Accueil
Mobilisation
Partager

Mobilisation

RCF,  -  Modifié le 5 février 2018
La mobilisation citoyenne a débuté avec les États généraux de la bioéthique. Retour sur l'origine de ce mot, mobilisation.
podcast image par défaut

"Point de mobilisation avant 1771. On n’a pas jusqu’à présent d’attestation antérieure, d’attestation écrite. En fait, quand on évoque la date de naissance d’un mot, par force quand c’est avant l’invention du magnétophone, on ne peut que disposer d’attestation écrite, ce qui ne veut pas dire bien sûr que le mot n’est pas né un peu avant.

Et ici c’est dans le Dictionnaire de Trévoux de 1771 qu’on a la première trace du mot, dans le vocabulaire du droit. Il s’agit alors de la transformation par convention, d’un bien généralement considéré comme immeuble par la loi, c’est-à-dire qui ne peut être déplacé comme une maison, en bien meuble. Alors ne m’en demandez pas trop sur ce terrain juridique.

C’est un peu plus tard en 1834 qu’est attesté le sens militaire, défini par Littré comme l’action de "faire passer un corps sédentaire – c’est-à-dire qui en principe ne bouge pas - en service actif de la guerre". Jusque-là au sein de l’armée, cette mobilisation va vite se généraliser en l’"affectation de tous les citoyens, aptes, à un poste militaire". Et la Première Guerre mondiale va donner au mot une force intense.

Mobilisation tire son origine du verbe mobiliser. Ce verbe n’apparaît en fait qu’au XVIIIe, et il prend le sens de "mettre sur le pied de guerre une armée" qu’en 1836. Puis, cela devait arriver, la "mobilisation" allait acquérir le sens figuré, se mettre en mouvement pour une action concertée, d’où les mobilisations syndicales ou citoyennes, pour une cause donnée. Mais il y a aussi un sens presque premier que connaissent surtout les kinésithérapeutes.

La mobilisation d’un membre, c’est le fait de le faire bouger après une immobilisation forcée. Par exemple, je me suis foulé le poigner en faisant sauter trop de crêpes, me voilà contraint à l’immobilisation du poignet, je ne peux plus écrire, mais au bout de quelques temps, le kinésithérapeute est là, pour mobiliser ma main : mobilisation active, c’est-à-dire seul, ou passive, et là c’est le kinésithérapeute qui fait bouger ma main".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don