Accueil
Une mère qui espère : quand l'espoir rend vivant !
Partager

Une mère qui espère : quand l'espoir rend vivant !

Un article rédigé par Yves Thibaut - 1RCF Belgique, le 14 mars 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Cri du coeur d'une mère qui espère : quand l'espoir rend vivant

29 ans après le génocide contre les tutsis au Rwanda, des mères et des parents cherchent toujours leurs enfants ou des proches disparus lors des tueries qui ont fait près de 800.000 morts en 1994. Béatrice Mukamulindwa, présidente de l'association et mère à la recherche de ses 3 enfants, témoigne de l'espoir qui l'anime !

©Tous droits réservés ©Tous droits réservés

Le 7 avril, nous commémorerons le début du génocide contre les tutsis au Rwanda. 2024 marquera quant à elle le 30e triste anniversaire de cette page tragique dans l'histoire du pays. Durant ce génocide qui a duré plusieurs mois et durant lequel on a dénombré pas moins de 800000 morts, il y a une situation que l'on connait moins, c'est le sort de ces milliers d'enfants abandonnés à leur sort alors qu'il étaient rescapés des tueries. 

 

 

Dans ce drame de ne pas savoir ; continuer à chercher des pistes 

 

Aujourd'hui encore, des mères de famille espèrent et continuent leurs recherches. L'une d'elles, Béatrice Mukamulindwa, fondatrice de l'association le "Cri du coeur d'une mère qui espère", témoigne de ce combat qui la rend vivante. Comme elle le dit d'emblée :

 

 

Savoir d'où l'on vient, connaître le destin des êtres chers est un droit inaliénable pour tous. 

 

D'origine rwandaise, Béatrice grandit dans le sud du pays dans un milieu rural et d'origine tutsi. Tandis que le contexte de génocide se met en place dans les années 1990, l'événement qui va générer l'emballement meurtrier a lieu le 6 avril 1994. Il s'agit du crash d'avion dans lequel meurt le président Juvénal Habyarimana suite à un attentat. Le lendemain matin démarre le premier jour d'une série de massacres indicibles qui se dérouleront de façon intense pendant 3 mois. 

 

En vacances en Belgique où elle était venue rendre visite à son mari en déplacement, Béatrice et ce dernier ont confié leurs 3 enfants Alain, Aline et Nadège, à un membre de la famille vivant au Rwanda ; ils n'en auront plus de nouvelles. Ce que Béatrice sait en revanche, c'est que sa mère, sa grand-mère, ses frères et soeurs, ses tantes, ses oncles et cousins ont tous été assassinés. Depuis la fin de ces événements, un espoir ne va plus la quitter : retrouver ses enfants et savoir ce qu'ils sont devenus. 

 

 

Une foi qui n'a cessé d'évoluer 

 

C'est en relisant son histoire qu'elle a pris conscience de l'action de Dieu dans sa vie. Pour glorifier Dieu, dit-elle, elle se met à chercher aussi les enfants des autres et met sur pied l'association. C'est ce chemin de vie hors du commun que vous pourrez découvrir dans ce podcast ! 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don