Accueil
Le ginkgo biloba, un arbre séculaire aux propriétés étonnantes
Partager

Le ginkgo biloba, un arbre séculaire aux propriétés étonnantes

Un article rédigé par Aurore SESSA - RCF Vaucluse, le 7 mars 2022  -  Modifié le 10 mars 2022
Astuces santé Le ginkgo biloba, un arbre séculaire aux propriétés étonnantes

Vous voulez vivre plus longtemps et mieux, à l’image du ginkgo biloba qui a traversé les différentes ères géologiques ? Pourquoi ne pas introduire cette belle plante de temps en temps dans votre hygiène de vie ? Quelles sont ses propriétés ? Ses effets pour notre santé ? Et les précautions ?

Ginkgo biloba © Pixabay Ginkgo biloba © Pixabay

Bonjour à tous,

Le ginkgo biloba est un arbre sacré, celui de la longévité, l’emblème des samouraïs, symbole de la loyauté et de l’incorruptibilité.

Le ginkgo est originaire d'Asie, ses fruits sont notamment utilisés en Chine et au Japon comme aliments et médicaments depuis la nuit des temps.

Il est bien connu en phytothérapie, principalement pour ses vertus veinotoniques, vasodilatatrices et neuroprotectrices.

Connaître le ginkgo biloba


Le ginkgo entre désormais dans la composition de nombreux médicaments et compléments alimentaires destinés à renforcer les fonctions cérébrales, combattre les troubles de la mémoire et favoriser une bonne circulation sanguine.

Tout dans le Vivant est mû par une sorte de fil biologique d’immortalité. Tout ce qui pulse, respire contient une information génétique au cœur de ses cellules souches inscrite depuis la nuit des temps, et qui remonterait il y a 3 à 4 milliards d’années.

 

cellule © Pixabay

Les cellules souches sont capables de se répliquer indéfiniment et pour le ginkgo biloba on pense que c’est le cas depuis 1 quart de milliard d’années.

 


C’est le plus vieille arbre connu, on dit de lui que c’est un « fossile vivant » parce qu’il n’a aucune espèce lui ressemblant actuellement et il ressemble à celles disparues et fossilisées de l’ère PERMIEN il y a 250 millions d’années. Cette période est particulièrement célèbre parce qu'elle s'acheva par la disparition de 95% des espèces vivantes marines et de trois-quarts des espèces terrestres.  Il ne reste qu’une 15 aine de variétés naturelles sur la centaine datant du Jurassique.

fruits du ginkgo biloba © PixabayOn l’appelle aussi "l’arbre aux 40 écus". C’est le seul exemple encore vivant des premiers arbres à ovule. Cet ancêtre de tous les arbres « pond des œufs » disait J-Marc PELT.

 

C’est une espèce dioïque, il y aurait 6 % de plantes connues en faisant partie.
Le terme dioïque qualifie une plante ayant ses fleurs mâles et ses fleurs femelles sur des pieds distincts. Les pieds femelles mâturent à partir de 30 ans et fabriquent de gros ovules, des fruits qui ressemblent à des abricots avec une amande comestible. Une fois mûre, l’ovule pourrit en  répandent une odeur désagréable. Le liquide visqueux qui en résulte piège le pollen mâle dispersé par le vent.

Un survivant :

Après avoir traversé différentes catastrophes planétaires, le ginkgo biloba a survécu alors qu’à l’épicentre de l’explosion de la bombe nucléaire d’Hiroshima du 6 août 1945.
On en a compté 6 qui après la dernière explosion s’en sont sortis sans déformation majeur et sont toujours debout depuis.

Actuellement, les spécialistes ne lui connaissent aucun parasite naturel, ni aucune maladie spécifique.


De nos jours les plus vieux spécimens en Chine ont 3 000 ans. D’ailleurs les chinois offrent pour les naissances et les mariages des amandes de ginkgo sous le nom de « fruits de la félicité ».

Ses propriétés :


La médecine ayurvédique l’utilise depuis longtemps comme élixir de longue vie.

 

amande ginkgo biloba © unsplash.com

La Médecine Traditionnelle Chinoise, 1500 ans avant JC, mentionnait l’amande comme remède circulatoire, puis plus tard comme stimulant respiratoire et dans les pathologies gynécologiques.

 

En 1990 les recherches sur les propriétés médicinales de ginkgo vaudront au Dr Elias James COREY de l’Université d’Harvard, un prix Nobel de chimie, il réussit la synthèse du ginkgolide B et démontra entre autres, ses propriétés anti-rejet des organes transplantés et son action sur l’asthme.

