Accueil
« Ce n'est pas le pouvoir qui compte  »
Partager

« Ce n'est pas le pouvoir qui compte  »

Un article rédigé par RCF - RCF Sud Bretagne,  -  Modifié le 4 novembre 2016
La course aux Présidentielles. C'est le thème, cette semaine, du billet de Jo Kerguéris. L'occasion, pour l'ancien sénateur, de revenir sur le concept fondateur de République.

" Abraham au secours !

Réflexions sur la démocratie. 

Dans quelques jours, les États-Unis vont élire leur Président ou leur Présidente au terme d'une campagne qui a relevé plus du pugilat que de la définition d'un projet à partager avec les américains.
Chez nous la campagne des primaires de droite ou de gauche emprunte chez certains des formes d'une violence telle, qu'on s'en prend parfois à douter de la démocratie.
Peut être est-il temps de revenir quelques instants sur ce concept fondateur de notre République, pour en découvrir tout le sens et voir en quoi il nous concerne, nous, le peuple.

C'est le moment d'appeler Abraham au secours ! Pas le père des croyants, mais Abraham Lincoln 16ème Président des États-Unis, mort pour ses idées, qui dans un discours célèbre a donné en 1863 une définition de la démocratie reprise par tous : « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ».

Les rédacteurs de notre constitution l'ont reprise dans son article 2, en faisant un principe constitutif de notre « République démocratique ». Mais sommes-nous toujours fidèles à l'esprit d'Abraham ? La est la question.
Je vous fais grâce de longs développements sur les deux premiers termes de la définition, les constitutionnalistes en ont fait des tonnes sur ces sujets.

Sur le 3ème terme : Pour le Peuple, les savants sont moins bavards, et les politiques parfois un peu silencieux. Alors! qu'est ce que "gouverner pour le peuple"? Je n'aurais pas l'impudence de faire la réponse à votre place. Cependant, j'aimerais vous livrer quelques pistes de réflexion à un moment où nous allons être appelés à faire des choix qui vont nous engager pendant des années.

Gouverner pour le peuple c'est d'abord le respecter. Établir entre gouvernants et gouvernés une relation de confiance est aujourd'hui une nécessité absolue. Créer la confiance, ça n'est pas flatter son camp, c'est respecter le peuple tout entier.

Gouverner pour le peuple, c'est le protéger :

-contre les risques extérieurs 
-contre les risques intérieurs 
-contre les risques climatiques
-contre les aléas sanitaires et sociaux qui menacent chacun

On appelle ça les missions régaliennes de l’État...Gouverner pour le peuple, c'est l'élever dans tous les sens du terme, le faire toujours aller plus haut.
Par l'éducation, la culture  qui permettent à chacun dans un monde de plus en plus complexe de maîtriser ses savoir faire, de mieux conduire sa vie, en un mot d'être libre.
Par le souci permanent de l'élévation du niveau et des conditions de vie, clefs du maintien de la dignité de chacun de nos concitoyens, dans un pays qui a juste titre revendique sa longue tradition humaniste.

Nous voilà bien loin des chicanes politiciennes, mais plus proches d'un propos que se plaisait à tenir un ancien ministre du général De Gaulle : « Ce n'est pas le pouvoir qui compte, c'est l'usage que l'on en fait. »

Puisse cette formule inspirer tous les candidats, et les candidats à tout, que nous allons croiser dans les temps à venir ...et empêcher Abraham de se retourner dans sa tombe.

                                                                                                                                                                                       Jo Kerguéris, ancien Président du Conseil Général, ancien Sénateur et ancien maire de Landévant.           

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don