Accueil
L'injonction au bonheur
Partager

L'injonction au bonheur

Un article rédigé par Catherine Segouffin - RCF, le 25 octobre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023

"Soyez heureux ! Voyez le bon coté des choses. Arrêtez de faire la tête !" Depuis quelques années, on ne compte plus dans les librairies tous ces ouvrages nous enjoignant à penser positif et trouver le bonheur. Mais est-ce que c'est si facile que ça ? Le point de vue de Delphine Argenson, coach spécialisée en intelligence émotionnelle.

Vue d'un fastfood à Djakarta - Wikipédia Vue d'un fastfood à Djakarta - Wikipédia

Le bonheur, c'est quoi

 

Le bonheur est un état de satisfaction atteint lorsque nos désirs les plus importants sont comblés. Nous ressentons dans notre corps un état émotionnel agréable et durable. Une forme de plénitude. Nous cherchons tous des sources de plaisir, que ce soit avoir une belle voiture, aider les plus défavorisés ou faire une balade en forêt. 

 

Une injonction devenue un business

 

Pourquoi l’injonction au bonheur semble être devenue un véritable business, une injonction omniprésente. La société nous impose de consommer et nous montre ainsi une façon unique d’être heureux. Nous vivons avec un niveau de confort matériel important sans forcément être heureux. Notre quête du bonheur se tourne alors vers des domaines plus spirituels, voire philosophiques. Le marché du bonheur n'en devient que plus large. 

 

Avoir conscience de ses satisfactions ou frustrations

 

Les rendez-vous manqués avec le bonheur génèrent des frustrations, qu’il peut être intéressant d’observer. Prendre conscience de nos besoins et mieux identifier notre fonctionnement.  

- Qu’est ce qui me fait plaisir depuis mon plus jeune âge : j'aime sauter comme un cabri dans la montagne ou me cacher dans une bibliothèque pour lire tranquillement.

- Aujourd’hui, est ce que j’aime un métier plutôt commercial avec des rencontres nombreuses et autant de déplacements ou alors un métier plutôt manuel comme par exemple la restauration des meubles. 

- A la fin de la journée, que me dit ma boussole intérieure : suis-je satisfait de ma journée, est-ce que je me sens comblé ?


En résumé

 

Continuer à faire confiance à votre boussole intérieure et vous dire :

- Qu’est-ce que je fais de mes frustrations et qu’est-ce que je décide de faire pour continuer à m’épanouir? 

Exemple : Est-ce que je persévère dans mon métier de cadre qui certes m’apporte un statut social enviable, mais qui ne me rend pas heureux. Ou bien, est-ce que j'ai envie de chercher un métier plus proche de mes valeurs, plus proche de la nature et du bien-être des animaux.

Pour sortir de l’injonction au bonheur, il va être intéressant de prendre conscience de ses frustrations, de ses besoins, de ses sources de plaisirs et de ses valeurs. Il va être important de se faire plus confiance en s'écoutant. Et résister en conscience à l'influence de la société et des ses injonctions.

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don