Accueil
Éclats d'Évangile
Eric, Jean et Marie (c) rcf55

Éclats d'Évangile

Emission présentée par Eric Muhirwa

Marie Panek interroge chaque semaine l’abbé Jean Mangin (Bar-le-Duc), animateur biblique du diocèse de Verdun et bon connaisseur de la terre d’Israël, sur le texte d’évangile lu le dimanche.
Une proposition pour vous préparer à vivre en profondeur votre messe dominicale !

Partager
S'abonner

Episodes

  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    L'esprit saint temoin, avocat et enseignant

    18 mai 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 19 mai tiré de St Jean 15/26-27 ; 16/12-15. Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Délivre-nous du mal

    11 mai 2024
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Une source d’amour en cascade

    4 mai 2024
    L’heure est venue pour Jésus?: celle de l’offrande de sa vie par amour pour les siens. Il vient de l’annoncer dans le dernier repas qu’il a partagé avec ses disciples et l’a signifié par le lavement des pieds. Il manifeste ainsi l’amour que le Père lui porte et qui les unit. Ce même amour réciproque, Jésus le communique à ses disciples. Il se répand ainsi comme l’eau d’une cascade dont le Père est la source sur le fils qui le donne à ses disciples, qui devront le vivre et en témoigner au milieu du monde. C’est la fidélité de Jésus au commandement du Père qui lui permet de demeurer dans son amour.

    C’est la fidélité des disciples au commandement de l’amour fraternel qui leur garantit la communion avec le Père et le fils et leur procure la joie de Dieu. Cet amour est à l’image de celui que Jésus vit jusqu’à l’extrême sur la croix?:?«?il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis?». En restant fidèles à ce commandement, les disciples entrent dans la connaissance de Dieu car «?Dieu est amour?». Tout autre définition, n’est qu’une caricature, un mensonge, une déviation. Accueillis dans le cœur de Jésus, les disciples passent du statut de serviteurs qui ne font qu’obéir, à celui d’amis qui partagent une relation unique et personnelle avec lui et avec le Père.

    Jésus confie alors aux disciples de révéler cet amour qui leur a été donné par une vie féconde porteuse des fruits que Dieu est en droit d’attendre?: la justice, le droit, la vérité, le respect de la dignité de toute personne. Grâce à cette communion si intense entre le Père, le fils et les disciples, les prières des disciples rejoignent celles de Jésus, se confondent avec la sienne et ne peuvent que recevoir l’accord et l’exaucement du Père.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Rester connecté au Christ

    27 avril 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 14 avril tiré de St Jean 15/1-8

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Prendre soin de soi et des autres

    20 avril 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 21 avril tiré de St Jean 10/11-18 Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Jésus humble et pauvre, la clé des ecritures

    13 avril 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 14 avril tiré de St Luc 24/35-48 .

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Heureux ceux qui croient sans avoir vu

    Heureux ceux qui croient sans avoir vu

    6 avril 2024

    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 7 avril tiré de St Jean (20/19-31)

  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Il vit et il crut

    30 mars 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche de Pâque du 31 mars tiré de St Mc 16, 1-7) .

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Un roi d'humilité (St Marc 11/1-10)

    23 mars 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile Evangile de la procession de la fête des Rameaux du dimanche 24 mars tiré de St Marc 11/1-10

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Qui perd gagne (Saint Jean 12, 20-33)

    16 mars 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 17 mars tiré de St Jean 12/20-33

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Le regard qui sauve

    9 mars 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 10 mars tiré de St Jean 3, 14-21.

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Vous êtes le temple de l’Esprit-Saint

    2 mars 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 03 mars tiré de St Jean 2/13-22

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    La transfiguration de Jésus

    24 février 2024
    Deuxième dimanche de carême. St. Marc 9/2-10.

