Accueil
Journée de soutiens au peuple palestinien
Partager

Journée de soutiens au peuple palestinien

Un article rédigé par Armelle Delmelle - 1RCF Belgique, le 30 novembre 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
16/17 Journée de solidarité avec le peuple palestinien

En ce 29 novembre avait lieu la journée internationale de soutien au peuple palestinien. A cette occasion, nous recevions Caritas Belgique pour nous parler de leur travail sur place. 

©Caritas ©Caritas

 Nous sommes en 1947 quand l’ONU partage la Palestine afin que les juifs survivants à l’holocauste puissent avoir leur État. Le souci c’est que la Palestine est majoritairement musulmane. En 1948, David Ben Gourion, juif d’origine polonaise et premier Premier ministre d’Israël, déclare l’indépendance ce qui déclenche la première guerre Israélo-Palestinienne. Ce conflit, même si ce n’est plus une guerre à proprement parler comme on peut l’imaginer en Ukraine par exemple, il est toujours en cours. 

 
Aujourd’hui, près de 70 ans après le plan de partage adopté par l’ONU, le conflit israélo-palestinien a fait l’objet de nombreuses tentatives de relance du processus de paix. Face à l’absence de progrès pour un règlement du conflit, la viabilité de la solution à deux États se trouve plus que jamais menacée par la poursuite de la colonisation. Les épisodes de violences se succèdent, et la situation humanitaire, notamment à Gaza, est inquiétante. 

 
Dans un communiqué officiel, Caritas Jérusalem explique que "chaque jour, [ils sont] témoins de la souffrance des populations locales en Terre Sainte. Gaza est en état de crise permanente ; la plupart des habitants souffrent d'insécurité alimentaire et leurs droits fondamentaux de traitement médical et d'éducation ne sont pas suffisamment assurés, tandis que les enfants sont privés de leur droit fondamental de jouer."
 

Dans ce 16/17, Gaëtan Devisme de chez Caritas Belgique nous explique les projet porté par la branche Belge en Palestine et le quotidien de Caritas Jérusalem.

"Pense aux autres"

"Mahmoud Darwich (1941- 2008)  est une des figures de proue de la poésie palestinienne, nous explique Gaëtan Devisme. 
 

Il a été le président de l'Union des écrivains palestiniens. Il publie plus de vingt volumes de poésie, sept livres en prose et est rédacteur de plusieurs publications. Il est reconnu internationalement pour sa poésie qui se concentre sur sa nostalgie de la patrie perdue. Ses œuvres lui valent de multiples récompenses et il est publié dans au moins vingt-deux langues. 
 

Il est connu pour son engagement au sein de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Élu membre du comité exécutif de l'OLP en 1987, il quitte l'organisation en 1993 pour protester contre les accords d'Oslo. Il souhaitait la paix mais une paix juste. Après plus de trente ans de vie en exil, il peut rentrer sous conditions en Palestine, où il s'installe à Ramallah. Il y est enterré dans l’enceinte du Musée qui porte son nom. 

 

Quand tu prépares ton petit-déjeuner,
pense aux autres.
N’oublie pas le grain aux colombes

Quand tu mènes tes guerres,
pense aux autres.
N’oublie pas ceux qui réclament la paix

Quand tu règles la facture d’eau,
pense aux autres.
Qui sont nourris par les nuages

Quand tu rentres à la maison, ta maison,
pense aux autres.
N’oublie pas le peuple des tentes.

Quand tu comptes les étoiles pour dormir,
pense aux autres.
Certains n’ont pas le loisir de rêver.

Quand tu t’exprimes par la métaphore,
pense aux autres.
Qui ont perdu le droit à la parole

Quand tu penses aux autres lointains,
pense à toi.
Dis-toi : Et si j’étais une bougie dans le noir ?

#MadeInIllegality 

Personne ne souhaite participer au vol de terres et à l’expulsion violente de familles palestiniennes. Pourtant, sans le savoir, certains produits dans nos supermarchés nous rendent complices de ces crimes.
 

Les organisations membres de #MadeInIllegality, dont Caritas, s’associent à la l’initiative citoyenne européenne #StopTradeWithSettlements.
 

Vous pouvez soutenir l'initiative en signant la pétition. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Le 16/17 © tous droits réservés
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
16/17

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don