Accueil
Frédéric Lenoir : "On est sur terre pour grandir en liberté et en amour"

Frédéric Lenoir : "On est sur terre pour grandir en liberté et en amour"

Un article rédigé par Thierry Lyonnet, Odile Riffaud - RCF, le 13 août 2021  -  Modifié le 13 août 2021
Visages Frédéric Lenoir, en quête de sagesse

 

Il ne s'est jamais départi des grandes questions métaphysiques que l'on se pose étant enfant. Philosophe et sociologue des religions, Frédéric Lenoir raconte sa quête de sens.

 

©Pascal Ito / éditions Albin Michel ©Pascal Ito / éditions Albin Michel

Philosophe, sociologue des religions, Frédéric Lenoir est également un incroyable vulgarisateur. Au travers de ses romans, comme "La consolation de l'ange" (éd. Albin Michel), ou de ses essais, comme "La Sagesse expliquée à ceux qui la cherchent" (éd. Seuil), il sait rendre accessible à tous la pensée de Spinoza, de Bouddha, d’Etty Hillesum, de Jésus ou d'Épicure. Mais en quoi toutes ces connaissances ont transformé sa vie ou l’aident-elles à vivre ? Quel est son regard sur la quête de sens de plus en plus grande de nos contemporains ?

 

un Philosophe passionné par la quête de sens

Qui est Dieu ? Quelle vie après la mort ? Si la plupart des enfants se posent ces questions à l'âge métaphysique, entre 3 et 5 ans, Frédéric Lenoir continue de se les poser, sans cesse. "Probablement, j'ai une âme inquiète, au bon sens du terme, du sens de la vie humaine." Frédéric Lenoir se dit chrétien mais agnostique, au sens propre : "Je n'ai pas la connaissance". S'il a "lu des centaines de livres sur la réincarnation", ce n'est pas parce qu'il y croit, mais parce que ça l'intéresse. 

Pourquoi certains s'interrogent autant sur le sens de la vie et d'autres non ? En Orient, on parle du karma : il y a des gens dont "les existences antérieures font que le sujet est essentiel pour eux et d'autres qui ont une âme plus jeune". Là, encore Frédéric Lenoir est tenté par cette explication, "ça me parle parce que ça donne une explication, mais ça ne vet pas dire que j'y crois !"

 

Donner du sens à sa vie ou en chercher "le sens ultime" ?

Une chose est sûre, on a tous besoin de donner du sens à sa vie. Mais cela peut être de s'engager, de fonder une famille voire de gagner de l'argent. Ce que Frédéric Lenoir appelle : vivre "des expériences signifiantes". Cette quête-là est universelle. En revanche, chercher "le sens ultime de la vie", tout le monde ne le fait pas avec la même intensité.

 

Les deux conquêtes fondamentales de l'humanité

"L'intime conviction" du philosophe est que "l'on est tous sur terre pour la même chose : grandir en amour et en liberté". L'abbé Pierre disait qu'on était sur terre pour apprendre à aimer, lui ajoute la liberté. Quand il dit que "la liberté est une des conquêtes fondamentales de l'être humain", Frédéric Lenoir parle de la "liberté intérieure".

Pris par nos pulsions, nos addictions, nos passions, nous avons à mener une "grande conquête" pour "grandir en dignité et en humanité", et "apprendre à être libre". La deuxième "grande conquête" de l'être humain, c'est l'amour : "passer de la peur à l'amour, entrer dans une communion avec le vivant". "Cette ouverture du cœur est le cœur de tout mon cheminement."

 

Émission d'archive diffusée en février 2020

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don