Accueil
Le soleil, un astre dans les arts
Partager

Le soleil, un astre dans les arts

Un article rédigé par Guillaume Goubert - RCF, le 27 septembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Les Histoires de l'art Le soleil, un astre dans les arts

Une exposition consacrée au soleil et à sa place dans l’histoire de l’art. Au point de départ de cette exposition, le musée Marmottan à Paris cherchait comment célébrer le 150e anniversaire du tableau le plus célèbre de sa collection : "Impression, soleil levant", qui fut peint par Claude Monet le 13 novembre 1872. C’est le tableau qui a fait naître le vocable "impressionnisme". Il représente un petit matin sur le port du Havre éclairé par un timide soleil orangé. À partir de ce tableau, l’idée a germé de s’interroger sur la place que tient l’astre du jour dans la création artistique, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. L’exposition est une réussite remarquable. Elle est assez concise : une centaine d'œuvres mais d’une qualité impressionnante. 

© Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid © Museo Nacional Thyssen-Bornemisza, Madrid

Comment évolue la représentation du soleil au fil du temps ?

 

Là où l’exposition est passionnante, c’est qu’elle observe les interactions entre les convictions religieuses, les progrès de la science et les recherches des artistes. Au temps des Égyptiens ou des Grecs, le soleil était considéré comme un dieu et occupait donc un place centrale dans les représentations. Puis le judaïsme et le christianisme imposent l’idée d’un Dieu créateur. Le soleil se voit alors rabaissé au rang d’un élément presque secondaire de l’univers. Viennent ensuite, au XVIe siècle, les découvertes scientifiques de Copernic et Galilée qui établissent  que la terre tourne autour du soleil et non l’inverse. Et le soleil trouve alors une place beaucoup plus centrale sous le pinceau des peintres.

 

Quels sont les artistes présents dans cette exposition ?

 

Ce sont des très grands noms. Rubens, le Lorrain, Turner, Monet, Derain, Signac, Edvard Munch, Vallotton, Miro ou Calder. Le thème de l’exposition renouvelle notre regard sur leurs œuvres. Calder, par exemple, est très connu pour ses sculptures mobiles. En les voyant dans ce contexte, j’ai soudain réalisé que ces mobiles faisaient beaucoup penser à des planètes se déplaçant les unes par rapport aux autres.

 

Il faut souligner que l’exposition comprend aussi des représentations astronomiques dues à des scientifiques. Car, avant l’apparition de la photographie, les astronomes transcrivaient leurs observations sous forme de dessins et d’aquarelles. Ce qui constituait une sorte d’art abstrait involontaire.

 

Je vais maintenant citer deux œuvres assez diamétralement opposées. D’abord un lever de soleil du peintre expressionniste allemand Otto Dix. L’astre projette des rayons noirs sur un paysage de neige peuplé de corbeaux. On pense immanquablement aux vers de Gérard de Nerval : "Ma seule étoile est morte, - et mon luth constellé porte le soleil noir de la mélancolie." Puis on observe que ce tableau date de 1913 et l’on ne peut s’empêcher d’y voir un pressentiment de la guerre qui allait advenir un an plus tard. Le second tableau, lui, est une source d’apaisement. Il a été peint vers 1830 par le romantique allemand Caspar David Friedrich. Des femmes marchent sur une route de campagne. Le soleil est un rond très pâle en haut du tableau. Le tableau s’appelle "Matin de Pâque". Cela m’a remis en mémoire un autre vers, dû au poète britannique William Blake, cité par Oscar Wilde : "Là où d’autres ne voient que l’aurore franchissant le colline, je vois les fils de Dieu clamant leur joie."

 

> Exposition “Face au soleil un astre dans les arts”, du 21 septembre 2022 au 29 janvier 2023, au musée Marmottan Monet, à Paris

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don