    Dans St Marc, le récit de la transfiguration de Jésus intervient à un moment clé. Jésus est allé avec ses disciples au nord du pays, dans la région de Césarée de Philippe, aux sources du Jourdain. Après un petit sondage sur ce que les gens pensaient de lui, Jésus pose la question aux disciples eux-mêmes. Au nom du groupe, Pierre prend la parole et déclare?:?« tu es le Christ?». Ce titre est chargé d’une portée politique et Jésus demande aux disciples de ne pas le divulguer. Il ne vient pas pour prendre le pouvoir, au contraire, pour la première fois il annonce sa passion et sa mort. Cette déclaration déclenche une opposition véhémente de Pierre qui s’entend être traité même de Satan par Jésus, puisqu’il devient un obstacle sur son chemin. D’ailleurs, qu’ils ne se trompent pas, ceux qui veulent le suivre devront aussi passer par le don d’eux-mêmes en donnant leur vie par amour. Les perspectives d’avenir ne sont pas réjouissantes. Les disciples ont besoin d’un réconfort. C’est le sens de la transfiguration?: la passion et la mort de Jésus, la vie donnée des disciples, ne sont pas des échecs, au contraire?: c’est le chemin de l’amour qui aboutit à la communion lumineuse avec Dieu. Jésus prend donc avec lui les trois premiers du groupe des douze, témoins privilégiés du retour à la vie de la fille de Jaïre et de la prière à Gethsémani. Il les emmène sur une haute montagne, lieu symbolique de la rencontre de Dieu avec les humains comme Moïse avait gravi la montagne pour recevoir les tables de la loi. Et là, il est transfiguré devant les disciples. Il est revêtu de blancheur, de la lumière de Dieu lui-même comme le vieillard du livre de Daniel aux attributs divins. Des images qui traduisent sa proximité avec le divin. Il s’entretient de plein-pieds avec les deux grandes figures de la révélation, Moïse, par qui la loi fut transmise au peuple et Elie le chef de file des prophètes censé revenir annoncer l’arrivée imminente du messie. Deux personnages dont la fin de vie reste mystérieuse?: Moïse meurt sur le mont Nébo, sans entrer dans le pays promis, «?l’œil toujours vif et jusqu’à ce jour, on n’a pas retrouvé son tombeau?». Elie est monté au ciel sur son char de feu sans passer par la mort. Ils sont donc toujours vivants en Dieu. Il n’est donc pas besoin de leur construire une tente terrestre. Les trois disciples sont enveloppés de la nuée, signe de la présence divine et reçoivent de la voix divine la confirmation de l’identité de Jésus?: «?celui-ci est mon fils bien-aimé, écoutez-le?». Il est plus grand que Moïse et Elie puisqu’ils s’éclipsent devant lui et le laissent seul. Les disciples peuvent l’écouter sans crainte d’être trompés même quand il annonce sa passion et sa mort. L’écouter et le suivre ne conduisent pas à une impasse?; au contraire, c’est le chemin d’une vie transfigurée par la présence et la lumière divines.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Dompter la violence

