Accueil
Pour un plancher social qui nous protège tous
Partager

Pour un plancher social qui nous protège tous

Un article rédigé par Vincent Destival - RCF,  -  Modifié le 12 novembre 2020
Le Secours catholique a publié son rapport annuel sur la pauvreté. Avec la crise sanitaire, celle-ci s'est exacerbée dans certains ménages.
DR DR

Nous avons besoin d’un plancher social qui nous protège tous. Nous avons étudié les budget des familles qui viennent demander notre aide. Une fois payées les dépenses obligatoires : loyer, énergie, transport... il leur reste en moyenne 7€ par jour et par personne. 7€ par jour et par personne, c’est à peine ce qu’il faut pour se nourrir. La moitié des familles que nous accueillons n’a même pas de quoi acheter à manger ; alors comment faire pour son hygiène, pour l’entretien de sa maison, pour les activités de ses enfants ? Et s’il y a une dépense inattendue, une facture de chauffage plus élevée, la réparation d’un véhicule ou d’un appareil ménager, c’est la spirale de l’endettement.

Je pense à Jocelyne. Elle est capable de détailler son budget de mémoire, presque à l’euro près. Lorsqu’elle a fini de payer ses frais fixes, elle a calculé qu’il lui restait à peine 20 euros par jour pour elle et ses deux fils. Avec cela, elle n’arrive pas à finir le mois ; à partir du 20, elle doit se rendre aux Restos du cœur. Et il faudrait aussi parler des conséquences de ces privations sur la santé, sur la rupture du lien social.

Une crise sanitaire qui a encore plus fragilisé les ménages les plus précaires

Cela fait 8 mois que la crise sanitaire a commencé. Avec le confinement, de nouvelles familles, qui arrivaient tout juste à s’en sortir, se sont trouvées dans une impasse : perte d’un emploi précaire, moins d’heures supplémentaires ; mais aussi plus de dépenses, notamment lorsque les cantines étaient fermées. Des jeunes, qui faisaient face avec des petits boulots, ne le peuvent plus.

Et nous en voyons déjà les conséquences. Le nombre de personnes touchant le RSA a augmenté de 10% en un an ; et même 20% de plus dans certains départements. Le gouvernement nous dit que 8 millions de personnes doivent solliciter l’aide alimentaire ; ils étaient 6 millions il y a un an. Et nous savons que cette crise sociale va durer. Ces chiffres devraient nous révolter. Nous ne pouvons pas nous résigner devant une telle situation. 

Notre conclusion est encore plus urgente aujourd’hui : oui, nous avons besoin d’un plancher social qui nous protège tous.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don