Accueil
Voeux du Secours catholique: pour une année apaisée

Voeux du Secours catholique: pour une année apaisée

Un article rédigé par Vincent Destival - RCF,  -  Modifié le 6 janvier 2022

En ce début d’année, chacun aspire à retrouver une liberté ; à recréer des relations, sereines, sans contraintes ; à partager des moments conviviaux sans restrictions. Je crois que c’est là ce que chacun de nous souhaite profondément. C’est aussi le cas des personnes en précarité et de tous les bénévoles qui sont à leur côté en s’adaptant et en innovant sans cesse. Alors bien sûr, je nous souhaite d’abord de voir l’issue de cette crise sanitaire.

Vincent Destival - Secours catholique Vincent Destival - Secours catholique

Etablir un esprit de dialogue

L’année 2022 sera aussi très importante pour notre pays : elle sera en effet marquée par les élections présidentielle et législatives, qui fixeront les grandes orientations politiques pour les cinq prochaines années. Au cours des prochains mois, nous allons lire les programmes et écouter les candidats. Cela va être aussi un sujet de discussion en famille, sur nos lieux de travail et d’engagement. Tous ces échanges sont nécessaires pour nous permettre de murir notre décision de vote.

Je souhaite que tous ces échanges puissent se faire dans un esprit de dialogue. Voilà ce que nous dit le Pape François dans Fratelli Tutti : "Le dialogue social authentique suppose la capacité de respecter le point de vue de l’autre en acceptant la possibilité qu’il contienne quelque conviction ou intérêt légitime. De par son identité, l’autre a quelque chose à apporter. Et il est souhaitable qu’il approfondisse ou expose son point de vue pour que le débat public soit encore plus complet".

Nous voyons bien que, trop souvent, le débat politique ne se fait pas dans cet esprit, et que l’invective l’emporte trop souvent sur le respect. C’est pourquoi,  en septembre dernier, nous avons signé une tribune à l’invitation du journal La Croix . Cette tribune proposait dix engagements. En voici quelques-uns : s’abstenir de relayer les informations dont on ignore la source ; ne pas attaquer la vie privée des personnes ; veiller à ne pas déformer les propos ; ne pas enfermer les interlocuteurs dans des identités figées ; écouter le point de vue de l’autre jusqu’au bout…

Entendre la parole des plus faibles

Et bien sûr, le dernier, qui nous est particulièrement cher au Secours Catholique : Entendre la parole des plus faibles et, plus largement, celle qui s’exprime moins dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Et nous allons œuvrer pour cela dans les prochains mois pour faire reculer les préjugés.

La qualité du débat est d’abord l’affaire des responsables politiques et des médias. Mais à l’heure des réseaux sociaux, elle se joue à l’échelle de chacune et chacun d’entre nous. Alors, en reprenant les mots du Pape François, je souhaite à chacun de nous d’avoir un rêve de rencontre, de dialogue, de justice et de paix pour notre pays et pour notre monde. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don