Accueil
EVANGILE DU 28 GUY MALBRANCKE
Partager

EVANGILE DU 28 GUY MALBRANCKE

RCF Rennes,  -  Modifié le 28 janvier 2021
​Commentaire de l’évangile de Marc ch 4, 21-25
podcast image par défaut

Jésus s’adresse ici à la foule, autrement dit à tous les badauds qui cherchent à le
voir, à l’écouter, à le toucher, tant sa renommée le précède et attire les foules.
Les paroles de Jésus aujourd’hui peuvent nous paraître énigmatiques ; je les trouve
très synthétiques : elles ne se suffisent pas à elles-mêmes pour donner sens et éviter les
contresens. Il nous faut les mettre en relation avec d’autres paroles de Jésus dans
l’évangile et à des développements apportés par les épîtres de Paul et des apôtres. Il est
dit plus loin dans St Marc que Jésus prenait le temps de tout expliquer à ses disciples ; et
donc pour nous, cet évangile mérite d’être travaillé, prié, partagé en groupe pour qu’il
puisse révéler du contenu qui nous fasse grandir dans notre relation à Jésus et nous
éveille à une conversion encore plus profonde.
Au moins cinq paroles sont ici soumises à notre prière et à un partage à plusieurs ;
je serai ici très succinct :
- d’abord la lampe qui éclaire ; Jésus ne fait-il pas allusion à ce qu’il dira en St Jean :
« Je suis la lumière du monde » ; Jésus n’a pas à être mis sous le lit, mais bien en
vue : quelle est notre attitude à son égard ?
- ensuite : « rien n’est caché, rien n’a été gardé secret : tout doit être manifesté et
venir à la clarté » ; cette parole renvoie d’une part à la manifestation de Jésus
comme Fils de Dieu mais aussi à nos zones d’ombre personnelles qui subsistent
encore et qui ont à venir à la lumière qu’est le Christ : nous prendrons alors
conscience de nos mauvais comportements encore présents afin d’être conduits à
une réconciliation avec nous-mêmes, avec nos proches et avec Dieu ;
- la troisième parole, je la cite : « ceux qui ont des oreilles, qu’ils entendent en faisant
bien attention à ce qu’ils entendent » ; ce thème renvoie certes au thème de
l’écoute et de la mise en pratique de la Parole ; mais ce thème renvoie aussi plus
concrètement aujourd’hui, à prêter attention aux sources auprès desquelles nous
nous informons sur ce qui se passe dans notre monde : ces sources d’informations
fissurent-elles nos murs de certitudes et d’évidences trompeuses ,et ensuite les
propos que nous en colportons sont-ils constructifs, utiles, bienveillants et vrais ?
- La quatrième parole : « la mesure que vous utilisez sera utilisée pour vous » ; cette
parole me fait immédiatement penser aux deux piécettes que la veuve a mis dans le
Trésor du Temple et dont Jésus dit : « cette pauvre veuve a mis dans le Trésor plus
que tous les autres, car tous les autres ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a mis
tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre ». Et nous, qu’en est-il de
notre attachement à ce que nous possédons ?
- La dernière parole que je relève : « Celui qui a, on lui donnera, celui qui n’a pas, on
lui enlèvera même ce qu’il a ». Cette parole peut paraître injuste et anormale quand
la pauvreté est à notre porte ; ne faut-il pas la comprendre comme ce qui ressort de
la parabole des talents : celui qui fait fructifier son capital de talents, reçoit
beaucoup, celui qui se replie sur lui-même se le voit retirer.
Pour conclure, je cite l’épitre aux Hébreux : « Elle est vivante la parole de Dieu, plus
coupante qu’une épée à deux tranchants, elle juge des intentions et des pensées du
cœur. »

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Temps Spirituel
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Temps spirituel (Rennes)

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don