Accueil
Remonter la pente après une épreuve
Partager

Remonter la pente après une épreuve

Un article rédigé par Catherine Segouffin - RCF, le 11 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
Que d'émotions ! Remonter la pente après une épreuve

Séparation, licenciement, deuil... Autant d'épreuves auxquelles nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre. Mais comment remonter la pente ? Quelles émotions successives nous assaillent et comment les traverser ? Décryptage de Delphine Argenson, dans notre rendez-vous hebdomadaire au service de l'intelligence émotionnelle.

Pixabay Pixabay

Nous vivons tous des épreuves 

 

Rupture amoureuse, licenciement, deuil sont autant d'épreuves difficiles à vivre. Mais qu’est ce qui fait que certaines sont plus difficiles à vivre. Comment remonter la pente. Comment surmonter un sentiment de tristesse prenant la forme d'un immense désespoir psychique ou mental. 

 

Imaginons nous en haut d’une montagne, au bord d’un précipice et dans le brouillard. Le désespoir peut s'apparenter au vertige que l'on ressent face à une rupture professionnelle ou une rupture relationnelle voire un chagrin d’amour. Une sensation qui épuise, qui peut nous mettre KO.

 

L'incompréhension

 

Ce refus d'accepter correspond à une phase de déni. "Humainement, je ne peux accepter la réalité de ma situation". Ensuite, il me faut un temps pour pouvoir réaliser petit à petit, que je n’ai pas d’autre choix que d'amorcer la descente vers la vallée, pour continuer sur la métaphore. Face aux souffrances de cette descente, la colère et l’injustice m’envahissent à leur tour. Je suis révoltée avec la tentation de revenir régulièrement en arrière.

 

La vallée des larmes

 

Je descends encore un peu jusqu'à toucher le fond de la vallée : c'est la vallée des larmes. Traduction de ma souffrance et de mon épuisement. C'est le moment où j'ai besoin de repos. Un temps plus ou moins long selon chacun pour panser ses blessures.

 

Le soleil après la pluie 

 


Je peux continuer à ruminer ou me morfondre dans les regrets, tout en continuant mon chemin dans cette vallée brumeuse pleine de doutes. Progressivement, le brouillard va se lever. Je vais commencer à ressentir de nouveau l’envie d’avancer.

 

Le processus de deuil selon Elisabeth Kübler Ross

 

Il est important d'avoir conscience de devoir dépasser cette phase de déni, puis de révolte et de colère, de ressentir pleinement ces sentiments de tristesse et de désespoir. Des étapes indispensables à traverser si l'on veut sortir du processus de deuil. Un processus très bien décrit par Elisabeth Kübler Ross, médecin psychiatre américaine spécialiste du sujet. 

 


L'acceptation

 

 

Dans ces périodes douloureuses, je réalise l’importance du soutien de mon entourage personnel ou professionnel.  Et si j'ai du mal à traverser les étapes du processus, il peut être utile et important de se  tourner vers un psychologue ou un psychiatre par exemple. De telles épreuves peuvent être révélatrices d'autres difficultés vécues antérieurement et elles pourraient être un frein dans le franchissement des étapes. Les épreuves nous font généralement grandir et apporter un sens nouveau à nos vies.  

 

 


 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don