Accueil
Reprendre contrôle de sa flore intestinale
Partager

Reprendre contrôle de sa flore intestinale

Un article rédigé par Aurore Sessa - RCF Vaucluse,  -  Modifié le 17 juillet 2023
Astuces santé Rediff : Surprenant extrait de pépins de pamplemousse

Notre flore intestinale doit faire face à de nombreux adversaires pour rester équilibrer. Y a-t-il un lien entre notre flore, notre cerveau et notre santé ? Quels sont les principaux perturbateurs de notre microbiome ? Comment les éviter ? Quelles sont les meilleures sources de probiotiques ? Quels sont leurs mécanismes ? Beaucoup de questions mais aussi des réponses….

dgfhdfghdfsgh dgfhdfghdfsgh

Bonjour à tous,

Ceux qui utilisent déjà l’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) apprécie son aide pour leur santé. Savez-vous cependant tout ce que peut faire pour vous ?

Un peu d’histoire avant de soulever le voile …
Le Dr Jacob HARICH, médecin, physicien, immunologiste, Lauréat du Prix Einstein et féru de jardinage découvre dans les années 1960, en Floride (Etat dans lequel il vit et région productrice de pamplemousse !) aux Etats Unis, il découvre donc incidemment que les pépins de pamplemousse de son tas de compost ne pourrissaient pas comme les autres déchets. Cela l’intrigua. Chercheur et curieux il investigua sur l’EPP le reste de sa vie durant. Il isola une substance antiparasitaire et antibiotique et découvrit en 1972 que l’extrait de pamplemousse tend à rendre inoffensif des virus et des bactéries ainsi que des levures et d’autres champignons et parasites et surtout qu’il était sans danger pour la santé, il n’a aucune toxicité. Ce qui est important pour lui en tant que médecin « primum non nocere.

Il sollicita l’aide de différents chercheurs reconnus pour leurs spécialisations qui confirmèrent ses recherches. Le Département de l’Agriculture Américain confirma également l’efficacité de l’EPP chez les bovins et les porcs pour inhiber la fièvre aphteuse, la peste porcine africaine et la maladie vésiculeuse du porc ainsi que la grippe aviaire dans le cadre du programme d’éradication de 1984. Et les recherches officielles semblent s’arrêter là.

Suite à sa renommée mondiale dans les années 1990, de nombreux médecins et praticiens en santé naturelle le prescrivaient ou le recommandaient à leurs patients et n’ont pu que reconnaitre l’efficacité de l’EPP.
En 1995 le Dr HARICH est reçu à l’Institut Pasteur qui faisait des recherches très poussées sur le VIH et le potentiel de l’EPP pour inhiber ce virus. D’autres instituts renommés notamment en Allemagne et au Brésil firent des recherches sur l’EPP.

En Europe l’EPP est utilisé sous forme de poudre intégrée à la nourriture d’élevages de poissons et de volailles pour prévenir des infections bactériennes aux conséquences graves chez l’humain : la Salmonella et Escherichia Coli. Il est également utilisé en agriculture biologique. Le Dr HARICH est décédé en 1996 avec toutes les reconnaissances qu’il méritait.

Un antibiotique naturel :

Il a tout d’un antibiotique naturel capable d’éliminer environ 800 souches de bactéries et virus, une 100aine de souches de champignons et un très grand nombre de parasites unicellulaires.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don