Accueil
Volvic face aux défis du recrutement
Partager

Volvic face aux défis du recrutement

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Puy de Dôme, le 8 mars 2024  -  Modifié le 8 mars 2024

Présente au salon clermontois de l'alternance ce week-end, la société des eaux de Volvic veut monter au front pour séduire de nouveaux salariés.

Chancet Nature - Florian Bompan Chancet Nature - Florian Bompan

Alors que le secteur de l’agroalimentaire pèse en France plus de 420000 employés dans 19000 entreprises, ces dernières rencontrent de plus en plus de difficultés pour trouver des candidats. La pénurie de main d’oeuvre s’est accentuée avec la crise du Covid, et pourrait encore s’aggraver avec les départs à la retraite des prochaines années. Conscients du problème, en Auvergne, les gros bras du secteur montent au créneau pour attirer de nouveaux profils. Il y a quelques jours, le semencier Limagrain a accueilli 550 lycéens et étudiants lors d’une grande opération portes ouvertes. Des offensives comme celles-ci, la société des eaux de Volvic (SEV) compte aussi en mener prochainement. « Il faut que nous revoyons notre manière de promouvoir nos métiers », note Emmanuel Gérardin, directeur de l’entreprise. Si les métiers de la production souffrent d’une image dégradée, ils doivent aussi répondre aux aspirations des jeunes candidats, qui de plus en plus visent des sociétés en adéquation avec leurs valeurs. En étant sensibles à l’impact que pourra apporter leur entreprise sur le cadre de vie et l’environnement.

gerardin


Ce vendredi 8 mars ainsi que demain, Volvic est représentée au salon Altern’up, à Clermont-Ferrand. D’autres forums suivront. Avec cet enjeu d’afficher que les métiers ont changé, se féminisent (22% de femmes pour 78% d’hommes actuellement au sein de la SEV), ne cessent de se perfectionner sous le sceau de l’innovation. Pour le démontrer, Volvic compte aussi jouer à domicile pour valoriser ses technologies. Dont des nouvelles lignes de production plus modernes et économes en énergie. « Nous voulons doubler les créneaux de visite grand public de l’usine » soutient Emmanuel Gérardin. L’an dernier, ces opérations ont permis d’accueillir 15000 visiteurs. Pour renforcer son image, la société a ces derniers temps accru son poids dans le monde associatif, avec des partenariats noués nationalement et localement dans le monde du rugby ou encore les trails avec la Volvic Volcanic Experience. Tout en continuant un travail de fond sur la ressource en eau, en dépit des doutes et critiques qui lui sont adressées. Et le directeur de la SEV d’insister sur les investissements consentis depuis 2017, environ 30 millions d’euros, pour économiser la ressource. Autre garantie que la SEV met en avant, le passage aux plastiques recyclés. « En 2025, 100% de nos bouteilles seront fabriquées à 100% en matière recyclée » confirme ainsi Emmanuel Gerardin. La société de Volvic compte aujourd’hui 1036 emplois directs, dont 15% d’intérimaires.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don