Accueil
Théâtre obligatoire au collège, un enseignement clé ?
Partager

Théâtre obligatoire au collège, un enseignement clé ?

Un article rédigé par Violaine Rey - RCF Haute-Savoie, le 26 janvier 2024  -  Modifié le 2 février 2024
Journal Local · RCF Savoie Mont-Blanc Edition du lundi 29 janvier 2024 à 07h01

Lors de sa prise de parole de la mi-janvier, Emmanuel Macron a formulé le souhait de rendre le théâtre obligatoire dans les collèges, dès la rentrée prochaine. Une bonne idée selon les enseignants des Pays de Savoie, qui redoutent néanmoins des pesanteurs logistiques.

Dans les Pays de Savoie, seuls les lycées Baudelaire et Vaugelas proposent aujourd'hui des cours de théâtre - © Canva Dans les Pays de Savoie, seuls les lycées Baudelaire et Vaugelas proposent aujourd'hui des cours de théâtre - © Canva

Un enseignement qui redonne confiance

 

Dans les lycées Baudelaire d’Annecy et Vaugelas de Chambéry, la présence d’une section théâtre est quasiment historique. Sophie, élève de Terminale, a d’ailleurs choisi l’établissement de la cité des Ducs pour cette spécificité. “Je suis une grande fan d'art, c'est ma passion” explique-t-elle. "L'analyse des personnages, l'analyse de leurs comportements, pourquoi est-ce qu'il fait ça ? Quelle est sa réaction ? Et donc ouais, foncez ! Même si on hésite, ça va nous ouvrir les yeux sur plein de choses !"

Elève brillante, mais anxieuse, la jeune femme est métamorphosée une fois sur les planches. Le théâtre qui représentait pour elle une “bulle à part" est finalement devenu un but de vie : l’an prochain, forte de son expérience acquise au lycée, elle espère rejoindre un conservatoire parisien.

Le témoignage d'Antonin Verhamme, ancien lycéen chambérien, devenu comédien

Pour Frédéric Roux, son professeur, une chose est sûre, la pratique apporte bon nombre de bienfaits à un élève. “La connaissance de lui-même, la connaissance du potentiel du corps, apprendre à affronter le regard des autres, à être ensemble (...) et puis évidemment à affronter, en se préparant, les examens, les oraux que les élèves auront dans leurs oraux”.

Des atouts dans le cadre scolaire, mais pas seulement. “C’est un outil d’émancipation” ajoute Antoine Guillot, metteur en scène et fondateur de la Compagnie Caravelle qui intervient dans les lycées Vaugelas et Baudelaire. “C’est une émancipation culturelle, parce qu’on rencontre des gens qu’on aurait pas rencontré sinon, on rencontre des auteurs, des paroles, des pensées qu’on n'aurait pas rencontré autrement (...) quel que soit le milieu social ou le milieu culturel dont on vient”.

Entretien avec Antoine Guillot, fondateur de la Cie Caravelle

Un vrai questionnement autour de l’obligation de pratiquer

 

Si les bienfaits sont indéniables, faut-il, pour autant, contraindre des élèves à monter sur les planches ? À Annecy, le professeur Antoine Piel du lycée Baudelaire, craint que la pratique devienne contre-productive. "On ne fait pas du théâtre quand on n'en a pas envie" commence-t-il. "On s'expose, on se met à nu (...) c'est l'adolescence et la personnalité est encore fragile".

L’enseignant s’interroge aussi sur les modalités logistiques. Qui pour enseigner le théâtre à l’intégralité des lycéens ? Aujourd’hui peu de professeurs sont spécialisés dans la pratique théâtrale. De son côté Antoine Guillot insiste : "la pratique n'a que du bon, à condition que les artistes qui interviennent restent des artistes et non pas des animateurs socio-culturels".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don