 

bombe nucléaire © PixabayComme le ginkgo a survécu à l’iode radioactif 131 il est capable de conférer des propriétés radio-protectrices aux humains à ce type de rayonnement. C’est ce que montre une étude publiée en 2007 dans un journal spécialisé, le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism.
Des patients qui avaient reçu une radiothérapie à l’iode radioactif 131 connu pour causer des dommages aux chromosomes, ont bénéficié d’une moindre altération de leur ADN suite à une supplémentation en ginkgo biloba.

 

De plus, la recherche clinique indique qu’il est utile :

  • dans les cas de déclin cognitif, comme la maladie d’Alzheimer, la démence, la perte de concentration et de la mémoire.
    Une des études des plus encourageantes sur le ginkgo biloba (Declaring Chemical Warfare Against Alzheimer's ) montre qu’il est plus efficace que certains médicaments de la maladie d’Alzheimer. Aux stades précoces de la maladie d’Alzheimer, la prise de ginkgo biloba freinerait la progression de la maladie.
  • ainsi que pour des problèmes liés à l’âge telle que le glaucome et la DMLA par exemple.

L'extrait normalisé de feuilles de ginkgo est reconnu par la Commission Européenne, et par l'Organisation mondiale de la Santé comme traitement adjuvant des symptômes de démence d'origine vasculaire ou dégénérative, incluant les pertes de mémoire, les troubles de l'attention et de la dépression.

 

Le Ginkgo biloba améliorerait aussi sensiblement les fonctions cognitives après l'âge de 50 ans.

 

Son efficacité est due à ses composants, des glycosides de flavonol et des lactones terpéniques  :
•     Les ginkgolides et bilobalides, ces lactones terpéniques, améliorent pour leur part le métabolisme du glucose cérébral et sont donc intéressants pour aider dans les problèmes de mémoire, la sénilité et les problèmes de peau.
•    Les glycosides de flavonol  inhiberaient le facteur de coagulation sanguine et tonifieraient la circulation sanguine, ce qui a pour effet de fluidifier le sang et d'améliorer la circulation capillaire et veineuse. Ils inhibent également les radicaux libres.

 

Il est dit que « Si le ginkgo a une réputation de longévité, il confère celle-ci à ceux qui consomme de ses extraits ».
 

Tout porte à penser qu’il pourrait ralentir le processus de vieillissement dans les mitochondries en réduisant le stress oxydatif et en relançant la respiration mitochondriale (i) non seulement celles des neurones mais aussi des plaquettes sanguines (ii), des cellules épithéliales (iii), du foie (iv), endothéliales (v), du cœur (vi) et d’autres qui n’ont pas encore fait l’objet de recherches.

cellule et mitonchries


Pour mémoire je vous rappelle que les mitochondries sont des micro-organites avec leur propre ADN, à l’intérieur de chacune de nos cellules.

Leur rôle est éminemment important au maintien de la vie, entre autres :

  • elles fabriquent l’énergie (ATP) dont a besoin chaque cellule pour fonctionner,
  • elles jouent également un rôle dans l’apoptose (mort cellulaire programmé)
  • et la synthèse de stéroïdes hormonaux. 

Pour quelles utilisations ?


Ce qui est encore plus remarquable est que cette plante montre sa capacité à agir sur plus d’une 30aine de processus physiologiques et pourrait être bénéfique sur un plan thérapeutique de plus d’une centaine de conditions de santé.


Faisons un peu le point sur les différents problèmes de santé pour lesquels le ginkgo biloba pourrait être utile :

Il agit sur la concentration, la mémoire et le cerveau en :

  • Renforçant toute l’activité cérébrale
  • Améliorant de la micro-circulation sanguine au niveau du cerveau et son oxygénation soulageant des bourdonnements d’oreilles, d’acouphènes d’origine vasculaire
  • Augmentant la production de neurones
  • Il protégerait du déclin cognitif et neurodégénératif comme la maladie d’Alzheimer
  • Il aiderait dans les cas de trouble de l’attention et d’hyperactivité
  • de désordres du trouble autistique
  • en cas de nervosité, de dépression légère à modéré.
  • Il augmenterait efficacement la mémoire et la vivacité.

