et parfois peureux. Mes 3 fils s'appellent François, Jean et Benoit, les noms des derniers papes", raconte-t'il.

 

Matthieu 6, 25

 

La personne qui l'inspire est soeur Emmanuelle dont la vie et l'oeuvre ont débuté à 60 ans. Il aimait la façon et la simplicité avec laquelle elle interpellait les journalistes. Il apprécie le livre "une vie bouleversée" d'Etty Hillesum, une juive néerlandaise morte à Auschwitz. "Elle exprime la beauté de la vie et le sens de celle-ci. Sans formation aux évangiles, elle a un réel parcours christique. Ce qu'elle dit sonne très juste." Il a été bouleversé par le film "Des dieux et des hommes", en particulier lorsqu'ils célèbrent l'Eucharistie en sachant ce qui va leur arriver. Son lieu d'inspiration depuis sa jeunesse est sans aucun doute la colline de Taizé, avec les beaux temps de prière, de silence et les groupes de discussion. C'est là qu'il s'est souvent ressourcé pour passer des caps professionnels et privés.

Le déclic a lieu entre amis le 30 avril 1975 à sainte Walburge sur les hauteurs de Liège. Ce soir-là, il revient de Taizé et c'est la veille de son anniversaire. Ils ont une réunion de chefs scouts. Jacques Defourny partage le feu d'une phrase de l'Evangile : "Matthieu 6, 25 :  Cherchez d'abord le Royaume de Dieu et ce que Dieu demande. Il vous donnera tout le reste en plus." Le groupe se passionne pour cette phrase à un point tel qu'ils l'écrivent de nombreuses fois sur la route avec des craies sur une longueur de plus d'un kilomètre. C'est un souvenir particulièrement marquant.

 

Le bien-être d’une société se mesure à la vigueur de sa vie associative.

 

Le bien-être d’une société se mesure à la vigueur de sa vie associative. Le Professeur ponctue sa carrière académique par le haut, reproduisant à l’échelle de l’Europe puis du monde sa démarche déployée sur le tissu wallon. Il est un leader pionnier dans la recherche sur le "champ SE" (entreprise sociale, entrepreneuriat social, économie sociale et innovation sociale) depuis plus de 25 ans. Dans les années 1990-2000, il a participé à monter un réseau de recherche internationale sur l'économie sociale: EMES, dont il fut le premier président pour deux mandats successifs (2002-2010). EMES est un réseau de recherche composé de centres de recherche universitaires établis et de chercheurs individuels dont l'objectif a été jusqu'à présent de constituer progressivement un corpus international de connaissances théoriques et empiriques, pluraliste en termes de disciplines et de méthodologies, autour de nos concepts "SE" : entreprise sociale, entrepreneuriat social, économie sociale, économie solidaire et innovation sociale.

 

Le Centre d'Economie Sociale (CES), 25 ans à penser l’économie autrement

 

Professeur d'économie du tiers secteur à HEC-Université de Liège, il a également fondé le Centre d'Economie Sociale (CES) à Liège en 1995. Le Centre développe une analyse globale de l'économie sociale et de l'entrepreneuriat social et cela dans une triple perspective :
- les recherches, qui s'appuient sur une longue expérience et bénéficient du solide ancrage du Centre sur le terrain visent à combiner une pertinence locale et une inscription dans les débats scientifiques internationaux, au niveau européen et au-delà (notamment dans le cadre de plusieurs réseaux scientifiques internationaux)
- les résultats de ces recherches nourrissent des activités d'enseignement à HEC-Ecole de gestion de l'Université de Liège et dans d'autres facultés
- l'expertise du Centre dans le domaine de l'économie sociale et de l'entrepreneuriat social lui permet également d'offrir divers services à la collectivité et aux décideurs publics.

 

Recevra-t'il un jour un prix Nobel d'économie ?

 

http://www.ces.uliege.be/
https://emes.net/
Publications et communications de Jacques Defourny
 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

1RCF Belgique - God's talents
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
God's talents

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don