Accueil
Prière locale (Orne)
RCF Orne

Prière locale (Orne)

Chaque matin, commencez la journée en priant l'Evangile du jour en communion avec les différentes communautés religieuses de Normandie. La lecture de la parole de Dieu, un commentaire, le Notre-Père et une musique priante: le bon cocktail pour ancrer sa vie dans l'Essentiel.

Partager
S'abonner

Episodes

  • RCF Orne

    " Convertissez-vous et croyez à l’Évangile "

    21 janvier 2024
    " Convertissez-vous et croyez à l’Évangile "

    Méditation de l'évangile (Mc 1, 14-20) par les Bénédictines d'Argentan

    Chant final " Venez suivez moi " par la Communauté de l'Emmanuel

    Texte de l'évangile du jour :

    Après l’arrestation de Jean, Jésus partit pour la Galilée proclamer l’Évangile de Dieu ;

    il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à l’Évangile. »

    Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs.

    Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. »

    Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

    Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets.

    Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.
  • RCF Orne

    « Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête »

    20 janvier 2024
    « Les gens de chez lui affirmaient : Il a perdu la tête » (Mc 3, 20-21)

    Méditation de l'évangile par les Bénédictines d'Argentan

    Chant Final : "Rien que pour aujourd’hui" par la Communauté de l'Emmanuel

    texte de l'évangile du jour :

    Alors Jésus revient à la maison, où de nouveau la foule se rassemble, si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
    Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »
  • RCF Orne

    « Jésus appela ceux qu’il voulait pour qu’ils soient avec lui »

    19 janvier 2024
    « Jésus appela ceux qu’il voulait pour qu’ils soient avec lui » (Mc 3, 13-19)

    Méditation de l'évangile par les Bénédictines d'Argentan

    Chant Final : "Je veux te donner ma vie " de Praise

    texte de l'avngile du jour :

    Puis, il gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait. Ils vinrent auprès de lui,
    et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle
    avec le pouvoir d’expulser les démons.
    Donc, il établit les Douze : Pierre – c’est le nom qu’il donna à Simon –,
    Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques – il leur donna le nom de « Boanerguès », c’est-à-dire : « Fils du tonnerre » –,
    André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote,
    et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.
  • RCF Orne

    « Les esprits impurs criaient : “Toi, tu es le Fils de Dieu !” »

    18 janvier 2024
    « Les esprits impurs criaient : “Toi, tu es le Fils de Dieu !” Mais il leur défendait vivement de le faire connaître » (Mc 3, 7-12)

    Méditation de l'évangile par les Bénédictines d'Argentan

    Chant Final : "Jésus fils de dieu" de la Communauté du Chemin Neuf

    texte de l'évangile du jour :

    Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent.
    De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait.
    Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas.
    Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher.
    Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! »
    Mais il leur défendait vivement de le faire connaître.
  • RCF Orne

    « Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ? »

    17 janvier 2024
    « Est-il permis, le jour du sabbat, de sauver une vie ou de tuer ? » (Mc 3, 1-6)

    Méditation de l'évangile par les Bénédictines d'Argentan

    Chant Final : "Grâce sur grâce" de Matt Marvane

    texte de l'évangile du jour :

    Jésus entra de nouveau dans la synagogue ; il y avait là un homme dont la main était atrophiée.
    On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat. C’était afin de pouvoir l’accuser.
    Il dit à l’homme qui avait la main atrophiée : « Lève-toi, viens au milieu. »
    Et s’adressant aux autres : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Mais eux se taisaient.
    Alors, promenant sur eux un regard de colère, navré de l’endurcissement de leurs cœurs, il dit à l’homme : « Étends la main. » Il l’étendit, et sa main redevint normale.
    Une fois sortis, les pharisiens se réunirent en conseil avec les partisans d’Hérode contre Jésus, pour voir comment le faire périr.
  • RCF Orne

    « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat »

    16 janvier 2024
    « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat » (Mc 2, 23-28)

    Méditation de l'évangile par les Bénédictines d'Argentan


    Chant Final : "Maitre du sabbat" de l'Ensemble vocal l'Alliance

    texte de l'évangile du jour :

    Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
    Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »
    Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
    Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.
    Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »
  • RCF Orne

    « L’Époux est avec eux » (Mc 2, 18-22)

    15 janvier 2024
    « L’Époux est avec eux » (Mc 2, 18-22)

    Médittation de l'évangile (Mc 2, 18-22) par les Bénédictines d'Argentan

    Chant Final : "Jesu dulcis memoria" de Tómas Luis de Victoria

    Texte de l'évangile du jour :

    Comme les disciples de Jean le Baptiste et les pharisiens jeûnaient, on vient demander à Jésus : « Pourquoi, alors que les disciples de Jean et les disciples des pharisiens jeûnent, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »

    Jésus leur dit : « Les invités de la noce pourraient-ils jeûner, pendant que l’Époux est avec eux ? Tant qu’ils ont l’Époux avec eux, ils ne peuvent pas jeûner.

    Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ; alors, ce jour-là, ils jeûneront.

    Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d’étoffe neuve ; autrement le morceau neuf ajouté tire sur le vieux tissu et la déchirure s’agrandit.

    Ou encore, personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres ; car alors, le vin fera éclater les outres, et l’on perd à la fois le vin et les outres. À vin nouveau, outres neuves. »
  • RCF Orne

    « Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui » (Jn 1, 35-42)

    14 janvier 2024
    « Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui » (Jn 1, 35-42)

    Méditation de l'évangile (Jn 1, 35-42) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint MicheL

    Chant Final : "Venez et voyez" de la Communauté de l'Emmanuel

    texte de l'évangile du jour :

    Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples.
    Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
    Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
    Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
    Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
    André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
    Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
    André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.
  • RCF Orne

    " Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs " (Mc 2, 13-17)

    13 janvier 2024
    " Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs " (Mc 2, 13-17)

    Méditation de l'évangile (Mc 2, 13-17) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : " Je ne suis pas venu appeler des justes " par le Chœur Cantemus Domino

    texte de l'évangile du jour :

    Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait.
    En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit.
    Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre.
    Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! »
    Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »
  • RCF Orne

    " Le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés ... " (Mc 2, 1-12)

    12 janvier 2024
    " Le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre "

    Méditation de l'évangile (Mc 2, 1-12) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : " O Jésus miséricordieux " par Hélène GOUSSEBAYLE

    texte de l'évangile du jours :

    Quelques jours plus tard, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
    Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.
    Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
    Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
    Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
    Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes : « Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »
    Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?
    Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?
    Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé –
    je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »
    Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »
  • RCF Orne

    " La lèpre le quitta et il fut purifié " (Mc 1, 40-45)

    11 janvier 2024
    " La lèpre le quitta et il fut purifié " (Mc 1, 40-45)

    Méditation de l'évangile (Mc 1, 40-45) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : " Viens me guérir " par Jérémy Mattina

    texte de l'évangile du jour :

    Un lépreux vient auprès de lui ; il le supplie et, tombant à ses genoux, lui dit : « Si tu le veux, tu peux me purifier. »
    Saisi de compassion, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. »
    À l’instant même, la lèpre le quitta et il fut purifié.
    Avec fermeté, Jésus le renvoya aussitôt
    en lui disant : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre, et donne pour ta purification ce que Moïse a prescrit dans la Loi : cela sera pour les gens un témoignage. »
    Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville, mais restait à l’écart, dans des endroits déserts. De partout cependant on venait à lui.
  • RCF Orne

    "Il guérit beaucoup de gens atteints de maladies" (Mc 1, 29-39)

    10 janvier 2024
    "Il guérit beaucoup de gens atteints de maladies" (Mc 1, 29-39)

    Méditation de l'évangile (Mc 1, 29-39)) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : "La guérison" par Glorious

    texte de l'évangile du jour :

    Aussitôt sortis de la synagogue, ils allèrent, avec Jacques et Jean, dans la maison de Simon et d’André.
    Or, la belle-mère de Simon était au lit, elle avait de la fièvre. Aussitôt, on parla à Jésus de la malade.
    Jésus s’approcha, la saisit par la main et la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait.
    Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous ceux qui étaient atteints d’un mal ou possédés par des démons.
    La ville entière se pressait à la porte.
    Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies, et il expulsa beaucoup de démons ; il empêchait les démons de parler, parce qu’ils savaient, eux, qui il était.
    Le lendemain, Jésus se leva, bien avant l’aube. Il sortit et se rendit dans un endroit désert, et là il priait.
    Simon et ceux qui étaient avec lui partirent à sa recherche.
    Ils le trouvent et lui disent : « Tout le monde te cherche. »
    Jésus leur dit : « Allons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame l’Évangile ; car c’est pour cela que je suis sorti. »
    Et il parcourut toute la Galilée, proclamant l’Évangile dans leurs synagogues, et expulsant les démons.
  • RCF Orne

    "Il enseignait en homme qui a autorité" (Mc 1, 21-28)

    9 janvier 2024
    "Il enseignait en homme qui a autorité"

    Méditation de l'évangile (Mc 1, 21-28) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : "Jésus ma joie" par Taizé
  • RCF Orne

    "Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie" (Mc 1, 7-11)

    8 janvier 2024
    "Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie"

    Méditation de l'évangile (Mc 1, 7-11) par les Frères de la communauté monastique de Jérusalem du Mont Saint Michel

    Chant final : "Tu es mon fils bien aimé" par la Communauté de l'Emmanuel

    texte de l'évangile :

    Il proclamait : « Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ; je ne suis pas digne de m’abaisser pour défaire la courroie de ses sandales.
    Moi, je vous ai baptisés avec de l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. »
    En ces jours-là, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
    Et aussitôt, en remontant de l’eau, il vit les cieux se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
    Il y eut une voix venant des cieux : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie. »
  • RCF Orne

