Accueil
Anne Plouy - Le point sur les fêtes religieuses de fin d'année

Anne Plouy - Le point sur les fêtes religieuses de fin d'année

RCF, le 20 décembre 2022  -  Modifié le 20 décembre 2022
"Le temps des olives", la chronique interreligieuse Le point sur les fêtes religieuses de fin d'année

En cette fin d’année, je me suis dit qu'il était temps de faire le bilan sur ce qui se passe en France en termes de fête. On entend parler de crèches, les supermarchés sont remplis de pères Noël, on voit des bougies qui s’allument sur une couronne de quatre ou une hanoukia de neuf. Il y a une impression de vivre la même chose et en même temps, alors que d’une famille à l’autre, c’est très différent.

Anne Plouy ©DR Anne Plouy ©DR

Noël, la naissance de Jésus

 

Pour commencer, nous approchons de la fête de Noël. C’est la fête chrétienne qui célèbre la Nativité, c'est-à-dire la naissance de Jésus-Christ. Cette fête est précédée par l’Avent, qui est une période de quatre semaines avant Noël pour se préparer à la naissance de Jésus-Christ. Chaque dimanche de ces semaines, une bougie, traditionnellement installée sur une couronne végétale, est allumée pour signifier l’avancée vers Noël.

 

La fête de Noël vient peu de temps après le solstice d'hiver auquel elle est associée, car Jésus est associé au retour de la lumière. Après Pâques, Noël est la deuxième fête la plus importante du calendrier liturgique chrétien.

 

Hanoucca, la fête juive des lumières

 

Pour continuer, la fête qui cette année a commencé hier soir, Hanoucca, aussi appelée fête des lumières. C’est une fête juive joyeuse commémorant la victoire des Juifs de Judée. Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration, se produisit le miracle de la fiole d'huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée. Elle est célébrée à partir du 25 kislev, qui correspond, selon les années, aux mois de novembre ou décembre dans le calendrier grégorien et dure huit jours. Les pratiques et coutumes qui s'y rattachent sont liées au miracle de la fiole d'huile, en particulier l'allumage du chandelier à neuf branches d'Hanoucca, la consommation de friandises à base d'huile d'olive et on y joue aussi avec des toupies à quatre faces.

 

Noël, une fête traditionnelle

 

Enfin, depuis des millénaires le solstice d’hiver a été une occasion de fête. De plus, la fête de Noël est aujourd'hui de plus en plus coupée de son fondement religieux dans de nombreux pays occidentaux, mais elle y subsiste comme fête traditionnelle. La tradition du père Noël, qui se mondialise au XXe siècle, complétera cette évolution qui a ajouté une dimension profane à la fête chrétienne, plus orientée vers les enfants, les familles et des cadeaux. 

 

On peut voir que les fêtes de fins d’années ont été organisées autour de convictions religieuses et spirituelles. Quand on regarde bien, même si on a l’impression de vivre tous et toutes la même chose, en fait les singularités de chacun et chacune, de chaque famille, arrivent toujours à trouver leurs places. Cette diversité de manière de célébrer la joie, la famille, l’amour, l’amitié est une richesse. Lui donner sa juste place, reconnaître les différences permet d’être serein, d’éviter de se sentir menacé, car nos voisins n’ont pas là même fête que la nôtre et pourquoi pas, permet de fêter doublement si on se fait inviter et on invite ! Comme dit par Leïla Bekhti "peu importe ce qu’il y a sur la table, l’important ce sont ceux qu’il y a autour !" Joyeux Noël et / ou Belle fête d'Hanoucca à vous !

 

Décembre c’est aussi la période pour la campagne de dons

 

Oui et cette année comme nous le faisons avec notre chronique, nous avons envie de faire honneur à la construction de la paix. Pour rappel, Coexister France est un mouvement de jeunesse ayant pour objectif le vivre ensemble entre des jeunes de convictions religieuses et spirituelles différentes. En cette fin d’année, l'augmentation des discours de haine nous inquiète, mais nous sommes convaincus que ce n’est absolument pas une fatalité. Des belles histoires comme celles que nous vous partageons tous les lundis, nous en construisons des centaines par an avec Coexister. 

 

Et grâce à la campagne de dons de cette année nous allons proposer pleins de beaux projets pour 2023 ! Par exemple, organiser des voyages notamment aux JMJ entre jeunes de convictions et d’origines différentes pour créer des souvenirs inoubliables et renforcer la cohésion sociale. On a envie d’entendre de beaux témoignages et d’être les témoins de rencontres émouvantes et inspirantes donc jusqu’au 31 décembre, vous pouvez envoyer vos dons qui seront défiscalisables sur don.coexister.fr ou à Coexister France - 50, rue de Montreuil - 75011 Paris.

 


Chaque lundi dans la matinale RCF à 8h52, retrouvez Anne Plouy et Floraine Jullian, de InterFaith Tour, le Mouvement interconvictionnel de jeunesse et d'éducation populaire.

> "Le Temps des olives", la chronique interreligieuse

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don