Accueil
Accompagnement
Partager

Accompagnement

RCF,  -  Modifié le 24 octobre 2018
Chaque jour Jean Pruvost décrypte un mot qui fait l'actualité.
podcast image par défaut

Quel mot superbe : accompagnement, toujours dit en bonne part. Qu’il s’agisse de soutenir quelqu’un, l’accompagner dans une démarche, qu’il s’agisse encore de ce qui accompagne un plat, vive la gastronomie, ou encore de l’accompagnement musical, à la guitare ou au piano d’un chanteur, Ajoutons bien sûr l’accompagnement médical, psychologique, l’accompagnement de fin de vie, l’accompagnement scolaire enregistrés dans nos dictionnaires. Que des choses généreuses. Alors, à nous d’analyser le mot.

Le mot vient de l’ancien français compain devenu ensuite le mot copain que l’on connaît. Et d’où vient le mot copain ? Tout simplement du pain, celui qu’on mange, qu’on rompt, avec lequel on sauce nos assiettes. En fait, lorsque les soldats romains engagèrent des mercenaires gaulois et germains, il y avait un mot gotique qu’ils découvrirent, un mot qui s’assimilait l’ami à celui qui partage le pain. Et par imitation, par calque comme disent les linguistes,  naquit alors le mot latin companio construit de la même façon, désignant donc celui mange son pain, pano, avec, com.

Et ce fut d’abord le mot compagnon qui s’imposa, devenant compain, puis en 1708 orthographié in, le copin, et enfin, attesté en 1838, copain  p a i n, où l’on retrouve donc le sens originel, le mot « pain ». Copain est un mot amusant pour un observateur de la langue, car selon les dictionnaires, il est qualifié de familier ou d’ordinaire. Et c’est vrai qu’il se situe à la frontière des deux registres. Il s’illustre vite dans des expressions comme copain de régiment, copain de classe, et dans les années 1965, à travers une émission et une revue à grand succès qui s’appelait Salut les copains, abrégée en SLC, formule oubliée aujourd’hui. On a aussi eu l’expression, être copain-copain, en usant du redoublement affectif. Bien auparavant, en 1895, paraissait même le mot copine.

Accompagner, être le compagnon de quelqu’un dans son action, date du XIIe siècle tout comme l’accompagnement qui  désigna une seigneurie partagée en deux à droits égaux. Quant à la notion d’accompagnement musical, elle est attestée en 1690. Il faut attendre le XXe siècle pour que naisse l’accompagnement chez le restaurateur ou l’accompagnement médical. Offrir un accompagnement médical à quelqu’un, qui guérit, puis aller déguster avec lui un plat avec accompagnement de cèpes ! C’est le pied ! Pied de cèpe bien sûr !    

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don