Accueil
Les santons de Provence, pourquoi un tel succès ?
Partager

Les santons de Provence, pourquoi un tel succès ?

RCF, le 21 décembre 2022  -  Modifié le 21 décembre 2022
L'actu chrétienne L'incroyable histoire des santons de Provence

Au mois de décembre, ils sont de tous les marchés de Noël. Pourquoi les santons de Provence ont-ils un tel succès ? À l'origine, le marchand d'huile, l’Arlésienne ou le ravi, représentent le peuple de Dieu. Avec l'apparition de stars du moment santonnifiées, on s'éloigne un petit peu du sens spirituel de la crèche...

La tradition des santons a pris son essor au moment de la Révolution française, installer des santons chez soi était un geste de résistance pour les chrétiens ©Jc Milhet / Hans Lucas La tradition des santons a pris son essor au moment de la Révolution française, installer des santons chez soi était un geste de résistance pour les chrétiens ©Jc Milhet / Hans Lucas

 

Santons de Provence, pourquoi on les aime tant ?

 

Au mois de décembre, ils sont de tous les marchés de Noël. Les santons de Provence pourraient un jour être reconnus au patrimoine immatériel de l'Unesco. Les artisans santonniers ont entamé l’an dernier des démarches en ce sens. Pourquoi ces petits personnages ont-ils un tel succès ? "Parce que c’est petit, répond Henri Amouric, historien spécialiste des santons de Provence, parce que ça vous ramène à l’enfance." Admirer une crèche de Noël c’est se sentir enfant devant ces tout petits personnages d’adultes. Leurs costumes d’autrefois souvent fort colorés leur donnent un aspect "anachronique et intemporel".

 

 

→ À LIRE : Pourquoi installer une crèche de Noël chez soi ?

 

 

La reine d’Angleterre et le Professeur Raoult santonnifiés

 

Ce qui est sans doute moins intemporel c’est l’apparition dans la crèche des stars du moment au format santon. La reine d’Angleterre, le Professeur Didier Raoult, le supporter de l'OM… "Toutes les personnalités du moment, quelles qu’elles soient, sont susceptibles d’être santonnifiées", admet l’historien. "C’est évidemment marketing, reconnaît-il, parce qu’il faut bien aiguiser l’appétit du public, des petits et des grands. La création du santon qui est une activité essentiellement artisanale, c'est une activité qui est assez peu rémunératrice. Donc il faut de la nouveauté pour déclencher un acte d’achat."

 

 

À la Révolution, les crèches sont peut-être une forme de résistance des chrétiens privés de leurs lieux de culte

 

 

Le sens spirituel des santons : ils représentent le peuple de Dieu

 

Avec cette pratique on s’éloigne toutefois du sens spirituel des santons de Provence. Le bohémien, l’Arlésienne, le ravi, la fileuse et son rouet, la femme à la courge ou encore le couple de vieux… Toutes ces statuettes représentent des personnages du quotidien : ils forment ensemble le peuple de Dieu. L’historien souligne que certains personnages comme le marchand d’huile, le marchand de vin ou la coupeuse de lavande "ne sont pas forcément dirigés vers la crèche : ils ne sont pas des adorants, mais ils appartiennent au peuple de Dieu. Ils participent potentiellement de cette scène de la Bonne Nouvelle."

 

La tradition des santons a pris son essor au moment de la Révolution française. Quand un Marseillais fabricant de statuettes, Jean-Louis Lagnel, a créé le premier moule de santon. "À la Révolution, les crèches sont peut-être une forme de résistance des chrétiens privés de leurs lieux de culte, qui s’expriment et qui intègrent le foyer, selon Henri Amouric. C’est une forme de représentation d’un mystère qui est fondateur de la foi chrétienne, à l’intérieur du foyer du profane en particulier."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don