    17 février 2024
    Premier dimanche de carême. Marc 1/12-15

    St Marc vient de décrire en quelques mots le baptême de Jésus par Jean dans le Jourdain. Jésus remonte de l’eau comblé de l’Esprit-Saint manifesté par une colombe. Au même moment il entend la voix du Père qui l’investit comme son Fils bien aimé. La première action de l’Esprit est de pousser Jésus au désert pour y être tenté par Satan qui personnifie toutes les forces du mal et de mort. Jésus y demeure quarante jours en référence aux quarante années du peuple d’Israël qui a dû affronter dans le désert de multiples tentations qu’on peut résumer dans une attitude, le manque de foi en ce Dieu qui les avait arrachés à l’esclavage pour les conduire à la liberté : contestation de l’autorité de Moïse, récriminations sur le manque d’eau, de nourriture, regrets même de l’Egypte où l’on mangeait à sa faim malgré la servitude, peur des ennemis… L’épreuve du désert aboutit à l’alliance dans laquelle le peuple s’engage à suivre les commandements, chemins de vie et de liberté. Rien n’est dit sur la nature des tentations subies par Jésus, mais une chose est certaine, il en sort victorieux. Deux images le prouvent : « Il était avec les bêtes sauvages et les anges le servaient ». Les bêtes sauvages évoquent ce qu’il y a de plus violent dans la création mais Jésus est décrit au milieu d’elles comme s’il avait dompté toute leur agressivité. Il réalise ce que le prophète Isaïe annonçait : « un rameau sortira de Jessé, sur lui reposera l’Esprit du Seigneur. Le veau et le lionceau seront nourris ensemble, un petit garçon les conduira… Le nourrisson s’amusera sur le nid du cobra car le pays sera rempli de la connaissance du Seigneur (Is 11/1…9). Par un descendant de David, Dieu va instaurer une nouvelle création dans la paix et l’harmonie. Cette pacification du monde sauvage violent annonce la fin des temps. Pour Marc, Jésus vient inaugurer cette ère nouvelle en étant victorieux des forces du mal, de la violence, de la haine, de la domination qui conduisent à la mort, incarnées par Satan, l’adversaire. L’Esprit a conduit Jésus au désert pour qu’il soit vainqueur de la tentation par l’amour, la douceur et la paix. Le monde divin symbolisé par les anges vient conforter le vainqueur. Les deux récits du début de l’Evangile de Marc, le baptême et la tentation au désert sont comme la porte d’entrée de la mission de Jésus qui va suivre. Il est le fils bien aimé du Père comblé de l’Esprit Saint, vainqueur de l’animalité violente du cœur de l’homme ; il est prêt pour annoncer que « les temps sont accomplis », C’est une page nouvelle de l’histoire du monde et des hommes qui s’ouvre avec sa présence. Le temps de la préparation avec Jean-Baptiste est terminé puisqu’il vient d’être livré, comme le sera Jésus plus tard. Jésus annonce le règne de Dieu, cette nouvelle manière d’agir dans le monde et dans l’histoire qu’il incarne comme le serviteur qui donne sa vie pour ses frères. Jésus appelle à une conversion de l’image de Dieu lui-même. C’est à ce Dieu-homme serviteur qu’il faut se convertir. Croire en lui, le suivre, se laisser imprégner de son Esprit, c’est entrer dans l’alliance nouvelle. Un beau programme de carême.
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Coup de cœur - Sixième dimanche ordinaire. Marc 1/40-45.

    10 février 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 11 février tiré de St Marc 1/40-45.

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Vision d’avenir sur l’Eglise

    Vision d’avenir sur l’Eglise (5eme dimanche du temps ordinaire)

    3 février 2024

    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 4 février tiré de St Marc 1/29-39 

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun 

     

  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    "Il fait ce qu’il dit" - Marc 1, 21-28

    27 janvier 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 28 janvier tiré de St Marc 1, 21-28.

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun.
    https://catholique-verdun.cef.fr/services-diocesains/formation/ser-formation-eclatevangile/
  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    Appel des disciples

    20 janvier 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 14 janvier tiré de St Marc 1/14-20.

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun
  • Suivre Jésus et demeurer avec lui

    Suivre Jésus et demeurer avec lui

    13 janvier 2024

    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de l’évangile du dimanche 14 janvier tiré de St Jean 1/35-42

    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun

  • Eric, Jean et Marie (c) rcf55

    « Fête de l'Epiphanie ». St Mt (2/1-12).

    6 janvier 2024
    L’Abbé Jean Mangin répond aux questions de Marie Panek à propos de
    l’évangile
    du dimanche 7 Janvier 2024 tiré de Saint Mt (2/ 1-12)
    Retrouvez le texte de la méditation sur le site du diocèse de Verdun

    (https://catholique-verdun.cef.fr/services-diocesains/formation/ser-
    formation-eclatevangile/)

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 83

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don