Accueil
Dignité, je crie ton nom
© rcf

Dignité, je crie ton nom

Emission présentée par Nicolas Descamps , Jean Tonglet

C’est quoi être pauvre ? La misère est-elle une fatalité ? Pourquoi parle-t-on de Droit à la dignité et pourquoi est-ce si important ?  D’où viennent les inégalités sociales et comment sont-elles reproduites au sein de notre système ? Voilà autant de questions auxquelles Dignité, je crie ton nom, l'émission réalisée par l'association ATD Quart Monde, essaie de répondre au fil des épisodes. Pour nous aider à décortiquer les inégalités sociales et la manière de les combattre, nous recevons des invités prêts à partager leur expertise en la matière.

Partager
S'abonner

Episodes

  • © rcf

    Le logement

    22 mars 2022
    Dans ce troisième épisode de “Dignité, je crie ton nom”, Nicolas Descamps s’intéresse au logement. C’est quoi avoir un logement décent ? Pourquoi est-ce qu’il a une place centrale dans la lutte contre les inégalités sociales ? Quelles sont actuellement les principales inégalités liées au logement ?
    Pour nous aider à y répondre, il reçoit Charlotte Renouprez, secrétaire régionale pour les Équipes populaires.
  • © rcf

    Les jeunes se bougent pour le droit au logement

    24 juin 2024
    Derrière les belles façades, sans électricité, carreaux cassés, proprios pas inquiétés : explosion verbale des mal-logé·e·s !

    Aujourd'hui, deux jeunes militant·e·s d'ATD Quart Monde vous ouvre les oreilles sur la réalité du droit au logement et vous font part de leur mobilisation avec le groupe RAJAC (Recherche Action Jeunes Adultes CAROLO).
  • © rcf

    Les miens sont ma force récit d’une combattante pour la dignité

    27 mai 2024
    Aujourd’hui, Georges de Kerchove a le plaisir d’accueillir Martine Le Corre, auteure d’un livre intitulé « les miens sont ma force » avec comme sous-titre « récit d’une combattante pour la dignité ».
  • © rcf

    Porter la voix des plus pauvres au coeur des instances internationales

    25 mars 2024
    Bonjour et bienvenue dans ce 20e épisode de Dignité je crie ton nom, l’émission qui décortique les inégalités sociales et milite pour le droit à une vie digne pour tous et toutes.

    Au cours des 20 premiers épisodes de notre émission, nous nous sommes concentrés sur la pauvreté en Belgique. Je vous propose aujourd’hui de nous éloigner un peu de ce contexte pour poser notre regard ou plutôt nos oreilles sur la scène internationale.

    Pour les plus fidèles d’entre vous, vous allez peut être me dire : « mais enfin Nicolas, dans l’épisode numéro 7 disponible en podcast sur le site internet de rcf et d’atd quart monde, tu dis quand même que la présence et les actions locales sont le coeur d’action d’atd quart monde?! » je vous répondrais, tout d’abord, merci pour votre fidélité, et que c’est justement le contenu et les échanges qui émergent de ces actions locales que nous portons jusque dans les instances internationales comme celles de l’Union européenne. Il est en effet capital de porter la voix de plus pauvre à ce niveau pour garantir des politiques européennes qui ne laissent personne de côté.
  • © rcf

    La culture qui libère

    26 février 2024
    Bonjour et bienvenue dans ce 19e épisode de Dignité je crie ton nom, l’émission qui décortique les inégalités sociales et milite pour le droit à une vie digne pour tous et toutes.

    Droit au logement, lutte sociale climatique, alimentation… Dans cette émission, nous avons déjà abordé plusieurs thématiques très concrètes. Celles-ci sont souvent au centre des plaidoyers et des revendications, en particulier dans une période électorale comme celle que nous vivons en ce moment.

    Nous allons aujourd’hui un thème et un droit qui est souvent vu comme moins prioritaire. Pourtant, il est d’une importance primordiale, notamment pour lutter contre l’exclusion et l’isolement : je veux parler du droit à la culture. Déjà en 1985 lors du colloque Culture et pauvretés, Joseph Wresinski parlait du droit à la culture en ces mots : « “L’action culturelle est primordiale. Elle permet de poser la question de l’exclusion humaine d’une manière plus radicale que ne le fait l’accès au droit au logement, au travail, aux ressources ou à la santé. On pourrait penser que l’accès à ces autres droits devient inéluctable, lorsque le droit à la culture est reconnu. Transmettre un patrimoine culturel, c’est intégrer ceux qui le reçoivent dans ce patrimoine même dont ils deviennent les héritiers”.
  • © rcf

    Fin du mois et fin du monde, même combat ?

