Accueil
Parents : comment éviter le stress de la rentrée ?

Parents : comment éviter le stress de la rentrée ?

Un article rédigé par Vincent Belotti, Odile Riffaud - RCF, le 5 septembre 2023  -  Modifié le 7 septembre 2023
Tu me remercieras plus tard Ecole et maison: comment lâcher prise à la rentrée ?

En cette période de rentrée des classes, l'éducation est au cœur des débats politiques. Les parents, eux, renouent avec le rythme souvent effréné de l'école. Courses, repas, devoirs... la rentrée est souvent synonyme de marathon sur tous les fronts. Peut-on ralentir et trouver du temps pour soi ? 

 

Le rythme des enfants n'est pas celui des adultes... ©Freepik Le rythme des enfants n'est pas celui des adultes... ©Freepik

 

Septembre, les parents renouent avec le rythme effréné des conduites, des courses, des repas à préparer, sans compter le stress des résultats scolaires qui pointe déjà... Quelques conseils pour limiter le stress de la rentrée.

 

 


 

TU ME REMERCIERAS PLUS TARD, la nouvelle émission de RCF consacrée à la parentalité

 

Qui n'a jamais entendu un parent dire à son enfant : "Tu me remercieras plus tard !" Être parent, ce n’est pas toujours facile. Avec ce nouveau programme, Vincent Belotti aborde la parentalité de manière pratique et décomplexée. Témoignages, conseils, bons plans et une bonne dose d’humour sont au programme de ce rendez-vous !

 

> Découvrir les nouveautés de la rentrée

 


 

 

 

Rentrée des classes, déjà le stress des résultats scolaires ?

 

Qui dit rentrée des classes dit retour des notes et des résultats scolaires. La réussite des enfants, c'est le désir bien légitime de tout parent, mais gare aux attentes trop fortes vis-à-vis notes. "Les notes, ce n’est qu’une évaluation à un instant T, souligne la coach parental Marie Costa, le lendemain, il peut avoir ou tout oublier, donc ça ne veut pas dire grand-chose." Mère de cinq enfants, Hermine leur demande "de fournir des efforts". "Quand je sais qu’ils sont capables de faire mieux, je leur demande de faire mieux."

 

D'ailleurs les élèves n'ont pas tous le même rapport aux notes. Si un enfant est anxieux et subit déjà une forte pression on peut le rassurer. D'autres ont le sentiment de se donner mal et que les adultes ne s'en aperçoivent pas... Marie Costa conseille de toujours veiller à encourager les enfants. "Tous les petits efforts qu’on va signaler vont être renforcés, dès qu’on dit du positif on attire du positif."

 

 

 

Activités extra-scolaires : avec modération !

 

La tentation, à la rentrée, c'est de multiplier les activités extra-scolaires ou les engagements. Gymnastique, foot, danse, piano, natation… Si on les écoutait, on irait inscrire ses enfants à deux voire trois activités ! Marie Costa recommande de se limiter à une activité par enfant. Déjà pour permettre aux parents de s'en sortir avec toutes les conduites. Ensuite pour arriver à tenir les engagements dans la durée : à aller à son cours de rugby même s'il fait froid et qu'il pleut... "Transmettre la persévérance, la ténacité, le sens de l’engagement, c'est une belle leçon, une belle valeur éducative à transmettre", estime la coach.

 

Si l'on multiplie les activités, on a plus de mal à instaurer un rythme apaisant pour l'enfant. Or, après les vacances "les enfants sont en dette de sommeil", remarque Marie Costa. Et ils ont besoin de retrouver un rythme régulier. "On ne respecte pas assez leur rythme", déplore la coach, qui insiste sur la nécessité de respecter celui des enfants. C’est aussi une recommandation des pédiatres.

 

 

 

Tâches quotidiennes : et si on déléguait aux enfants ?

 

Prendre du temps pour soi, c’est ce que l’on ne cesse de recommander aux parents. Mais dans les faits, ce conseil est bien difficile à mettre en pratique. Une solution ? Confier des tâches aux enfants. À partir d’un certain âge, et finalement assez tôt, ils peuvent aider à mettre le couvert ou à débarrasser après le repas, ou encore à placer le linge sale dans le panier… Pour Hermine, ce sont autant de "petites choses qui ne sont pas très compliquées mais qui peuvent aider".

 

Reste que parfois les enfants semblent mettre un temps infini avant de faire ce qu’on leur a demandé de faire : ne pas oublier que "le temps des enfants n’est pas celui des parents", souligne Marie Costa. Certes, on aimerait que les choses soient faites tout de suite, mais les enfants ont besoin d’un "temps de réaction". La coach recommande donc de les prévenir : "Dans dix minutes je vais avoir besoin de toi…" 

 

Les tâches ménagères peuvent aussi être l’occasion de "passer un bon moment avec ses enfants". Par exemple, en faisant le ménage en musique ou en jouant à qui retrouverait les paires de chaussettes le plus rapidement possible. Autre solution : ne plus appeler ça "un service" mais "une responsabilité", recommande la coach. Cela peut sembler peu de chose mais les enfants se sentent ainsi valorisés. Toujours mieux que l’injonction, le remerciement et l'encouragement sont deux choses qui fonctionnent plutôt bien avec les enfants. Les deux mots clés de la rentrée ?

 

 


 

Pour aller plus loin

 

- "Le Burn-out parental - L’éviter et s’en sortir", Moïra Mikolajczak, Isabelle Roskam, éd. Odile Jacob, 2020

- "Parents pardonnez-vous ! Et vivez heureux", Marie Costa, éd. M+, 2022

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don