 

En agissant sur nos mitochondries, il redonne énergie et vitalité :

  • il pourrait être indiqué dans les cas de convalescence, d’asthénie, d’affaiblissement suite à une maladie car il agit sur le système immunitaire

dans les cas de fatigue chronique inexpliquée

 

Comme il a des propriétés anti-vieillissement, anti-oxydantes, il contribue à :

  • à aider l’organisme à la suppression des radicaux libres donc à combattre la dégénérescence des tissus et la formation de tumeurs.
  • à protéger l’ADN des effets secondaires de radiations

 

Le ginkgo a des propriétés bénéfiques reconnues pour l’ensemble de notre système sanguin et cardio-vasculaire :

  • on a vu qu’il diminue fortement la fragilité capillaire,
  • agirait sur le syndrome des jambes lourdes,
  • les varices et les hémorroïdes
  • indiquer en cas  d’effets secondaires veineux dus à la pilule contraceptive
  • protégerait de maladies cardio-vasculaires en équilibrant les fonctions cardiaques et en luttant contre l’épaississement artériel
  • en cas d’artériosclérose
  • réduirait les taux de lipides sanguins et préviendrait de la formation de caillots sanguins


Il a également d’autres propriétés :

  • On utilise traditionnellement ses fruits pour traiter l’asthme et les bronchites
  • il a des propriétés antibiotiques et antivirales naturelles
  • il peut contribuer à réguler les cycles du sommeil et favoriser un sommeil réparateur
  • ses feuilles sont un anti-inflammatoire général et antispasmodiques
  • il agit sur les allergies des voies supérieures
  • Les conjonctivites allergiques
  • La toxicité liée à l’aluminium et induite par l’aspirine
  • Aiderait à lutter contre le diabète
  • Il pourrait être indiqué en cas de sclérose amyotrophique latérale
  • Et de perte de l’odorat ou anosmie
  • Il possèderait une action sur le foie et la vésicule biliaire

 

Pour connaitre les autres troubles dont le ginkgo pourrait avoir une application médicale, consulter cette page (en anglais) : http://www.greenmedinfo.com/substance/ginkgo-biloba . Et https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=ginkgo_biloba_ps

 

Des contre-indications ?

Une plante aussi bénéfique soit-elle, peut présenter des effets secondaires.

  • Ses graines contiennent un niveau conséquent d’un neurotoxique naturel appelé ginkgotoxine 4’-0-méthylpyridoxine qui est une anti-vitamine structurellement liée à la B6 (pyroxidine) et cela peut causer un problème neurologique pour les personnes qui pourraient être déficientes en B6 et/ou qui consomme trop de ginkgo.
  • Bien que ses feuilles soient considérées sans toxicité, la prudence s’impose notamment pour les épileptiques.
  • Attention également si vous prenez un anti coagulant car le ginkgo est fluidifiant.
  • On le déconseille pour les femmes enceintes et allaitantes.

Pour en savoir plus : https://www.plantes-et-sante.fr/articles/remedes-naturels/2936-ginkgo-ses-qualites-et-ses-defauts

Pour tout doute, demandez conseils à votre pharmacien ou votre médecin surtout si vous prenez des médicaments

 

Sous quelle forme le trouve-t-on ?

 

Sous formes de gélules, en capsules, comprimés, ampoules, teintures mères, gemmothérapie, extraits liquides, tisanes, décoction.
Pour les compléments alimentaires retenir que la teneur en glycosides de flavonol doit dépasser les 24 % et 6 % pour les lactones terpéniques (ginkgolides et bilobalides), minimum requis pour une efficacité thérapeutique.

Pour quel dosage ?

Il est recommandé de prendre de 120 à 240 mg d'extrait normalisé par jour, en 2 ou 3 fois, avec de l'eau et au moment des repas.
 

En gemmothérapie, 10 à 15 gouttes par jour pendant 3 semaines, pause d’une semaine et répéter 2 à 3 fois.
En gemmothérapie on dit que son macérât protège également des vibrations négatives comme les pensées ainsi que les radiations qui nous entourent.

Ne pas négliger :

Enfin, se rappeler que le déclin cognitif et l’accélération du processus de vieillissement ne sont pas causés par un manque de ginkgo ou tout autre plante mais qu’il convient d’observer son mode de vie et d’améliorer ce qui peut l’être en changeant ses habitudes ce qui inclut aussi des stratégies de détox plutôt que de foncer sur des plantes dites  « magiques » aussi naturelles soient-elles.

 

La pharmacie de Dieu est là pour nous accompagner et nous aider mais il nous appartient de nous aider au préalable. Ma grand-mère nous disait toujours « Aides-toi, le ciel t’aidera ».

Belle et douce semaine à tous dans la paix du coeur.

Les informations données ne le sont qu’à titre éducatif et ne sauraient en aucun cas poser un diagnostic, remplacer un traitement ou l’avis de votre spécialiste de santé. Le contenu des liens donnés n’engagent pas l’auteur de cette chronique. Faites vos propres recherches et n’hésitez pas à demander conseils.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don