    "Nous sommes venus d’Orient adorer le roi" (Mt 2, 1-12)

    7 janvier 2024
    "Nous sommes venus d’Orient adorer le roi"

    Méditation de l'évangile (Mt 2, 1-12) ar Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « L'Arlésienne (marche des rois)» par Georges Bizet

    texte de l'évangile du jour :

    Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem
    et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
    En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui.
    Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ.
    Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
    Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël. »
    Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
    puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
    Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant.
    Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie.
    Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe.
    Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.
  • RCF Orne

    Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu (Lc 3, 23-38)

    6 janvier 2024
    Généalogie de Jésus Christ, fils d’Adam, fils de Dieu

    Méditation de l'évangile (Lc 3, 23-38) par Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « As dew in Aprille» par Benjamin Britten et le Choir of King's College de Cambridge

    texte de l'évangile du jour :

    Quand il commença, Jésus avait environ trente ans ; il était, à ce que l’on pensait, fils de Joseph, fils d’Éli,
    fils de Matthate, fils de Lévi, fils de Melki, fils de Jannaï, fils de Joseph,
    fils de Mattathias, fils d’Amos, fils de Nahoum, fils de Hesli, fils de Naggaï,
    fils de Maath, fils de Mattathias, fils de Séméine, fils de Josek, fils de Joda,
    fils de Joanane, fils de Résa, fils de Zorobabel, fils de Salathiel, fils de Néri,
    fils de Melki, fils d’Addi, fils de Kosam, fils d’Elmadam, fils d’Er,
    fils de Jésus, fils d’Éliézer, fils de Jorim, fils de Matthate, fils de Lévi,
    fils de Syméon, fils de Juda, fils de Joseph, fils de Jonam, fils d’Éliakim,
    fils de Méléa, fils de Menna, fils de Mattatha, fils de Natham, fils de David,
    fils de Jessé, fils de Jobed, fils de Booz, fils de Sala, fils de Naassone,
    fils d’Aminadab, fils d’Admine, fils d’Arni, fils d’Esrom, fils de Pharès, fils de Juda,
    fils de Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham, fils de Thara, fils de Nakor,
    fils de Sérouk, fils de Ragaou, fils de Phalek, fils d’Éber, fils de Sala,
    fils de Kaïnam, fils d’Arphaxad, fils de Sem, fils de Noé, fils de Lamek,
    fils de Mathusalem, fils de Hénok, fils de Jareth, fils de Maléléel, fils de Kaïnam,
    fils d’Énos, fils de Seth, fils d’Adam, fils de Dieu.
  • RCF Orne

    C’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! (Jn 1, 43-51)

    5 janvier 2024
    C’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! (Jn 1, 43-51)

    Méditation de l'évangile (Jn 1, 43-51) par Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « Cantique de Jean Racine Op. 11 » de Gabriel Fauré

    texte de l'évangile du jour :

    Le lendemain, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. »
    Philippe était de Bethsaïde, le village d’André et de Pierre.
    Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. »
    Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. »
    Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. »
    Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! »
    Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. »
    Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »
  • RCF Orne

    « Nous avons trouvé le Messie » (Jn 1, 35-42)

    4 janvier 2024
    « Nous avons trouvé le Messie »

    Méditation de l'évangile (Jn 1, 35-42) par Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « Que cherchez vous au soir tombant» par la Liturgie des Heures

    texte de l'évangile du jour :

    Le lendemain encore, Jean se trouvait là avec deux de ses disciples.
    Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »
    Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
    Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
    Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
    André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
    Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
    André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.
  • RCF Orne

    « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1, 29-34)

    3 janvier 2024
    «Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde »

    Méditation de l'évangile (Jn 1, 29-34) par Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « Agnus Dei, Messe du Couronnement» par Mozart

    texte de l'évangile du jour :

    Le lendemain, voyant Jésus venir vers lui, Jean déclara : « Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ;
    C’est de lui que j’ai dit : L’homme qui vient derrière moi est passé devant moi, car avant moi il était.
    Et moi, je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l’eau, c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
    Alors Jean rendit ce témoignage : « J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui.
    Et moi, je ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit : “Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, celui-là baptise dans l’Esprit Saint.”
    Moi, j’ai vu, et je rends témoignage : c’est lui le Fils de Dieu. »
  • RCF Orne

    « C’est lui qui vient derrière moi » (Jn 1, 19-28)

    2 janvier 2024
    « C’est lui qui vient derrière moi » (Jn 1, 19-28)

    Méditation de l'évangile (Jn 1, 19-28) par Sœur Nathalie du Carmel Saint Joseph de Saint Pierre de Caen

    Chant final : « Tu fais ta demeure en nous Seigneur " par la Communauté de L'Emmannuel »

    texte de l'évangile du jour :

    Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
    Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
    Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »
    Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »
    Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »
    Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
    Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »
    Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ;
    c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
    Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 331

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don