Accueil
L'Europe face au terrorisme
Partager

L'Europe face au terrorisme

Un article rédigé par Melchior Gormand,Stéphanie Gallet - RCF,  -  Modifié le 1 décembre 2020
Face aux multiples attaques terroristes qui touchent les différents États membres ces dernières années, l'Union Européenne est-elle à même de répondre unanimement ?
benkoorengevel de unsplash benkoorengevel de unsplash

LA NATURE DE LA MENACE TERRORISTE

Différentes formes de terrorisme ont émergé au cours de l'Histoire. "On parle, aujourd'hui, prioritairement de terrorisme djihadiste, [...] un terrorisme inspiré de l'islam radical" associé, ces dernières années, à des groupes comme "Al Qaïda ou Daesh" introduit Arnaud Danjean, député européen et membre de la sous-commission "Sécurité et Défense".
Il ajoute que c'est "ce terrorisme là qui est au coeur des préoccupations des États membres" (de l'Union Européenne).

Nous avons souvent tendance à croire que le terrorisme vient de l'extérieur, qu'il est "importé".
Pierre Berthelet, docteur en droit et chercheur associé à l'université de Grenoble, précise qu'actuellement les actes terroristes sont commis "essentiellement par des jeunes [...] entre 20 et 30 ans et qui sont de nationalité d'un État membre".
 

QU'EST CE QUI EXPOSE UN PAYS DAVANTAGE QU'UN AUTRE ?

En fonction de leur positionnement politique et militaire certains pays européens peuvent être plus touchés que d'autres "mais au départ les terroristes djihadistes cherchent à frapper sur le sol européen et cherchent les opportunités là où ils le peuvent" pour Arnaud Danjean.

Pour autant la manière de percevoir le terrorisme n'est pas la même d'un État à l'autre, cela dépend de l'Histoire de chacun. Pierre Berthelet précise que "nous en France nous parlons du terrorisme djihadiste, en Allemagne [...] il y a des craintes trés fortes de resurgence du terrorisme d'extrême droite, enfin en Irlande beaucoup d'attaques terroristes sont répertoriées comme des attaques indépendantistes".
 

QUELS SONT LES OUTILS DONT DISPOSE L'UE FACE AU TERRORISME ?

L'agence européenne Europol est présente pour soutenir les pays en matière de lutte contre le terrorisme.
Pourtant "le chevalier qui combat le terrorisme, c'est l'état et l'écuyer, c'est l'Europe et ça n'est pas l'inverse" précise Pierre Berthelet et il ajoute "l'idée d'avoir un FBI européen ; on en est pas du tout là".
L'idée d'une centralisation européenne face au terrorisme n'est pas si évidente à mettre en place notamment au niveau "opérationnel" selon le député européen.

Les actes terroristes, souvent "low cost", ont lieu au coeur de la vie des états.
"Il est évident que ce n'est pas une force d'intervention européenne basée à Bruxelles ou La Haye qui va être en mesure de contrer ce genre d'agissements" précise Arnaud Danjean.
Pour Pierre Berthelet, le vrai challenge de l'Europe, aujourd'hui est "d'arriver à faire consensus sur des questions très sensibles" comme l'islam radicale et le terrorisme djihadiste.

Cette émission a été réalisée avec le soutien de la Commission Européenne 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don