Accueil
Météo et climat, c'est pas pareil !

Météo et climat, c'est pas pareil !

Un article rédigé par Anne Kerléo - RCF, le 5 décembre 2023  -  Modifié le 6 décembre 2023
Je pense donc j'agis Météo et climat, c'est pas pareil !

Le réchauffement climatique et le rôle de l'humanité dans ce phénomène font aujourd'hui l'objet d'un consensus scientifique. Et pourtant, sur les réseaux sociaux, mais aussi dans la vie quotidienne, il existe un déni sur le sujet. Et la météo est souvent utilisée à l'appui de ce déni : "il fait frais alors qu'on est en août, c'est bien la preuve qu'il n'y a pas de réchauffement climatique". Mais météo et climat, ce n'est pas la même chose. Comprendre les différences et les liens entre les deux est capital pour sortir du déni.

© Pixabay - ELG21 © Pixabay - ELG21

“Les gens de météo France ne sont pas fichus de donner le temps dans 10 jours, je ne sais pas comment ils arrivent à nous donner le temps dans 80 ans”. L'affirmation est de Jean-Christophe Buisson directeur-adjoint du Figaro magazine sur BFM TV. Elle illustre la confusion entre météo et climat et la manière dont celle-ci est parfois instrumentalisée pour nier le réchauffement climatique. 

Météo et climat : une différence d'échelle de temps et d'espace

Olivier Proust, prévisionniste à Météo France, comprend que l'on puisse de bonne foi faire la confusion entre météo et climat : "Ce n'est pas évident. Je comprends qu'on ait tout à fait sincèrement cette idée de "on nous parle de réchauffement climatique et pourtant j'ai froid". Mais il ajoute : "il y a aussi pas mal de gens qui sont aussi dans une forme de flou et de malhonnêteté". Pour lui, "le terme essentiel pour comprendre est celui d'échelle". Et il précise : "La question à laquelle je vais essayer de répondre c'est : quel temps va-t-il faire aujourd'hui, demain, après-demain, est-ce qu'il va falloir sortir les affaires d'hivers de l'armoire. Ce ne sont pas du tout les mêmes échelles, au niveau temporel et au niveau spatial et on ne va pas regarder exactement les mêmes objets météo. On est à des échelles plus réduites. On va analyser les courants, les vents, comment ils sont pilotés, par quels centres de dépression... Le climat est constitué de la somme des événements météo. La météo fabrique le climat". 

Entre météo et climat, l'échelle de temps est différente. L'échelle spatiale l'est aussi, comme l'explique Françoise Vimeux, climatologue, directrice de recherche à l’IRD : "La météo c'est quand on regarde par sa fenêtre le temps qu'il fait, le climat c'est comme si vous preniez une échelle très grande, vous montez très haut et au lieu de regarder dans votre jardin ou dans votre rue, vous regardez à l'échelle de la France, de l'Europe, de la planète". 

Connaître le climat pour anticiper son évolution 

François Vimeux parle ainsi de son métier de climatologue : il s'agit "d'étudier le système climatique et de le comprendre. On a des climatologues qui vont s'intéresser aux climats du passé, pour essayer de comprendre la variabilité naturelle de notre système climatique, qui vont regarder dans des passés récents ou des passés lointains, plusieurs milliers, dizaines ou centaines de milliers d'années. On a d'autres climatologues qui vont s'intéresser à comment notre système climatique va évoluer dans les décennies et les siècles à venir. Et on a aussi des collègues qui vont plus spécifiquement regarder certaines composantes du système climatique : l'atmosphère, les calottes polaires, l'océan (...) L'objectif c'est vraiment d'avoir une connaissance profonde de notre système climatique et de ses composantes et de pouvoir comprendre pour  bien modéliser et voir comment notre système climatique va évoluer sous la pression anthropique".  

Ce n'est pas parce qu'il fait froid que le réchauffement climatique n'existe pas

Au rang des idées fausses et des confusions entre météo et climat, on trouve aussi le fameux : "Il fait froid cet été, où est passé le changement climatique ?" Pour répondre, une nouvelle fois, Olivier Proust convie la notion d'échelle : "On peut être sur des séquences météo particulières qui ne changent pas ce que les climatologues annoncent, étudient, racontent, ont compris de ce qui va nous arriver."  Une autre idée fausse est très répandue : celle que le climat a toujours varié, que l'humanité s'y est toujours adaptée et qu'il n'y a donc rien de nouveau sous le soleil.

À cela, voici la réponse de Françoise Vimeux : "C'est vrai : le climat a toujours varié. Mais la variation que l'on a depuis le début du 20ème siècle sort du rythme de la variabilité naturelle du climat et l'amplitude et la vitesse de ce que nous vivons aujourd'hui sont inédites : on n'a jamais eu à s'adapter à un climat qui change aussi vite et de manière aussi importante".

Les trois facteurs qui influent sur le climat 

La variation inédite du climat que nous connaissons aujourd'hui est provoquée par l'activité humaine et par le fait que cette activité génère une concentration exponentielle de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Car il existe trois causes possibles aux variations du climat :

  • le soleil : la variation du rayonnement que l'on reçoit
  • les volcans (dont les éruptions peuvent provoquer un refroidissement ponctuel en raison de l'envoi de cendres dans la très haute atmosphère)
  • la concentration des gaz à effet de serre dans l'atmosphère qui contrôle le réchauffement climatique que l'on observe aujourd'hui
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don