Accueil
"Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre" (Mt 25, 1-13)
Partager

"Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre" (Mt 25, 1-13)

Un article rédigé par Père Arnaud Alibert (50463) - RCF, le 26 août 2022  -  Modifié le 26 août 2022
Prière du matin "Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre" (Mt 25, 1-13)

"Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre"

Méditation de l'évangile (Mt 25, 1-13) par le père Arnaud Alibert

Chant final: "A minuit, voici venir l'époux" Chant orthodoxe russe du monastère Valaam

alek-krivec-UNSPLASH alek-krivec-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples cette parabole :
    « Le royaume des Cieux sera comparable
à dix jeunes filles invitées à des noces,
qui prirent leur lampe
pour sortir à la rencontre de l’époux.
    Cinq d’entre elles étaient insouciantes,
et cinq étaient prévoyantes :
    les insouciantes avaient pris leur lampe
sans emporter d’huile,
    tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes,
des flacons d’huile.
    Comme l’époux tardait,
elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
    Au milieu de la nuit, il y eut un cri :
“Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.”
    Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent
et se mirent à préparer leur lampe.
    Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes :
“Donnez-nous de votre huile,
car nos lampes s’éteignent.”
    Les prévoyantes leur répondirent :
“Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous,
allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”
    Pendant qu’elles allaient en acheter,
l’époux arriva.
Celles qui étaient prêtes
entrèrent avec lui dans la salle des noces,
et la porte fut fermée.
    Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour
et dirent :
“Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
     Il leur répondit :
“Amen, je vous le dis :
je ne vous connais pas.”

    Veillez donc,
car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Source : AELF

Méditation  Père Arnaud Alibert

Une fois encore l’Évangile nous appelle à veiller.

Le scénario ici est différent du texte d’hier : il n’oppose pas un bon à un mauvais serviteur mais plus communément et presque de manière comique, des jeunes filles chargées d’attendre la venue de l’Époux. Une moitié est prévoyante à la différence de l’autres qualifiée d’insouciante. Insouciantes, mal organisées, pas très douées dans l’anticipation de la consommation d’huile par une lampe… rien de bien méchant, vous me l’accorderez

Transposons dans notre réalité. « Veillez » pourrait vouloir dire en langage moderne : « rester connecté ».  Il n’y aurait donc pas d’excuse à ne pas être connecté. Nous ne pouvons pas invoquer le manque de réseau ! Nous avons à être des veilleurs spirituels permanents.

Comment y parvenir ? Peut-être en faisant confiance à Celui-là même qui exige de nous cette veille permanente c’est à dire en faisant veiller en nous l’Esprit que Jésus nous donne.

Ne pouvons-nous pas comprendre, en regardant Jésus vivre, que pour lui veiller toute la journée, toute la vie durant, signifie accueillir l’Esprit dans sa vie.

Or, cela, chacun peut le faire. En tout cas, cela semble être la condition pour que Jésus puisse dire : « Je vous connais »

Pensons à nos contemporains si nombreux qui peinent sur le chemin de la foi, et qui à force de peiner s’en sont détourné. Il semble évident que ce n’est pas en leur disant de redoubler d’effort dans leur prière que nous pourrons les aider dans leur quête. N’est-ce pas plutôt en leur disant- au besoin en leur apprenant- que l’Esprit déjà veille en eux, un Esprit dont ils ne soupçonnent certes pas l’existence mais qui vit en eux, comme en chacun de nous. Ne leur jetons pas la pierre : mille préoccupations et milles fatigues quotidiennes, professionnelles ou familiales nous dispersent et nous font oublier ou ignorer la présence de l’Esprit en nous.

Alors, ce matin, pour nous-même, pour ceux que nous aimons et pour ceux qui sont loin de la foi, demandons à l’Esprit de Dieu une connexion permanente ; demandons-lui de veiller, non pas à notre place, mais en avant de nous pour nous entrainer à sa suite.

Bonne journée.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don