    22 janvier 2024
    Bonjour et bienvenue dans ce 18

    e épisode de Dignité je crie ton nom, l’émission qui décortique les inégalités sociales et milite pour le droit à une vie digne pour tous et toutes.
    Aujourd’hui, nous allons aborder un concept que beaucoup d’entre vous ont déjà entendu, mais sans peut être en connaître la signification : je veux parler du développement
    durable. On peut l’expliquer de plusieurs manières. Personnellement, on m’a toujours appris que le développement durable était basé sur 3 piliers : le pilier économique, le pilier
    écologique et le pilier social. Un société durable étant alors une société qui garantit le développement de ces 3 piliers en même temps.
    En me renseignant sur le sujet, je suis tombé sur une définition apparu en 1987 dans un certain rapport Brundland qui m’a bcp plu : « Le développement durable est un
    développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ». On y retrouve deux concepts importants : le
    concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité, et l'idée des limitations que l'état de
    nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.
    Vous vous en doutez, ce qui me plait dans cette définition, c’est son attention à mettre les personnes les plus pauvres en avant ainsi que la tension entre environnement et
    développement économique.
    Pour creuser ces aspects, et d’autres questions liées au développement durable et à la lutte contre la pauvreté, le groupe d’action-réflexion « durabilité-pauvreté » s’est crée en
    janvier 2023, soutenu par l’institut du développement durable.
    Je reçois aujourd’hui 2 de ses membres pour parler de ce groupe et du rapport entre écologie et lutte sociales.Elena et Larissa Bonjour !
  • © rcf

    Survivre à la rue

    25 décembre 2023
  • © rcf

    Philosophie sociale

    27 novembre 2023
    Dès les années 60, le fondateur d'ATD Quart Monde, le père Joseph Wresinski, nous avertissait : « Le pauvre qui n’est pas introduit dans la pensée des hommes demeure en dehors de ses cités ». Entre 2019 et 2022, un séminaire de philosophie sociale a réuni une trentaine de participants . Deux d’entre ces participants sont en studio aujourd’hui, Carine de Boubers et Jacques Fierens.
  • © rcf

    Une école pour tous et toutes

    25 septembre 2023
    Le mois de septembre, c'est le moment des cartables qu’on sort du placard, des tableaux noirs qu’on dépoussière et des goûters écrasés en dessous des nouveaux manuels de cours, bref, c’est la rentrée des classes. À cette occasion, nous recevons Arnaud Groessens, détaché pédagogique à ATD Quart Monde. Nous allons parler de ce que ça signifie, ainsi que des actions jeunesses d’ATD et des enjeux liés à l’Ecole.

    -> toutes les infos sur les activités d'ATD Quart Monde en Begique : : www.atd-quartmonde.be
    -> les activités dédiées à la jeunesse : www.jeunessequartmonde.be
  • © rcf

    L’art qui libère (rediff)

    25 août 2023
    Dans cette émission, Jean Tonglet aborde avec ses invités la question de l'art. L’art contre la misère, l’art qui libère. La dimension culturelle de la lutte contre la
    pauvreté et l’exclusion a toujours été au cœur des actions du Mouvement ATD Quart Monde. Il nous en parle avec deux participantes à un atelier artistique et créatif qui se
    tient à Bruxelles, depuis plusieurs années déjà: Corinne Chevrot, initiatrice de ce projet, et Julie Emery qui y participe activement.
  • © rcf

    Pacte d’excellence et lutte des classes (rediff)

    18 août 2023
    Aujourd'hui, nous repartons sur les bancs de l’école, pour parler des inégalités sociales de notre système éducatif, et du fameux Pacte pour un enseignement d’excellence sur lequel la Fédération Wallonie Bruxelles travaille depuis 2015.
    Pour discuter de tout ça, Nicolas Descamps reçoit Marie d’Haese, co-coordinatrice de la CODE, la Coordination des ONG pour les Droits de l’Enfant.

    Retrouvez toutes les informations concernant la CODE, sur réseaux sociaux, Facebook, LinkedIn, mais surtout sur le site www.lacode.be.
  • © rcf

    Le service interfédéral de lutte contre la pauvreté ? Kézako ? (rediff)

    11 août 2023
    Aujourd'hui Jean Tonglet reçoit Henk Van Hooteghem et Marc Couillard. Ensemble, ils nous parlent du service interfédéral de lutte contre la pauvreté, une institution peu connue du grand public qui a parfois du mal à se retrouver dans les structures de la Belgique, mais qui joue un rôle important, et qui surtout expérimente depuis plusieurs années une manière de travailler originale qui enrichit notre démocratie.
  • © rcf

    La fracture numérique (rediff)

    4 août 2023
    Imaginer un monde dans lequel tous les citoyens et citoyennes ont un accès ultra direct et rapide à leurs droits, un monde où toutes les informations essentielles et les aides sociales sont obtenues après quelques clics grâce à une administration numérique complète et accessible n’importe où. Ce rêve, c’est celui/celle de certains et certaines de nos dirigeant·e·s. Quand est-il de la réalité, et des déconnectées du virtuel ? Qu’est-ce que signifie vivre dans la précarité d’une société 2.0 ? Pour en parler aujourd’hui, je reçois Fabien Masson de l’association Lire et Ecrire.

