Accueil
Le MRJC fédère les jeunes des périphéries en vue du synode sur la jeunesse
Partager

Le MRJC fédère les jeunes des périphéries en vue du synode sur la jeunesse

Un article rédigé par Anne Kerléo - RCF,  -  Modifié le 24 juin 2021
Contre courant Le MRJC fédère les jeunes des périphéries en vue du synode sur la jeunesse
Sur l'Église, les jeunes ont des choses à dire. Le 23 juin dernier, le MRJC les a réunis, issus de tous horizons, mouvements et périphéries, pour préparer le synode sur la jeunesse.
podcast image par défaut

Quelle vision avons-nous de l'Église? Qu'attendons-nous de l'Église de demain? À l'initative du MRJC (Mouvement rural de jeunesse chrétienne) ils étaient une trentaine à se réunir pour y réfléchir ensemble. Une journée de travail qui a eu lieu vendredi 23 juin 2017 à Saint-Denis, en région parisienne, avec des jeunes et des moins jeunes, tous issus de mouvement de jeunesse, comme les Scouts et Guides de France, l'association David et Jonathan, la Mission de France, etc.
 

Si les catholiques préfèrent se réunir selon leur sensibilité, comment bâtir ensemble l'Église de demain?

 

Le synode 2018 sur la jeunesse...

Faire parler les jeunes sur l'Église, c'est une demande du pape François. Et dans un but bien précis: en octobre 2018, les évêques du monde entier seront réunis en synode sur le thème "Les jeunes, la foi et le discernement des vocations". Et pour bien montrer que l'Église est à l'écoute des jeunes, un questionnaire leur a été adressé directement. La journée du 23 juin avait donc pour objectif de préparer le synode 2018, sur le thème "Évangile et Église de demain".
 



 

... Une initiative qui plaît aux jeunes

"Le pape lance une dynamique", se réjouit un membre des Scouts et Guides de France. "Trouver des pistes tous ensemble", voilà qui plaît à une responsable d'aumônierie. Quant à la représentante de l'association David et Jonathan, elle souhaite "rappeller la présence de jeunes LGBT dans l'Eglise".

De toute évidence, les jeunes ont des choses à dire sur l'Église. Pour beaucoup elle est encore "en construction, "en chantier". Mais aussi "à construire ensemble". Pour certains c'est la prise de conscience écologique et l'effet "Laudato Si'" qui comptent. "L'Église doit se prendre en main et prendre soin d'elle, et aussi de la planète."
 

Les catholiques partagent une "une faible culture du débat" selon le sociologue

 

un désir d'être ensemble (mais pas forcément les outils pour y répondre)

Avant d'essayer de construire l'avenir ensemble, les participants de la journée du MRJC ont écouté Yann Raison du Cleuziou. Les paroles du sociologue, démontrant le manque de dialogue entre catholiques de différentes sensibilités, ont rejoint les préoccupations des jeunes participants. En janvier 2017 les résultats d'une vaste enquête sur les catholiques réalisée pour le groupe Bayard montrait toute la complexité du courant catholique en France. Et notamment le fait que les fidèles se mélangent peu et dialoguent peu entre eux.
 


©Corinne SIMON/CIRIC - 9.11.2016, assemblée générale nationale du MRJC

 

Si les catholiques préfèrent se réunir selon leur sensibilité, comment bâtir ensemble l'Église de demain? Quels sont les lieux de rencontre et les espaces de dialogue? Avant l'urbanisation de masse, c'était le territoire qui réunissait les fidèles d'une même paroisse, aujourd'hui c'est selon sa sensibilité que l'on se rassemble. Résultat, "on conserve des ignorances et des caricatures", prévient Yann Raison du Cleuziou. Et "une faible culture du débat". Entre tendance individualiste et désir de collectif, les jeunes catholiques vont devoir passer des belles intentions au vrai dialogue.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don