Accueil
"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain" (Mc 12, 28b-34)
Partager

"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain" (Mc 12, 28b-34)

Un article rédigé par Mgr Emmanuel Gobilliard (50843) - RCF,  -  Modifié le 31 octobre 2021
Prière du matin "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain" (Mc 12, 28b-34)

"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. Tu aimeras ton prochain" 

Méditation de l'évangile (Mc 12, 28b-34) par Mgr Emmanuel Gobilliard

Chant final: "Tu es mon Dieu" par le groupe Glorious

benny-jackson-UNSPLASH benny-jackson-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
    un scribe s’avança vers Jésus pour lui demander :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
    Jésus lui fit cette réponse :
« Voici le premier :
Écoute, Israël :
le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur.
    Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.

    Et voici le second :
Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
    Le scribe reprit :
« Fort bien, Maître,
tu as dit vrai :
Dieu est l’Unique
et il n’y en a pas d’autre que lui.
    L’aimer de tout son cœur,
de toute son intelligence, de toute sa force,
et aimer son prochain comme soi-même,
vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
    Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse,
lui dit :
« Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. »
Et personne n’osait plus l’interroger.

 

Source : AELF

Méditation Mgr Emmanuel Gobilliard

Il y a 15 jours, pour le 29ème dimanche du temps ordinaire, la liturgie nous proposait l’Évangile du jeune homme riche, ce rabbi, un peu arrogant et sûr de lui qui voulait obtenir la vie éternelle et qui faisait montre de ses grandes qualités. Puisqu’il avait orienté d’emblée la discussion sur ce qu’il fallait faire pour obtenir la vie éternelle, Jésus lui avait fait comprendre que si la vie éternelle était du domaine du « faire » ce serait très difficile pour lui et qu’en tout cas il devait commencer par vendre tous ses biens. En gros, vouloir le salut en comptant sur ses propres qualités, sur ses propres forces, c’est vouloir l’impossible. La vie chrétienne n’est pas d’abord une morale, un système de valeurs, mais une rencontre avec le seul qui puisse nous sauver : le Seigneur Jésus Christ. Aujourd’hui l’attitude de ce scribe est plus humble. Il interroge Jésus de façon plus ouverte. On perçoit qu’il veut vraiment le rencontre, l’écouter, progresser, se rapprocher de Dieu. Et la réponse de Jésus est radicalement différente. Ce scribe connait le premier commandement et Jésus le lui redit avec joie. Le premier commandement, c’est « écoute ! » ce premier mot est tout un programme de vie, toute une attitude à laquelle Jésus nous invite. L’écoute est le point de départ de tout ce qui va suivre, le premier pas de l’amour de Dieu et du prochain. Aimer c’est d’abord entrer en relation, se mettre à la place de l’autre pour apprendre de lui, pour savoir qui il est et ce dont il a besoin. Ce scribe humble et très fin, reçoit cette belle réponse de Jésus : « tu n’es pas loin du royaume de Dieu » ! Oui Seigneur, aide-nous à comprendre que le royaume de Dieu est un cadeau gratuit de ta part. On ne l’obtient pas, on le reçoit, à condition de savoir écouter, de savoir entrer en relation avec notre Dieu, de savoir aimer celui qui est la source de l’amour, de savoir aimer ceux qui nous entourent.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don