    Toutes les informations concernant Lire et Ecrire et sur
    ce sujet sur leur site : www.lire-et-ecrire.be.
  • © rcf

    Un combat pour les droits fondamentaux (rediff)

    28 juillet 2023
    Jean Tonglet reçoit Georges de Kerchove, pour parler des droits fondamentaux et de son engagement au sein du Mouvement ATD Quart Monde.
  • © rcf

    Le 17 octobre : Journée intern pour l'élimination de la pauvreté (rediff)

    21 juillet 2023
    Le mois d’octobre est particulier pour la lutte contre la pauvreté avec une date importante : le 17 octobre. C’est en effet la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté
    Et c’est une année spéciale pour cette journée puisque 2022 marque les 30 ans de la reconnaissance par l’ONU de cette journée. Nicolas Descamps reçoit Monique Couillard et ils discutent des origines du 17 octobre, de son but, de sa philosophie et de ses formes actuelles.
  • © rcf

    André Modave, une vie au service des petites gens

    26 juin 2023
    Avec nos invités, nous allons évoquer un homme, un prêtre, André Modave, qui nous
    a quitté ce 4 mai, à l’âge de 82 ans. André Modave, né en 1941, entré au séminaire en 1959, ordonné en 1965, après avoir étudié la sociologie, a croisé la route du Mouvement ATD Quart Monde et a rencontré, en 67, son fondateur, le père Joseph Wresinski. Répondant à son appel, il a d’abord passé près de trois ans en région parisienne dans différents quartiers où vivaient des familles en grande pauvreté. Rappelé par son évêque en Belgique, il reçoit pour mission d’y fonder la branche belge du Mouvement, en s’installant à l’automne 1969 à Molenbeek, rue
    Vanderstraeten, puis dans une impasse, l’Impasse D’Hondt. Nous allons parler d’André avec deux personnes qui l’ont connu dès ces années-là, Marcelle Ledieu, militante active du Mouvement depuis les années 70, et Pierre Hendrick, médecin en retraite, qui a longuement travaillé avec André, notamment dans le cadre du projet de création d’une Maison médicale dans le Vieux Molenbeek, dans les mêmes années.
  • © rcf

    La présence locale : aux racines de la lutte

    22 mai 2023
    À l’école, on me disait souvent que pour trouver la bonne réponse, il faut d’abord comprendre la question.
    De la même manière, et comme pour les autres oppressions, pour comprendre véritablement la misère et lui trouver une réponse adéquate, il faut la vivre. Cet aspect est au cœur des valeurs d’ATD Quart Monde. C’est pourquoi une partie de nos actions consiste à aller à la rencontre des personnes qui vivent la misère pour comprendre, être au quotidien à leur côté. Nous appelons ça, la présence locale. Celle-ci à bien sûr d’autres objectifs, et pour nous en parler plus en détail, je reçois Bénédicte De Muylder, volontaire permanent ATD Quart Monde.
  • © rcf

    Le système éducatif rediff

    18 août 2022
  • © rcf

    Un été pour toutes et tous

    12 août 2022
    Dans ce 6ème numéro de Dignité, je crie ton nom, Jean Tonglet reçoit Johan Dequenne et Coraline Dupeloux, pour parler de l’été, des vacances.
    Curieux dans une émission dont le thème est la lutte contre la pauvreté ? Pas tant que cela, en réalité, parce que si pour certains l’été est un temps d’ouverture, de découverte, de voyages, de dépaysement, pour d’autres il est un temps vide, un temps d’ennui, parce qu’on ne peut pas partir, changer d’air, vivre un autre quotidien. Face à cette réalité de l’inégalité face aux loisirs, aux vacances, des initiatives ont été lancées, par de simples citoyens, qui se sont retroussés les manches. C’est ce dont nous allons parler avec eux.
  • © rcf

    Les territoires zéro chômeurs de longue durée

    26 avril 2022
    Nicolas Descamps reçoit deux invités : Jean-Christope Sarrot, en France, et par téléphone, et Antoine Scalliet, en studio. Ils nous dévoilent ce qui se cache derrière le sigle TZCLD, une expérimentation née en France, et comment celle-ci pourrait se développer aussi en Belgique.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 22

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don